Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.

@

Page

Réfer. : AL0403
Auteur : Canseliet Eugène.
Titre : L'Alchimie expliquée sur ses textes classiques.
S/titre : .

Editeur : Jean Jacques Pauvert.
Date éd. : 1972 .


**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****

@

Eugène Canseliet



L'alchimie expliquée sur ses textes classiques




Pauvert
@

pict



(C) Société nouvelle des éditions Pauvert, 1972 (C) Société nouvelle des éditions Pauvert, 1980, pour la préface.

@


Note préambulaire




Cette réimpression de notre Précis manipulatoire d'alchimie pratique nous fournit l'occasion de
résumer, en quelques lignes et sur le seuil, ce que
nous avons dit souvent de vive voix et que nous
avons grandement à coeur de voir imprimé.
Avons-nous assez répété que mû par la sincérité, nous avons pris l'énorme risque d'exposer les opérations
du Grand Oeuvre dans l'ordre où elles se succèdent
et sans voiler impénétrablement les matériaux
et les moyens qui sont propres à chacune. La manière
n'est pas courante, et quoique réprouvée par les
bons auteurs, nous l'adoptâmes néanmoins et très
résolument, à cause de nos séjours auprès de Fulcanelli,
durant lesquels nous recueillîmes des indications
précieuses et relatives à la voie sèche; celles
qu'empruntèrent particulièrement Basile Valentin,
Limojon de Saint-Didier et Eyrenée Philalèthe.
Bénéficiaire que nous étions d'observations autant inestimables que totalement permises, nous avons
parcouru la majeure partie de cette route difficile.
C'est donc dans la sérénité alimentée par le succès
que nous proposons, une seconde fois, au disciple,
qu'il fasse à notre suite, le plus authentique pèlerinage.
Nicolas Flamel l'accomplit, qui partit de

5
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
l'église de Saint-Jacques-de-la-Boucherie, après qu'il
eut laissé sa marque rue Saint-Jacques, à l'angle du
Port de Salut, atteignit Santiago de Compostela, puis
enfin dépeignit succinctement son épopée philosophique,
le faisant maître de l'étoile - compos stellae.
Tout aussi bien L'Alchimie expliquée sur ses textes classiques eût pu s'intituler Le Guide charitable, comme
le manuscrit qui est né au Grand Siècle, et dont
Fulcanelli nous communiqua l'incipit en son entier:
« ... qui tend la main aux Curieux de l'Alchimie pour les débarrasser de ce fascheux labyrinthe où
ils sont toujours errans et vagabons. »
Pour l'alchimie, en Occident, depuis l'Ancienne Egypte, jusqu'au Monde arabe du Proche-Orient,
l'origine et la succession sont aussi simples qu'évidentes,
que les spécieuses découvertes des historiens
soi-disant des sciences, fréquemment contempteurs,
nonobstant tous leurs efforts d'« inventions », ne
parviendront jamais à sérieusement transformer.

Eugène Canseliet F.C.H. Savignies, avril 1980
@


Epigraphe




Que le studieux de l'arcane se garde avec soin de la lecture et de la compagnie des pseudo-philosophes; en
effet, rien n'est plus dangereux pour celui qui apprend
quelque science, que le commerce d'un esprit ignorant
ou trompeur, à cause de qui sont inculqués, comme
vrais, de faux principes par lesquels une âme sans
tache et de bonne foi est imprégnée d'une mauvaise
doctrine.
Que l'amateur de la Vérité ait souvent dans les mains des auteurs peu nombreux mais d'une honnêteté
excellente, connue et éprouvée; qu'il tienne pour suspect
ce qui est facile d'intelligence, principalement dans les
noms mystiques et les opérations secrètes, en effet, la
Vérité se cache dans les ténèbres, et les Philosophes
n'écrivent jamais plus trompeusement, que lorsque c'est
ouvertement, ni plus vraiment, que quand c'est obscurément.
(L'Oeuvre secret de la Philosophie hermétique.
Canons VIII et IX.)
Caveat accuratè arcani studiosus à pseudophilosophorum lectione & consortio, nihil enim quamlibet
scientiam addiscenti periculosius est, quàm imperiti
aut dolosi ingenii commercium, à quo falsa pro veris
principia inculcantur, quibus bonâ fide mala doctrinâ
imbuitur candidus animus.

7
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
Veritatis amator paucos autores, sed optimæ notæ & exploratæ fidei manibus terat; facilia intellectu suspecta
habeat, maximè in mysticis nominibus & arcanis
operationibus, in obscuris enim Veritas delitescit,
nec unquam dolosiùs, quàm cum apertè, nec veriùs
quàm quum obscurè scribunt Philosophi. (Arcanum
hermeticæ Philosophiæ Opus. Canones VIII & IX.)


@

pict

@





I. La portée philosophique est ici la même que celle de la bague étrange que Fulcanelli possédait, qu'il dépeignit et que nous avons rappelée. Elle vint jusqu'à lui, depuis le père Abbé du monastère cistercien qui était voisin, au XIIe siècle, de la Commanderie des Templiers d'Hennebont, en Bretagne.
@


Considérations liminaires




Expliquer l'alchimie c'est surtout proposer au néophyte des éléments (le terme étant pris au sens figuré)
d'encourageante et sûre appréciation.
Certes, les commentateurs modernes se multiplient. Quel bénéfice substantiel est-il possible d'en
attendre, puisqu'ils ne manipulent pas ustensiles et
matériaux? Conséquemment se montrent-ils incapables
d'élucider le passage savant ou la scène iconographique
qu'ils utilisent sans convaincre, et le
plus souvent sans raison.
En alchimie, aucun auteur ne fait oeuvre plus dommageable, que celui-là qui disserte d'opérations
dont il n'effectua jamais la plus élémentaire. Pour
lui, très fréquemment, les textes sont symboliques
et de portée uniquement intellectuelle, même ceux
qui se montrent les plus expressifs, quant à la terminologie
sans équivoque de la pratique au fourneau.
Oui, c'est bien ici l'occasion que nous vienne à l'esprit la pertinente citation que prit à Pline l'Ancien,
le peintre hollandais Jacques Appel, aussi féru
d'humour et de latin, que talentueux pour ses paysages:
Ne sutor ultra crepidam -- Cordonnier non point au delà de la chaussure.

11
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
Le subjonctif judicet est bien sûr sous-entendu. Au reste, il est facile d'estimer exactement l'esprit et la valeur d'un ouvrage nouveau, quant à l'alchimie
de la Tradition, par la seule constatation que
les deux livres de Fulcanelli, de même que les nôtres,
ne s'y trouvent cités en aucune manière.

*
Nous ne nous arrêterons pas sur la télévision et la radio où, dans l'ambiance du sucre, comme dans
celle du poivre, se produisent à satiété les voix pâles,
les cris, la frénésie, les guitares et l'english. Sous le
prétexte de culture, et sous la houlette autoritaire de
quelques spécialistes vaniteux et farceurs, s'y développent
souvent la phraséologie la plus ahurissante,
la dialectique la plus dénuée d'objet, qui, toutes
deux, ne visent qu'à la bienheureuse stérilité des
cerveaux en délire.
Nous ne resterons guère plus longtemps sur les divagations effarantes d'écrivains qui parviennent à
trouver des éditeurs et, par suite, à répandre, sur
le compte de l'alchimie séculaire et de ses plus dignes
représentants, d'inconcevables nouveautés. Il n'est
pas assuré, d'ailleurs, que ces plumitifs assez méprisables
ne soient pas, en l'occurrence, les manouvriers
d'une véritable entreprise de démolition.
La malveillance et le dessein de nuire s'exercent trop clairement, pour que nous ne doutions de l'intention.
Encore ne lisons-nous point tous les textes
qui voient le jour, livres ou bien articles de journaux,
empêché que nous sommes, par notre constante
pénurie de cette matière précieuse qu'est le temps-
durée, ainsi que par la crainte de nous heurter douloureusement
à quelque ramassis de révoltants mensonges,

12
@

CONSIDERATIONS LIMINAIRES
d'invraisemblables fables et d'écoeurantes
insanités.
C'est ainsi qu'un auteur n'a pas hésité, récemment, à intituler l'un de ses chapitres: Une histoire de fou,
qui, hélas! en est une très évidemment, et au cours
de laquelle nous apprenons que le bouffon du roi
Philippe fit au jeune Flamel, lorsqu'il était écolier,
une réponse pour le moins extravagante et sacrilège:
« Fais-toi clerc, Nicolas. La chevalerie c'est de la crotte. »
Nous aimerions apprendre la référence du propos, également où le renseignement fut pris, que le père
de Nicolas Flamel eût été prénommé Thomas et que,
le premier, il eût possédé l'échoppe qui se situait
dans la rue des Ecrivains, contre le mur de l'église
Saint-Jacques-de-la-Boucherie.
Semblablement, nous nous interrogeons quant au lieu d'où peut bien avoir été tirée, à moins que ce
n'ait été du cerveau le plus fumeux, toute la fantasmagorie
dont l'existence de Nicolas Flamel est outrageusement
tissée dans ce récit rocambolesque. Sur
le repli intérieur de la jaquette en couleurs, l'éditeur
fait une annonce élogieuse dont nous ne saurions
trop dégager, qu'elle fût le fait de l'ignorance ou le
produit de l'humour le plus noir, et de laquelle, en
tout cas, il suffit que nous rapprochions, l'une de
l'autre, les première et dernière phrases, pour que
l'étudiant soit aussitôt renseigné:
« Voici sans doute l'étude la plus complète et la plus sérieuse qui ait été inspirée par le personnage
énigmatique que fut Nicolas Flamel.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Une passionnante enquête où l'Histoire, la Philosophie, la Science sont sollicitées tour à tour pour

13
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
serrer au plus près un des plus grands mystères de
tous les temps. »
Pour notre part, de toutes ces pages d'imagination furibonde, nous ne donnerons rien de plus, qu'un
passage qui suffit à la parfaite estimation de toutes
les autres. Il faut qu'on sache, tout d'abord, que les
prénoms Thomas et Nicolas sont, ici, ceux de Flamel
père et de son fils:
« Malgré ses inquiétudes, Thomas faisait confiance à la Providence, car l'horoscope de Nicolas était bon.
C'était du moins ce que prétendait Isaac ben Yocum,
le rabbin qui l'avait dressé pour remercier Thomas
de certains services discrets, dont le chrétien n'avait
garde de se vanter. Selon la Cabale, un enfant né
le 7 du troisième mois de 1330 était fatalement
voué au 3 et au 7 (septième jour, troisième mois,
1+ 3 + 3 + 0 = 7). Et le 3 comme le 7 renfermaient
toutes les correspondances universelles achevées
par leur somme, qui était l'Unité sacrée. »
Laissons encore de côté l'interprétation saugrenue, mais observons, néanmoins, qu'il n'est guère possible
d'établir l'horoscope d'un homme de qui l'on ne
connaît même pas l'année de la naissance.
Nous aurons l'occasion, au cours de cet ouvrage que nous commençons, de revenir sur le populaire
alchimiste de Paris, tant à propos de sa personne,
que de ses oeuvres; l'une ayant été étroitement mêlée
aux autres.
En attendant, nous tenons beaucoup à garder, en dehors de nos légitimes imprécations, tous nos amis
écrivains qui échappent à la malédiction du vieil
Hermès et de qui les livres fournissent, au grand
public, en ce qui concerne l'alchimie et ses philosophes,
de justes et saines informations.

14
..........................................................



La Dame par excellence




Quel plus beau palais, la Chrétienté pouvait-elle offrir à l'alchimie, qui fût autre que l'église de Notre-
Dame, dans l'île de la Cité à Paris?
C'est bien pourquoi, au seuil de notre présent livre, nous nous devons d'en appeler à celui qui demeure,
pour le monde entier, l'annonciateur de l'éveil alchimique,
le pionnier du grand retour à la conquête de
la Toison d'or et des non moins précieuses pommes
du Jardin des Hespérides.
Il importe cependant que soit bien compris, sans que nous en recherchions une quelconque vanité, que
ce fut par notre action incessante, que les deux
Fulcanelli purent voir le jour. C'est là un mérite que
la jalousie et la haine nous ont trop souvent disputé,
pour que nous ne nous lassassions jamais de le
conserver et de le défendre.
Au sentiment de l'Adepte Fulcanelli, c'est l'alchimie, elle-même, qui reçoit l'investigateur, sous le
porche central, dit encore du Jugement, à Notre-
Dame de Paris. Bien dégagée, en ronde bosse, d'un
cercle pris sur le pilier trumeau, elle est assise et sa
tête touche aux ondes du ciel. On la peut admirer,
dans l'édition de Jean-Jacques Pauvert (1) grâce au
parfait cliché photographique de Pierre Jahan, ainsi


I. Le Mystère des Cathédrales. A Paris, chez Jean-Jacques Pauvert, 1970, p. 32.

35
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
que dans les deux premiers tirages de 1926 et de
1956, avec le saisissant dessin de Jean-Julien Champagne,
que nous avons repris en illustration de notre
propos (Pl. V).
Le peintre, qui naquit au début de l'an 1877, fut au service de Fulcanelli, dès la dixième année du
siècle, c'est-à-dire tout juste un lustre avant que
nous reçûmes notre place auprès du philosophe.
En souvenir de ces temps mémorables, nous espérons que l'amateur nous saura gré, que nous lui
offrions le portrait de Julien Champagne, que nous
fîmes à l'aquarelle, le 12 août 1921, alors qu'il habitait
Arnouville-les-Gonesse, au lieu dit de L'Hermitage
et, par coïncidence, dans l'avenue Viollet-le-
Duc (Pl. IV).
Au reste ce serait, de notre part, une très grande ingratitude, que nous ne dissions pas combien nous
devons au dessinateur du Maître, pour le maniement
du crayon et du pinceau qui, il est vrai, nous furent
tant familiers dès notre prime jeunesse.

*
Il est certain que la royale hôtesse de la cathédrale, fille du célèbre architecte, quant à son simulacre
suffirait seule à justifier le cachet de compagnonnage
qui fut apposé sur les documents de la restauration de
l'édifice; savoir, les relevés, les rapports et les
croquis. Les branches du compas se croisent avec
celles de l'équerre et les deux outils sont flanqués des
initiales de Lassus et de Viollet-le-Duc, principaux
restaurateurs de la cathédrale; à gauche un L, à
droite VL en un monogramme (1).


I. Carny (Lucien), Notre-Dame de Paris et de l'Alchimie Le message hermétique de la cathédrale. Chez l'auteur, Paris;
1969, p. 14.

36
@

LA DAME PAR EXCELLENCE
Notre maître disserta donc sur le médaillon du pilier médian de la baie centrale. La Reine du Ciel
est assise et retient, de sa dextre, debout sur son
avant-bras, les deux livres dont nous avons parlé
précédemment (1). Nous ajouterons que l'un est fermé,
qui symbolise le sujet grossier, et que l'autre est
ouvert, qui figure la même matière passive, après
qu'elle a subi la pénétration de l'esprit.
Semblablement ouvert, le volume philosophal se voit sur le plafond de l'élégant hôtel de Jean Lallemant,
à Bourges, dans les mains d'un petit enfant
qui est agenouillé.
Mais n'anticipons pas dans le chemin à suivre, dont nous aimerions qu'il restât aussi droit que
possible, et revenons auprès de la très grande Dame
que nous avons eu l'insigne joie de rencontrer et qui
n'est autre que la Nature elle-même. C'est elle aussi
que nous avons admirée sur le quarante-deuxième
emblème de Michel Maier et qui est, en réalité, la
Dame de toutes les pensées du chevalier errant, du
cavalier lancé dans l'aventure, du cabalier exactement,
de qui le type le plus extraordinaire est bien
celui de l'ingénieux Hidalgo de la Manche -- el
ingenioso Hidalgo de la Mancha. L'histoire de don
Quijote, nous conte, par transparence, celle du mercure
des sages, dont le début se signale fort singulièrement,
dès le chapitre IV, où Miguel Cervantès nous
parle « de ce qu'il advint à notre chevalier, quand il
sortit de l'auberge ».
Ce qui frappe aussitôt, dans ce premier exploit, du

I. L'Alchimie et son Livre muet (Mutus Liber) . Réimpression première et intégrale de l'édition originale de la Rochelle -- 1677 --
Introduction et commentaires par Eugène Canseliet, F.C.H.,
disciple de Fulcanelli. A Paris, chez Jean-Jacques Pauvert,
p. 6 et 7.

37
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
nouvel armé en Chevalerie, c'est ce que précisent les
deux subordonnées, par l'auteur, placées entre parenthèses:
(car il avait aussi une lance appuyée contre le chêne où la jument était attachée)
Oui, voilà bien qui est étrange que cette réunion du cheval, de la lance et du chêne en support, selon
la trilogie fréquemment rencontrée dans les écrits de
la science hermétique et spécialement au niveau
plus accessible de l'allégorie.
Le personnage en cause est bonnement un laboureur, sans doute pour faire comprendre qu'il est
question ici de l'agriculture céleste, dont sont figurés
de la sorte l'agent et le patient physiques, ainsi que la
philosophie et ses spéculations a priori.

*
De même l'alchimie est-elle la Sagesse qui se trouvait auprès de Dieu, lorsqu'Il mettait en place les
différentes parties du monde, et c'est Elle-même qui
parle:

Quand Il disposait les cieux, j'étais présente; quand, par une loi inflexible et des limites, Il entourait les
abîmes;...
j'étais avec Lui organisant toutes choses et je m'amusais chaque jour, jouant sans cesse devant Lui;
jouant dans le monde. Et mes délices sont d'être avec les fils des hommes.
Maintenant donc, mes fils, entendez-moi: Heureux sont ceux qui gardent mes voies.
Quando præparabat cælos, aderam; quando certâ lege, & gyro vallabat abyssos;...
cum eo eram cuncta componens; & delectabar per
38
@

pict

**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.

**** A T T E N T I O N ****


INDEX ANALYTIQUE DES MOTS ET DES NOMS DE PERSONNES, DES TERMES ET DES EXPRESSIONS PARTICULIERS A L'ALCHIMIE, AINSI QUE DES LIVRES CITES

« Abstracteur de Quinte ANAXAGORAS, 206. Essence », 227. Ancienne Guerre des Cheva- ACHER (Lucas), 89. liers (L'), 122. Acier magique, 197. Ancre, 258. Action physique, 119. Androgynat, 296. ADAM (le premier), 239. Ane, 109. Adepte, 17, 67, 262, 268. Ange, 186, 210, 214. Adjuvant, 169, 170, 192. Animation, 271. Adrop, 261. Anthologie de l'Alchimie, 126, Age de fer, 17. 179. Age d'or, 296. Antimoine, 134, 139. « Agriculture céleste », 38, APHRODITE, 141. 122. APOLLON, 258. Aide divine, 214. APPEL (Jacques), 11. Aigle, 202, 216, 246, 250. Arbre de Science, 214. Aigles, 237, 242, 256, 257, Archée, 142. 191. Archibras (L'), 221. Aimant, 125, 197, 199, 215, ARES, 191. 241. Argent vif, 226, 243, 260. ALBERT LE GRAND, 219. ARIES, 191. Alchimie, 27, 31, 84, 86, 97, ARISTOTE, 171. 109, 120, 175, 199, 202, « Art de Musique », 124. 227, 267, 270, 286. Art du Livre, 86. Alchimie et son Livre ARTEPHIUS, 139, 148, 227, muet (L'), 16, 47, 48, 50, 283, 284. 121, 123, 124, 167, 176, 287. Artifice, 241. Alchimie séculaire, 12, 35, 67. Artiste, 145, 259.
Alchimiste chrétien (L'), 128. Assation, 149. ALCOFRIBAS, 227. Astre hermétique, 209, 217. ALEXANDRE (C.), 24. Astre nocturne, 27. Aliboron, 109. Astres, 25. ALLEAU (René), 66, 68, 138. Atalante fuyant, 26. ALTUS, 122, 123, 124, 162. Athanor, 289. Amalgamation, 263. Atlantis, 97. Ame, 268. Atropum, 261. « Amoureux de Science », 21. AUGE (Claude), 80. Anagrammes, 113, 131. AUGURELLE (Jean-Aurel), 24, Analyse chimique et Concor- 25. dance des Trois Règnes, 111. AURACII (Georges), 260.
299
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
« Auteur Incertain », 205. Cambriel (François), 70, 71, Auteurs anciens, 7. 72. Azoth, 261. Cantique des Cantiques, 134. Caput mortuum, 1O8, 205, BACHELARD (Gaston), 75, 76, 206, 237, 258, 261. 79, 81, 90. CARABAS, 284. BACON (Roger), 54. CARNY (Lucien), 36. Bain de sable, 259, 264. Carrousel, 227. Bain-Marie, 264. Cataclysme, 250. Balance, 236, 289. Catalyseur, 206. Ballon de verre, 259. Catholique, 180. Baphomet, 10, 22. Cavalier, 37, 101, 250. BASILE VALENTIN, 139, 162, Caverne, 209, 211, 212. 186,200,201,228. Cendre, 206. Bélier, 122. Cène, 201. BERNARDIN DE SAINT- CERVANTES (Miguel), 37. PIERRE, 57. CHAMPAGNE (Julien), 30, 36, BERTHELOT (Marcelin), 44, 40. 45. Champs-Elysées, 227, 228. BESCHERELLE (Louis - Nico- Chaos des Sages, 138, 139, las), 80. 205. Bibliotheca hermetica, 66, 68, CHARLES VI, 47, 54, 225. 138, 175. Char triomphal de l'Anti- Bibliothèque chimique curieuse, moine (Le), 140. 168. Chat, 180, 280, 281, 284. Bibliothèque de Swift, 1O2. Chaumière indienne (La), 57. Bilboquet, 198. Chêne, 38, 129, 130, 175. Blasphème de l'Esprit, 119. Cheval, 38. BORRI (Joseph), 228. Chevalier, 37 Boulangerie, 273. CHEVREUL (Michel-Eugène), Boule du monde, 198. 17. « Bouton de retour », 257, Chien de Corascène, 282, 283. 259,261. Chienne d'Arménie, 282, 283. BRETON (André), 221, 222. Chimie, 231, 286. « Brûleur de charbon », 91. CHRIST, 159, 227. BRUNO DE LANSAC, 42, 43. CHRISTINE DE SUEDE, 202, BRY (Jean-Théodore de), 27. 228. BUFFON, 281. Chrysopée (La), 24, 45. Ciboire, 201. Cabale, 28, 83, 1O1, 113. CICERON, 146. Cabalier, 37, 1O1. Ciel des Philosophes, 138. CADMUS, 130. Ciel propice, 120. Cahiers de la Tour Saint- Cimetière des Innocents, 47. Jacques, 70. « Citoyen de l'Univers », 122. Cahiers du Sud, 98, 1O7. Coction, 293. Calcination, 206, 237. COeUR (Jacques), 187, 188.
300
@

INDEX DES MOTS ET DES NOMS DE PERSONNES
Colcotar, 237. CURIE (Pierre), 287. Collaboration philosophique, Curieux Mélanges médico- 287, 296. physiques, 237. Colombe, 190, 248. CYLIANI, 18, 116, 126, 128, COLONNA (Francesco), 95 129. Commanderie d'Hennebont, CYRANO BERGERAC (Savinien 10. de), 97. Commentateurs modernes, 11.
Complaincte de Nature (La), Dame Nature, 27, 28, 37. 53. Dauphin 258. Compost, 267. « Déjection de l'étoile po- Compostelle, 222. laire », 129. Concorde, 228. Délos, 258. Condensation, 224. Déluge, 248, 249, 258. Conjonction, 195. Demeures Philosophales (Les), « Connais-toi toi-même », 98. 18,48,82,95,101,109,152, Conquête de la Toison d'Or, 165,189,191,195,217,222, 202. 258, 280, 282. Contes hermétiques, 284. Démiurge, 28. Conversion des éléments, 205, Désintéressement, 70. 219. Deux logis Alchimiques, 198, COPPONAY DE GRIMALDI 228. (Denis de), 170, 171. Deux Traités alchimiques du COPPONAY DE GRIMALDI XIXe siècle, 126. (Marie-Gasparde), 171. DIANE, 258. Coque, 293. Dictionnaire Mytho - Hermé- Coquille, 222, 259. tique, 64. Corbeau, 248, 249. DIGBY (Kenelm), 171. COSMOPOLITE, 22, 31, 57, 68, « Disciple de Science », 209. 121,122,127,137,142,167, Discipline traditionnelle, 149. 175, 185, 270. Discussions de Tusculum, 146. Couche nuptiale, 250. Disposition des Sages, 284. Coupellation, 257, 261. Distillation, 194, 263. Couperose, 180, 241. Dit des Rues de Paris (Le), 225. Couple alchimique, 176, 296. Docteur illuminé, 286. Couple minéral, 185. Don de Dieu, 16, 66, 212. Cours de Chymie, 169. DORBON (Lucien), 53. Cours de Philosophie hermé- Douze Clefs de la Philosophie tique, 70, 71. (Les), 140, 151, 186, 201, Crème de tartre, 259. 228, 242. Creuset, 78, 161, 192, 196, Dragon, 78, 129, 243. 239,259,288,289,290,291. Du CANGE, 87. Cristal, 129, 169, 221. Duenech, 261. Croisés, 22.
Croquis, 276. Eau ardente, 283. Crucifixion, 241. Eau céleste, 271.
301
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
Eau-de-vie, 196. EVOLA, 82. Eau minérale, 112 . Explosion de 1938, 294. Eau sèche, 195, 196. Exposition surréaliste, 222. Eaux supérieures, 216. Extractum, 192. Eglise catholique, 69.
Egypte ancienne, 280. Fables égyptiennes et grecques, Eléments, 218, 221. 64. Embryon minéral, 227, 257, FABRE (Pierre-Jean), 127, 260. 128. Emeraude des Sages, 200. FAILL (Noël du), 46. Empiriques, 231. FAUSTIUS (Jean-Michel), 220. Empirisme, 286. Fèces, 283. Encyclopédie (L'), 64. Feu élémentaire, 234. Enéide, 228. Feu de géhenne, 286. Energie cosmique, 294. Feu-matière, 234. Enfant chimique, 21O, 227. Feu philosophique, 154, 171, Entité philosophale, 15. 187. Epée de Mars, 236. Feu secret, 78, 125, 171, 180, Epiphanie, 211. 187, 199, 234, 271, 272, Epître aux Ephésiens, 217. 282, 284. ESPAGNET (Président d'), 126, Fidèle d'amour, 86. 127. Figures Hiéroglyphiques (Le Esprit astral, 129. Livre des), 48, 65, 130, Esprit de vie, 139. 226, 243. Esprit du Monde, 279. Fils de Science, 86. Esprit-Saint, 120, 250. FLAMEL (Nicolas), 13, 14, 47, Esprit universel, 106, 227. 54, 62, 63, 64, 65, 66, 89, « Estoile Poussinière », 226, 127, 129, 152, 175, 226, 227. 242, 249. Eternelle Sagesse, 189. Fluide cosmique, 199, 270. Etoile,200, 209, 211, 215, 221. Fontaine, 129.
Etoile des Sages, 216. Fontaine du sel, 167. Etoile du nord, 215, 222. Four des Philosophes, 284. Etoile (Place de l'), 228. Fourneau de coction, 288, Etoile polaire, 217. 289, 294. Etoiles (Deux), 228. Franc-Maçonnerie, 96. ETTEILLA, 70. FRANÇOIS II (Duc), 101. Etudiant, 16. FRERON (Elie), 64. Eudoxe, 21, 78, 90, 113, 125, FREUD (Sigmund), 76. 272. Fromage de terre, 239. Evangile selon saint Jean, 146. FULCANELLI, 12, 35, 36, 48,
Evangile selon saint Luc, 159. 95, 97, 1O1, 102, 124, 162, Evangile selon saint Marc, 170, 189, 192, 204, 251, 160, 161. 257, 280, 283, 290. Evangile selon saint Mathieu, Fusion, 192, 199. 119, 159.
302
@

INDEX DES MOTS ET DES NOMS DE PERSONNES
GABRIEL, 187, 189. HORACE, 62. Galette des Rois, 280. Humidité, 240. Gamme chromatique, 294. Humidité saline et visqueuse, Gargantua, 96, 97, 225. 206. GEBER, 24. « Hurgo », 110. Génération, 274. HUSSON (Bernard), 126, 179. Genèse, 138, 146. Hypérion, 200. GLASER (Christophle), 196. Hypocrisie, 279. Globe crucifère, 141, 189,
201. Images peintes 263. Glossaire de la basse et Imbibitions, 213, 247. moyenne Latinité, 89. Incération. 220. GOSSET, 177. Incinération, 206. Goule, 1O9. Influx céleste, 128, 291. GOURIET (Jean-Baptiste), Introduction à l'étude de la 152, 155. Chimie du Moyen Age, 44. Gourou, 110. Introitus, 18, 44, 61, 69, 103, Graal, 200, 201. 138, 171, 198, 215, 237, Grande Coction, 293. 244, 268, 269, 283. Grande Harmonie, 293.
Grand Oeuvre, 81, 125, 145, JAHAN (Pierre), 35. 147, 171, 185, 187, 200, JANITOR PANSOPHIUS, 227. 206, 215. Jardin des Hespérides, 35. GRASSET D'ORCET, 95, 96. Jardinet hermétique (Le), 190, GRILLOT DE GIVRY, 82. 198. Grotte, 78, 210, 211. Jargon swiftien, 108, 130. GUENON (René), 81, 82, 83, JASON, 202. 90. JEAN XXII, 54. Gueule, 1O9. Jésus, 209, 270. Guhr, 11O, 111, 112. « Jésus divin pressoir », 172. GUILLAUME LE PARISIEN, Jeu de mots, 54, 165. 190. « Jeu des enfants » 271. GUILLOT, 225. Jeu des enfants (Le), 273. Gulliver, 108, 1O9, 130. JOLY (Gabriel), 26. JOSEPH le Charpentier, 211. HABERT (François), 26. JUNG (Carl-Gustav), 84, 85, HALI (le Roi), 274. 90. « Hekinah degul », 107, 108. JUPITER, 201. Hermaphrodisme, 102.
HERMES, 198, 212, 226. Kabbale, 83. Hermès dévoilé, 18, 128. KERDANEC DE PORNIC, 64. Hermétisme, 83.
Hermogènes, 227. Laboratoire, 67. HERODE, 209. Laboratoire de la Nature, Histoire et Recherches des 141. Antiquitez de Paris, 225.
303
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
Laboratoire de Sarcelles, 18, « L'Or Y Vit », 204. 30. Loup, 140. LADULFI (Léon), 46. LULLE (Raymond), 270. LA FONTAINE, 61. Lumière assombrie (La), 41, a Lait de la Vierge », 225. 44, 232. LALLEMANT (Jean), 37. Lumière du monde, 159. Lance, 38. Lumiere sortant par soy meme LANGE (Jean), 103. des Tenebres (La), 43, 145, « Langro dehul san », 109. 231. Langue des diplomates, 120. « Lumos kelmin », 130. Langue du cheval, 101. Lune, 31, 124, 127, 201. « Langue des oiseaux », 95, Lut, 263. 112. Lux obnubilata, 42, 68, 239. Langue latine, 16, 22.
LASSUS, 36. Magistère, 274. LATONE, 258. Magnésie des Philosophes, « Laveures ignées », 249. 170. LEMERY (Nicolas), 164, 169, MAIER (Michel), 26, 37. 218, 219. « Maître de l'étoile », 222. LENGLET-DUFRESNOY, 138. MANGET (Jean-Jacques), 168. LEON X, 24, 25. MARC-ANTONIO (Fra), 67, Lettre aux vrays Disciples 171, 231, 239. d'Hermès, 215, 222, 271. MARIA LA PROPHETESSE, 273. Lever de la médecine (Le), MARS, 140, 197, 201. 150, 177. Matière des métaux, 142. Lévigations, 248. Matière première, 31, 137, Lexique d'Alchimie, 199. 188. Libido, 79, 81. Matière seconde, 31, 137, 188. LIMOJON DE SAINT-DIDIER Matras, 125, 259, 260, 263. (Alexandre-Toussaint), 79, Matrice, 274. 80, 90, 112, 122, 125, 169, Médecine universelle, 67, 219, 175, 185, 212, 215, 222, 271. 221, 227, 284. Lion, 140, 202, 246. MEDEE, 202. Lion rouge, 242. Médiateur, 165, 169. Lion vert, 200, 242, 260, 261. MEDICIS (François de), 179. Liquation, 195. MEHUN (Jean de), 190. LITTRE (Emile), 80, 11O. Mélange des Natures 220. Livre d'Abraham Juif (Le), Mercure, 21, 23, 201 226. 48, 129, 152, 226. Mercure du mercure, 23. Livre de l'Art chimique (Le), Mercure femelle, 186. 205. Mercure philosophique, 186, Livre des XII Feuillets her- 199, 206, 237, 239, 243. métiques (Le), 64. « Mère Immaculée », 187. Livre fermé, 37. Metallique transformation Livre ouvert, 37, 188, 189. (La), 41. Livre secret (Le), 130, 148. MEUNG (Jean de), 41.
304
@

INDEX DES MOTS ET DES NOMS DE PERSONNES
Microcosme, 145. Oeuvre premier, 190, 191, 196, Miliciens du Temple, 22. 220, 258. Minéralogie nouvelle, Exposi- Oeuvres complètes de Buffon, tion du Règne minéral, 111, 281. 112. Oeuvres de Raymond Lulle, Miroir de l'art, 102, 271. 270. Miroir de l'Art et de la Na- Oeuvre second, 237, 240, 248, ture (Le), 175. 249, 258. « Modus operandi » 23. Oeuvre secret de la Philoso- Monastère de Cimiez, 248. phie hermétique (L'), 7, 126. MORIEN, 273, 284. Oeuvre troisième, 279, 287, Moule cylindrique, 198, 205. 292. Moustaches, 280. Olympe, 140. Musée hermétique, 27. Onanisme, 79, 84. Mutus Liber, 37, 48, 76, 121, Ondes, 35, 217. 123, 168, 194. Ontogenèse minérale, 185. Mystère des Cathédrales (Le), Opuscule tres eccelent, 24, 46, 18, 35, 82, 95, 123, 148, 51,90. 280. Or, 21, 125, 263, 269. Or astral, 125, 199. Or colloïdal, 264. « Nardac », 107, 110, 131. Or des Sages, 284. Nature, 20, 31, 37, 41, 44, « Or du Temps », 222. 58. Or du vulgaire, 268, 269. Naturel humain, 61. Or élémentaire, 125. NERVAL (Gérard de), 1O7. Or philosophique, 237, 239, NEWTON (bibliothèque de), 269. 247. Or spermatique, 268. NEWTON (Isaac), 1O3, 244, Or végétatif, 260, 284. 256. Ordre des opérations, 23, 24. Origines de l'Alchimie (Les), Nitre, 170. 44, 45. NOE, 248. Ouroboros, 44. Noeud gordien, 283. Ouverture de l'oeuf, 294. Noirceur, 205.
Notre Dame, 37.
Notre-Dame-de-Paris, 35.
Notre-Dame-de-Paris et de Paliers sonores, 294. l'Alchimie, 36. PALOMBARA (Marquis de), 202. Nouvelle Lumière chimique, Palombara (villa), 228. 31, 57, 58, 68, 121, 141, Panification,273. 142, 176, 185, 196, 269. Pantagruel, 226. Parfums, 282, 283. Parole délaissée (la), 190. Oeuf philosophal, 1O9, 259, Parthénogenèse, 186. 260, 273. PAUVERT (Jean-Jacques), 35, Oeuvre des femmes (L'), 266. 16, 168.
305
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
Pégase, 101. Principes, 165. PERE ETERNEL, 189. Printemps, 106, 109,176. PERNETY (Antoine-Joseph), Processus opératoire, 31. 63. Profondeur, 217. PERON (JacqueS), 70. Propos rustiques, Baliverne- PERRAULT (Charles), 284. ries... d'Eutrapel, 47. PERRENELLE, 47, 64, 65, 66, Protévangile de Jacques, 211. 287. Proverbes de Salomon, 41. Personnages célèbres dans les Prudence, 103. rues de Paris, 152. PSEUDO-MATTHIEU, 210. Phases colorées, 263, 264. Psychologie et Alchimie, 84. Phénix, 250, 258. Purgatoire, 197. PHILALETHE (Eyrenée), 17, Purification, 198, 199. 23, 61, 68, 103, 138, 139, Pyrophile, 21, 78, 113, 125, 172, 186, 197, 215, 220, 272. 244, 262, 267, 283. « Philosophe par le feu », 85,
151. Quatrième dimension, 217. Phylactère, 188, 189. QUIJOTE (Don), 37. « Pierre au lait », 225.
Pierre des Philosophes, 21, RABELAIS (François), 95, 226. 68, 169. Rameau d'olivier, 248, 249. Pierre Philosophale, 64, 67, Rayon igné, 283. 187, 212, 219, 221, 234, Récréations hermétiques (Les), 287. 116, 126, 127. Pierre transmutatoire, 284. Recueil d'alchimie, 54. PLINE L'ANCIEN, 9. Réincrudation, 147, 148, 264, Poésie, 293 267. Poètes marotiques, 26. Remonstrances de Nature a Poids, 199, 236, 292. l'Alchymiste errant (Les), POISSON (Albert), 152. 41. Pollution, 119. Remora, 258, 259, 292. PONS (Emile), 98, 107, 108, Rémore, 291. 110,130. Renouveau, 122. PONTANUS, 283, 284. Retorte de grès, 263. Poulet, 227, 250. Révélations cabalistiques, 179. Pratique de l'Art chimique RICHER (Jean), 98, 107. (La), 273. RIPLEY, 200. Pratique du laboratoire, 15, RODOLPHE 11, 217. 16. Roi, 140. Première Epitre de saint Paul, Roman de la Rose, 190, 194. 162. Rosaire des Philosophes (Le), Première matière, 137. 180. Premier quartier, 201, 291. Rose Croix, 17. PREVOST-PARADOL, 99, 100. Rosée, 124, 175, 176, 177, 194. Principe, 146. Rosée cuite, 17.
306
@

INDEX DES MOTS ET DES NOMS DE PERSONNES
RULAND (Martin), 199. Sept Nuances de l'oeuvre Rupture du vaisseau, 294. (Les), 70, 270. « Serpent qui a dévoré sa queue », 45. SAGE, 111. SETHON (Alexandre), 22, 68, Sagesse, 38, 273. 122, 137, 166, 187. « Sagesse du monde », 161. Sibilation, 292. Sainte Famille, 210. SKLODOWSKA (Marie), 287. Saint-Jacques-de-la-Bou- SOCRATE, 98. cherie, 225. Soleil, 31, 124, 127. SAINT JEROME, 120. Soleil philosophique, 216, SAINT LUC, 279. 219. SAINT PAUL, 161, 217. Solution, 199. « Saint Vinage », 175. Songe de Poliphile (Le), 95, Salpêtre, 169, 170, 179. 96. Sarrazins, 18. Souffleurs, 231. SATURNE, 140, 197, 201. Soufre (du), 121. SAUVAGE (Gaston), 30. Soufre mâle 186. SAUVAL (Henri) 225. Soufre philosophique, 169, SAXE-GOTHA (Duc Christian 202, 206, 237, 243. de), 28. SPACHER (Michael), 175. Sceau de Salomon, 28, 218. Spagyrie, 286. Sceau des Sages, 221. Spagyristes, 231. Sceau d'Hermès, 236. Stibine, 141. Scel, 216, 219. STOLCIUS (Daniel), 190. SCOTT (Walter), 98, 99, 100, STRADANO (Jean), 179. 104. Sublimation, 202, 232, 241. « Scrutateurs de la Nature », Sublimations, 216, 231, 246, 58. 256,257. Sécheresse, 240. Sublimatoire, 232. Secours du ciel, 224. Sujet minéral, 151, 169. Sel, 162, 165, 219. SULAT, 123. Sel ammoniac, 168. Sulfate de fer, 180, 241. Sel blanc, 191, 259. SWIFT (Jonathan), 95, 96, 98, Sel de Christ, 169. 99, 100, 101, 103, 104, 110, Sel de la terre, 159. 130, 131. Sel de pierre, 169, 176. Symbole, 124. Sel de Seignette, 167. Sympathie, 174. Sel des Sages, 199.
Sel harmoniac, 168.
Sel philosophique, 154. Table d'Emeraude (La), 83, Sel second, 172. 84, 125, 198, 226. « Semaine des semaines », Tartre, 259. 294. TEMPLE (Sir William), 98, 99. SENDIVOGIUS (Michael), 121, Terre aride, 240. 166, 167, 217. « Terre des feuilles », 184, 190. Séparation, 190, 195, 198, 205. Terre philosophale, 248.

307
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
TESSON (Jacques), 200. Vaisseau, 109. Tête du corbeau, 205. Vaisseau de Nature, 260, 261. Tête morte, 205. VALMONT DE BOMARE, 110, Texte d'Alchimie et le Songe- 111. Verd (Le), 23, 114, 219. VAN HELMONT (Jean- Théâtre de la Sympathie (Le), Baptiste), 150, 177. 171. Vase, 259, 260, 271. Thermomètre, 144, 149, 150. Vase des Philosophes, 273. Toison d'Or (Conquête de la), Vase d'Hermès, 273. 35, 202. Véhicule, vert, 199. « Tolgo phonac », 107, 108. Verbe, 146. Tour de force, 224. Vérité, 7, 28, 57, 68, 217, 228. Tour de main, 224, 240. Vieillard, 102. Tourbe des Philosophes (La), Vierge, 102, 134, 186, 227. 53, 206. Vierge blanche, 189, 270. Tourte, 239. VIERGE MARIE, 184, 186, 188, « Tout Petits », 160, 161, 217. 210, 211, 212, 270, 271. Toyson d'Or (La), 249. Vierge noire, 189. Tradition, 10. Vif-argent, 23, 262. « Traduttore, traditore », 26. VIGENERE (Blaise de), 154, Traité de la Chymie, 196, 197. 161. Traité des Secrets, 219. Vigne des Sages, 175. Traité du Feu et du Sel, 160. VILLAIN (Abbé), 60, 62, 63, 66. Traité du Sel, 166, 167. « Vinaigre très aigre », 175. Traité vraiment d'or, 212. VIOLLET-LE-Duc, 36. Transmutation, 28, 54, 67, VIRGILE, 227. 177, 284. Vitriol, 202. « Travail des femmes », 271. Vitriol philosophique, 180, Travaux d'Hercule, 147. 200, 240, 241, 261. Tres-Precieux Don de Dieu Vitriol romain, 180. (Le). 261, 267. Vitryol, 204. TREVISAN (Bernard), 190, 191. Vocation, 72. Triangles, 218. Voie hurnide, 259, 262, 263. « Trinc », 240. Voie lactée, 222, 227. Triomphe hermétique (Le), Voie longue, 262, 263, 269. 21, 76, 79, 91, 112, 125,212, Voyage de Compostelle, 227. 215, 269, 271. Voie sèche, 78, 199, 206, 259. Trois Anciens Traitez de la « Voyage en Egypte », 210. Philosophie Naturelle, 26. Voyages de Gulliver, 95, 101, Trois Traitez de la Philosophie 108. Naturelle, 190. VULCAIN, 197. Trois Traitez non encore
imprimez, 227. ZACHAIRE (Denys), 24, 46, 51, « Truc », 240. 52, 53, 90. Zodiaque, 190. « Un le Tout », 44. Zodiaque du printemps, 122 Usine à gaz de Sarcelles, 54. 123, 176.
308
@


TABLE DES HORS-TEXTE

I. Frontispice de l'édition des Oeuvres de Phila- lèthe, à Modène -- Mutinæ, en 1695. . . . . . . 10 II. Emblème XLII de la Quête chimique -- Scruti- nium chymicum -- ou de la seconde édition de l'Atalante fuyant. . . . . . . . . . . . . . 20 III. Notre petit laboratoire du premier étage à l'usine à gaz de Sarcelles, dans l'été de 1921. 30 IV. Portrait du peintre Julien Champagne exécuté chez ses parents, aux Charmettes de Vil- liers-le-Bel. . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 V. Médaillon de Viollet-le-Duc à Notre-Dame de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 VI. Notes à l'encre de l'abbé Etienne-François Villain, de la paroisse de Saint-Jacques-de-la- Boucherie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 VII. Frontispice de la Chrysopée d'Augurelle dans le rarissime recueil de Trois Traitez de la Phi- losophie Naturelle, 1626. . . . . . . . . . . . 78 VIII. Page du titre -- corrigé en tête par Isaac New- ton -- de la traduction anglaise de l'Introitus laquelle parut à Londres, en 1669 . . . . . . . 88 IX. Paradigme du Grand Oeuvre, qui ouvre le Triomphe hermétique . . . . . . . . . . . . . . 106 X. Page manuscrite d'un traité anonyme du temps de la première Restauration . . . . . . . 116 XI. Le Char triomphal des Dieux planétaires et métalliques . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134 XII. Le thermomètre de Jean-Baptiste Van Hel- mont. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 XIII. La Source céleste, du Sel et du Feu, pour tous les Petits. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154 XIV. Liste des symboles chimiques de Nicolas Lemery. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 XV. Les vibrations et les ondes suivant Kenelm Digby . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174 XVI. La Salutation angélique ou l'Annonciation alchimique selon Jacques Coeur. . . . . . . . . 184 XVII. La distillation du liquide astral, dans le labo- ratoire de François Ier de Médicis. . . . . . . 194
309
@

L'ALCHIMIE EXPLIQUEE
XVIII. Le condensé vitriolique de l'Or astral, avant sa distillation . . . . . . . . . . . . . . . . 204 XIX. Les indignes de la montée vers le Parnasse. . . 214 XX. Le principe immuable d'espoir, de paix et de joie profonde . . . . . . . . . . . . . . . . . 224 XXI. Expression géométrique du Grand Arcane. . . . . 234 XXII. La coquille, qui enveloppe et scelle l'Oeuf phi- losophal, naît du fer qui doit la briser. . . . 236 XXIII. Les aigles ou sublimations, suivant un bisaïeul germain du Journal des Savants. . . . . . . . . 246 XXIV. Irrécusable témoignage d'Isaac Newton, en faveur de la gravité de l'anima mundi . . . . . 256 XXV. Le même laborieux lavage purifie et blanchit les matières en présence dans le Grand Oeuvre . 266 XXVI. Souvenir d'un long effort de la plume et du crayon, sous la lampe à pétrole que nous conservons aussi. . . . . . . . . . . . . . . . 276 XXVII. Le rayon de la vie par la Mère Nature et celui de la mort par l'industrie des hommes . . . . . 286 XXVIII. Petit fragment d'une correspondance qui
pourrait constituer plusieurs volumes . . . . . 296
310
@


Table des matières




Considérations liminaires. . . . . . . . . . . 9 I. La Dame par excellence . . . . . . . . . . . . 33 II. Sagesse et Discipline. . . . . . . . . . . . . 55 III. Sollicitations trompeuses ou insensées . . . . 73 IV. Langage et Cabale hermétiques. . . . . . . . . 93 V. Conditions extérieures . . . . . . . . . . . . 117 VI. La Matière prochaine et sa préparation . . . . 135 VII. Le Sel des Philosophes . . . . . . . . . . . . 157 VIII. Conjonction et Séparation. . . . . . . . . . . 181 IX. L'Etoile polaire des Mages . . . . . . . . . . 207 X. Les aigles ou sublimations . . . . . . . . . . 229 XI. L'Oeuf philosophal . . . . . . . . . . . . . . 253 XII. La Grande Coction. . . . . . . . . . . . . . . 277 Index analytique . . . . . . . . . . . . . . . 299 Table des hors-texte . . . . . . . . . . . . . 309
@

Voici un livre attendu par tous les « enfants
d'Hermès », et dont le titre même dit bien quelle
fut l'intention de l'auteur : alchimiste formé auprès
du grand Fulcanelli, Eugène Canseliet se devait de
présenter un jour et de commenter les textes classiques
ayant trait à son art.
Nul mieux que lui n'était capable de mener à bien
un semblable travail. Il n'avance rien, en effet, qu'il
ne l'ait vérifié au laboratoire, là où jamais n'eurent
à intervenir les « degrés infernaux de la température
», sans lesquels on affirme, à tort, qu'aucune
transformation n'est possible à l'intérieur de la matière.
Faisant justice de cette erreur, le disciple de
Fulcanelli met en lumière que l'Alchimie possède un
agent secret que sans doute la physico-chimie ne
pourra jamais obtenir, malgré le pouvoir terrifiant
de ses colossaux appareils.
Mais la science hermétique ne se confine pas dans
les manipulations expérimentales : « la Philosophie
enveloppe la Pratique, le Savant et le Poète s'unissent
dans une même personne; l'intuition merveilleuse
et triomphante collabore étroitement avec la
raison logique et soumise. »
Ce nouveau volume apporte aux « curieux de sagesse
» et, en particulier, à tous ceux qui se livrent
aux arts libéraux, quelle que soit leur formation,
l'aide qui leur est indispensable. Vingt-huit images,
rares et fort parlantes, parmi lesquelles quatre en
couleur, enrichissent le texte et s'harmonisent avec
lui.

pict
51.1303.0 Imprimé en France 88-XI SUD-OFFSET - 54 RUNGIS 150,00 FF TTC.
@

Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.