Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.
1 2 3 4 5

20 Secrets & Remèdes
Remède pour l'Hydropisie.
P Renez de la rue dans le mois de Mai, quand elle est dans sa vigueur, & la distillez comme l'eau de Roses: mettez l'eau qui en distille sur de la nouvelle rue, & distillez comme
auparavant; Remettez cette eau par trois
fois sur la rue fraîche, sans conter la première.
Il faut avoir soin chaque fois de ne pas distiller
jusqu'à sec, mais laisser toujours quelqu'humidité
derrière qui est la plus grosse partie. Buvez
de cette eau le matin à jeun, & sur les quatre
ou cinq heures après-midi. L'usage de cela
guérira infailliblement l'hydropisie.

Autre Remède pour l'hydropisie, ou pour l'enflure
tumeur des jambes, ou autre partie du corps, provenant de l'abondance des mauvaises humeurs.
I L faut prendre de l'Ambre jaune pour trois ou quatre fois, que mêlerez dans une pinte de bon vinaigre mesure de Paris: Chauffez une
brique bien chaude, mais non pas rouge, que
mettrez dans une cuvette dessus la cendre. Vous
verserez sur cette brique vôtre mélange de Vinaigre
& Carabé, tiendrez la jambe enflée sur
cette fumigation, couvrant bien la cuvette de
linges ou draps par dessus vôtre jambe, afin qu'il
ne s évapore rien de la fumée. Incontinent l'eau
sortira de la jambe ou autre partie enflée, comme
de la pluie, & se guérira.
Une personne de qualité ayant une hydropisie formée, son ventre enflé d'une grosseur prodigieuse,
se mit dans un tonneau se servant de ce
remède, & changeant de briques à mesure
qu'elles
@

Expérimentés. 21
qu'elles se refroidissaient & qu'elles ne fumaient
plus. En peu de temps l'on vit une diminution
tout à fait grande de son ventre; & le tonneau
étant couvert d'un drap & d'une couverture, &
lui n'ayant que la tête dehors pour respirer,
fut guéri en suant ainsi une seule fois. Tous ses
valets ne pouvaient suffire à essuyer avec des serviettes
chaudes, l'eau qui sortait de son corps.

Pilules d'argent contre l'hydropisie.
V Ous prendrez argent de coupelle une once, trois onces d'esprit de Nitre sans flegme, & dissolvez la Lune en icelui, étant dissoute
dans un matras, jetez votre dissolution dans
un verre de rencontre ou autre à évaporer jusques
à consistance de sel sec. Prenez bonne eau
de Roses à suffisance, pour dissoudre votre matière:
filtrez la dissolution par le papier gris,
& la remettrez au verre pour être évaporée jusques
à consistance de sel sec, comme devant,
puis prenez deux onces de Salpêtre raffiné que
ferez dissoudre dans de l'eau de rose: filtrez la
dissolution, puis l'évaporez dans un verre large
jusques à consistance de sel, mettez vôtre Lune
& sel ensemble dans un verre large, & mettez
autant d'eau de roses qui puisse dissoudre vos
deux sels en liqueur verdâtre.
Faites-les exhaler sur le sable, jusques à consistance de sel blanc, puis l'ayant ôté du sable
& refroidi, gardez la fulmination; étant très-
refroidi, prenez deux onces de fine fleur de froment.
Premièrement, mettez vôtre sel dans un
mortier de verre ou de marbre, & non de
métal.
Mettez après vôtre fleur de farine, pilez-les B 3 bien
@

22 Secrets & Remèdes
bien ensemble en y ajoutant de l'eau de roses
pour seulement incorporer le tout en masse, &
en formez des pilules de la grosseur d'un poix,
lesquelles étant formées, seront mises entre deux
papiers pour être desséchées à l'ombre par la longueur
du temps, & seront de couleur de pourpre
de la grosseur de petites vesses, ou poix. Vous
les garderez dans une boëte de bois.

L'Usage en est spécifique pour l'hydropisie.

I L faut prendre une pilule à six ou sept heures du matin; deux heures après un bouillon à la viande, où il y aura instillé huit ou dix
gouttes de bon esprit de sel.
L'évacuation se fait par les selles liquides & par urines. Il faut continuer ce remède jusques
à guérison; que si le Malade se trouve débile,
il faudra seulement de deux en deux jours lui
donner les remèdes susdits. En tous ces bouillons
& breuvages il doit toujours se servir de la
dose susdite de l'esprit de sel.
S'il est besoin qu'il sue, il faut user d'étuves sèches & lui donner toujours les sels suivants.
Prenez sel d'urine, sel de l'herbe d'Absinthe, de chacun deux dragmes: Ajoutez-y demi scrupule
d'huile d'Ambre, & autant d'esprit liquide
d'urine avec deux dragmes de sucre fin, que mêlerez
bien ensemble dans le mortier de verre ou
de marbre. La dose est de quatre scrupules donnez
dans un demi verre de vin blanc, lorsqu'il
est dans l'étuve sèche, & non dans le bain d'eau;
de trois en trois jours il faut donner ce remède,
& il sera guéri au troisième, & quelquefois
au second.
L'opération se fait avec abondance de sueurs & urines. Autre
@

Expérimentés. 23
Autre Remède pour l'hydropisie expérimenté par
Monsieur Williams Médecin.
V Ous prendrez quatre poignées de l'écorce verte au dedans du Saule, ôtant l'écorce grise extérieure: une poignée d'Absinthe que
mettrez dans une liqueur composé de quatre pintes
de bonne vieille bière, & quatre pintes de
bon vin blanc, mesure de Paris, & les laisser
infuser l'espace de trois ou quatre jours, le vaisseau
étant bien bouché, puis la mettrez dans
des bouteilles (étant séparée d'avec les Végétaux)
que garderez bien bouchées.
Prenez de cette liqueur aux repas & à toute heure que vous aurez soif. Le mélange de ces
deux liqueurs différentes provoque tout à fait
l'urine.

Autre Remède expérimenté par une Dame de qualité,
qui en a été guérie elle-même.
V Ous prendrez Caravai, Thym, Hysope, Cresson, les bouts d'Orties, Calamante, racine d'Enula Campana, de chacune une poignée,
que ferez bouillir toutes dans six pintes
d'eau, mesure de Paris, jusques à consistance
de la moitié, puis la passerez au travers d'un
linge, & ferez derechef bouillir cette liqueur
avec quatre pintes de Vin de Canarie, ou d'Espagne,
& douze onces de Réglisse, une once de
semence de fenouil doux, un quart d'once de la
semence de Cumin, le tout bien pilé, vous laisserez
bouillir l'espace d'une demie heure, puis
le repasserez, dont vous prendrez la quantité de
huit ou neuf cuillerées le matin à jeun, & autant
B 4 tant
@

24 Secrets & Remèdes
sur les trois ou quatre heures après-midi,
& continuerez jusques à la guérison.

Remède assuré contre la Peste, expérimenté par
Monsieur Buthler Médecin.
P Renez une livre de Aceta Osella, & la pilez seule l'espace d'une demi heure, puis trois livres de Sucre fin en poudre subtile, battant continuellement: Alors vous prendrez
quatre onces de Mitridat ou Orviétan pilé avec
le reste une demi heure, mettez-le dans un pot
de Faïence. Dans le temps de la contagion vous
en prendrez la grosseur d'une noix Muscade le
matin à jeun: Et si vous craignez d'être attaqué
du dit mal, prenez-en une fois autant.

Autre infaillible Antidote.
P Renez trois ou quatre cuillerées de vôtre urine le marin, mêlée avec un peu de jus de rue, un peu de jus d'Ache, Apium en latin, presque une poignée de chacun & buvez
cela le matin à jeun. Vous pourrez aller librement
dans les lieux pestiférés sans aucune crainte
ni danger. Ce remède est fort approuvé.

Autre contre la Peste, lequel m'a été assuré par
Monsieur Williams.
P Renez une livre de Pavots rouges qui viennent dans les Bleds, mettez-en quatre onces dans une pinte d'eau-de-vie: Laissez- le infuser jusques à ce que l'eau-de-vie soit bien
rouge, puis pressez les Pavots pour en tirer tout
le jus & jetez les fèces. Dans cette liqueur
mettez
@

Expérimentés. 25
mettez encore quatre onces de Pavots, & faites
comme ci-devant: continuez encore deux
fois, ou tant que vous ayez extrait la teinture
de toute la livre de Pavots, lesquels si vous mettiez
ensemble ne réussiraient pas bien, à cause
que les feuilles sont légères & tiennent beaucoup
de place. Dans cette liqueur mettez deux onces
de bonne vieille Thériaque de Venise, & l'y
faites dissoudre: Vous en prendrez deux ou trois
cuillerées avec un peu de vin d'Espagne. Cela
chasse & dissipe incontinent toute la Contagion.
Pour se garantir de la peste pendant qu'elle est en règne, il faut manger un peu de Rue
avec du beurre sur le pain, ou un peu de fromage
fort avec ladite Rue, & boire après un
verre de bon vin clairet.

Autre préservatif contre la Peste.
P Renez Roses, Bétoine, Romarin, de chacun deux poignées: Scabieuse, Estragon, Sauge, Rue, Aceta Osella, feuille de Rubus idens, feuilles de Sureau, de chacun
une poignée: Bol Armenic trois onces, Safran
une dragme, Santal jaune une once, Sucre
Candi deux onces, tout en poudre subtile:
distillez le tout, prenez de cette eau trois cuillerées,
& y faites dissoudre la grosseur d'une
petite fève de Thériaque de Venise, & du Mitridat,
& en buvez le matin à jeun.

Remède du Roi d'Angleterre contre la Peste.
P Renez Sauges, feuilles de Sureau, feuilles de Rubus idens, de chacune demi poignée: Rue, Romarin, Aceta Osella, de chacune
demi
@

26 Secrets & Remèdes
demi poignée. Pilez tout ensemble, dans un
mortier, & le détrempez avec une pinte de bon
vinaigre de vin blanc, & une pinte de vin blanc,
puis le passez dans un linge, & y ajoutez un demi
setier d'eau Angélique. Faites dissoudre
dans cette liqueur une dragme de Mitridat, une
dragme de Thériaque ou d'Orviétan.
Prenez de cette eau une cuillerée matin & soir, & serez préservé infailliblement.

Autre Remède spécifique pour une personne infectée:
Comme aussi pour faire sortir la petite Vérole & Rougeole.
P Renez Sauge, Rue, de chacun une poignée, Romarin, Aceta Osella, de chacun deux poignées, faites-les bouillir dans trois chopines de vin muscat, ou autre vin cordial,
jusques à diminution d'une chopine, puis passez
cela dans un linge, & y ajoutez pour un sol de
poivre, & une demi once de Noix muscade en
poudre, puis les faites bouillir ensemble derechef
un demi quart d'heure; ôtez-les du feu
& y mettez pour trois sols ou environ d'Orviétan,
du Mitridat, & un demi setier de l'eau
d'Angélique, & gardez soigneusement cette liqueur.
Faites-en boire au malade deux ou trois
cuillerées le plus chaud qu'il pourra, & le couvrez
bien pour le faire suer.
Pour se préserver, il suffit d'en prendre seulement une cuillerée le matin, & une demie
le soir.
Autre
@

Expérimentés. 27
Autre Remède spécifique de Monsieur Mayerne.

I L faut prendre des noix vertes & les piler dans un mortier, puis en tirer le jus par expression, puis prenez jus de Baume, jus de
Chardons bénits, jus de Calandula de chacun trois
chopines, racines de Lapatum, racines d'Angélique
de chacune demie livre: Geneta la plante
entière, c'est à dire, l'herbe & racine, douze
onces: les feuilles de Scordium, deux poignées:
du Thériaque de Venise & du Mitridat, de
chacun quatre onces: jus de Citrons chopine,
vin de Canarie trois chopines: du Safran demi
dragme. Digérez cela tout ensemble dans une
cucurbite l'espace de deux jours, puis le distillez,
& quand vous en aurez tiré la moitié,
faites passer par un linge ce qui reste dans la cucurbite,
puis le distillez jusqu'à-ce qu'il soit en
consistance du miel, Vous le mettrez dans un
pot de Faïence pour vous en servir dans le
temps de la contagion avec l'eau distillée.

Parfum excellent, de Monsieur Atkinson contre la Peste.
V Ous prendrez la racine d'Angélique un peu séchée dans le four ou au feu, & la brisez bien: mettez-la dans du vinaigre & l'y laissez
tremper quatre jours: puis faites chauffer une
brique, & mettez cette racine dessus tous les
matins & soirs. Cela parfumera toute la maison.
Autre
@

28 Secrets & Remèdes
Autre Parfum contre la Peste.
P Renez du Talque mêlé avec un peu de vinaigre, & en faites brûler sur une poêle de charbons, & vôtre maison sera préservée de la Peste.
Cela est approuvé, & a été expérimenté.
Remède contre la Pierre.
J E dois ici faire mention d'un Remède confirmé par le Docteur Bray, par le moyen duquel il a fait sortir de la vessie de quantité de personnes, plusieurs pierres: Et voici comment
ou s'en est servi.
A Rome le fils d'un Imprimeur était malade de la Pierre, lequel après plusieurs Remèdes
expérimentés en vain, était résolu à la taille:
il avait convenu de prix avec l'Opérateur, &
fait venir un Prêtre pour recevoir les Sacrements.
Le Prêtre qui était Jésuite ayant confessée
le malade, propose un Remède dont il
avait fait expérience sur lui-même & sur quelques
autres. Le malade en ayant voulu user,
fut guéri au grand étonnement d'un chacun.

Ce Remède est tel.
Prenez de la poudre de Cloportes préparée une dragme, ou au plus quatre scrupules, demi
once d'eau-de-vie, & neuf ou dix onces de
bouillon de poix chiches rouges: Le malade
doit prendre cela cinq heures avant le repas
duquel remède l'effet fut tel.
Tout le corps s'échauffa durant l'espace de deux
@

Expérimentés. 29
deux heures, le malade se sentait fort tourmenté
& altéré, ne pouvant presque demeurer
en une place, quelquefois il sentait des douleurs
vers le fondement: cinq heures après il
commença à uriner un peu épais.
Le second jour suivant, après avoir repris ledit Remède, il lui arriva comme le premier,
les urines se rendant épaisses de plus en plus. Le
troisième jour, il rendit quantité de sable. En
fin, au septième jour il fit tant de sable, qu'il
semblait que son urine en fût toute pleine, &
comme sable dissout en eau: ainsi il fut guéri
au neuvième jour.
L'on prépare les Cloportes pour rompre la Pierre des reins & de la vessie comme il s'ensuit.
Prenez autant de Cloportes qu'il vous plaira lavez avec de très-bon vin blanc: mettez-les dans
un pot de verre & le luttez un peu à l'entour
pour le mettre sécher au four dans ledit pot,
jusqu'à-ce que l'on les puisse mettre en poudre
déliée. Il les faut arroser après de bon vin
blanc, autant que cette poudre en pourra boire:
& derechef faites sécher au four, & la même
chose pour la troisième fois, & autant de fois il
faut aussi arroser cette poudre d'eau de fraise distillée,
y mêlant un scrupule d'esprit de Vitriol
& derechef les sécher. Ainsi vous garderez cette
poudre dans un verre bien fermé, ou en boëte
d'or ou d'argent.

A U T R E.
P Renez des racines de Panais cuits, comme pour manger, en eau commune, & d'icelle boirez à vôtre soif, six semaines durant & serez
@

30 Secrets & Remèdes
serez guéri. Il faut en prendre un verre le matin
à jeun, & un en vous couchant, sans
user d'autres breuvages, ni même de vin pendant
ledit temps.

A U T R E.
P Renez le blanc d'un oeuf frais battez-le bien, & le laissez reposer un quart d'heure, puis ôtez-en l'écume, & mêlez le reste avec deux cuillerées de vin blanc, quatre cuillerées d'eau
Rose, & une once de Sucre Candi blanc en fine
poudre, mêlez bien le tout ensemble, & le donnez
à prendre au malade le matin à jeun, &
une autre prise allant coucher. Continuez six
ou sept jours de suite soir & matin, & Dieu
aidant il sera guéri de toutes douleurs provenant
de cette maladie.

A U T R E.
P Renez une quarte de vin blanc du plus petit & du plus vert, faites-le bouillir à consistance de la moitié que laisserez refroidir & puis y romprez deux bonnes racines d'Emula
Campana & en buvez à jeun à votre soif, même
au déclin de la Lune.

A U T R E.
P Renez le suc de Citrons aigres, huile d'Amandes douces tirée sans feu, de chacun une once dans du vin blanc pour boire à jeun. La quantité de vin doit être un bon demi
setier, l'huile & le jus de Citrons ensemble,
& étant mêlé avec le vin, vous en boirez
un
@

Expérimentés. 31
un verre ou demi, selon l'age & la force, trois
jours avant la nouvelle Lune.

A U T R E.
L A fiente d'un Taureau de trois ans distillée, l'eau rompt la Pierre dans les reins de l'homme. La semence d'oignons calcinée en cendres blanches, le poids d'un demi écu en vin blanc,
rompt la Pierre.
L'herbe Coa rompt la Pierre, la racine étant infusée une nuit dans du vin blanc, le poids
d'un demi écu étant ratissé en raclures pour
tremper dans le vin.
L'Ecopodii une demi dragme dans un peu de vin, le boire s'allant coucher, rompt la Pierre
en gravelle. La semence en est blanche, & se
cueille au mois de Juillet.

Pour la Rétention d'Urine.
P Renez deux poignées de Cresson, deux douzaines de grains d'Alkeckange, deux gros Oignons blancs coupez chacun en quatre, deux bonnes pincées de Crème de Tartres:
mettez le tout bouillir dans un pot de terre vernissé,
avec une pinte de bon vin blanc, jusqu'à-
ce qu'il n'en reste que trois demi setiers, dont
vous en prendrez un verre le matin à jeun, &
serez infailliblement guéri.
Autre
@

32 Secrets & Remèdes
Autre Remède spécifique pour la Pierre & Gravelle,
Strangurie, & douleur de reins & de la vessie.
P Remièrement, il faut purger le malade avec Gutte-gomme, ou avec la racine de Jalap, ou avec un bolus de Casse & Térébenthine de Venise de chacun demi once, &
une dragme de cristal de Tartre, ou crème de
Tartre mêlée ensemble & pris en forme de bolus.
Le jour suivant donnez au malade la Médecine
ci-dessus décrite.
Prenez le blanc d'un oeuf frais pondu, battez-le bien, & le laissez reposer un quart d'heure;
puis ôtez-en l'écume & la brouée: mêlez-les
avec deux cuillerées de vin blanc, & quatre
cuillerées d'eau de Roses rouges distillée, &
une once de sucre Candi blanc en poudre fine
puis remuez bien le tout ensemble qui sera pour
une prise, que le malade boira le matin à jeun,
& autant le soir à son coucher, six ou sept jours
de suite. Ce faisant, par la grâce & secours de
Dieu, il guérira de sa maladie, & de toutes les
douleurs qui en peuvent prévenir.

Autre Remède éprouvé.
P Renez une cuillerée de miel vierge, le plus blanc, que démêlerez avec un petit verre d'eau de Genièvre, & la donnerez au malade. Peu de temps après la Pierre &
Gravelle sortiront, & le passage de l'urine sera
ouvert. Continuez ce Remède jusqu'à parfaite
guérison.
Autre
@

Expérimentés. 33
Autre Remède expérimenté pour la Pierre, Gravelle & Strangurie.
V Ous prendrez de la graisse d'un Lapin mâle, oignez-en le dos & les reins à l'entour, jusques aux aines. Ce Remède ouvrira les passages
de l'urine. Un enfant dont la maladie était
désespérée, en a été guéri, de manière qu'en
vingt-quatre heures il urina quatre pots d'eau,
& ouvrit le passage de l'urine avec grande vertu.

Autre pour faire uriner.
I L fat prendre une tête d'Ail rôtie toute entière; & l'appliquer sur le nombril.
Régime de vivre pour ceux qui sont tourmentés de la gravelle.
I l ne faut manger que de bon pain blanc léger & bien cuit, s'abstenir de chairs salées & épices; comme Poivre, Clous de Girofle &
autres.
L'usage de beurre frais est bon: comme aussi l'huile d'Amandes amères, même les Amandes
prises avec bon vin doux sont excellentes.
Les Figues, Raisins & Pistaches, Câpres, Perse- pierres & Citrons, sont de très-bonne nourriture
pour de semblables personnes.
Le bouillon de poix chiches avec persil & Safran: le jus de Citrons & Oranges sont encore
admirables. Le malade boira pour son ordinaire
du vieux Hydromel, ou eaux & vins Néphrétiques,
avec les sirops de Althea, Raphano
& Bethonica. Ces choses dissipent entièrement
Tome I. C la

@

34 Secrets & Remèdes
la Pierre & Gravelle Strangurie & difficulté
d'urine retenue.

Autre Remède pour la Pierre.
P Renez une pinte de Fraises dans un verre, versez dessus une pinte d'eau-de-vie, les laissant infuser sans les retirer. Vous boirez de cette eau le matin avec un peu de Sucre
Candi. Elle se peut garder toute l'année entière:
Ce qui a été expérimenté.

Autre Remède pour la Pierre & Gravelle.
P Renez la racine d'Ortiers rouges séchée, & la réduisez en poudre, dont vous prendrez une cuillerée dans du vin blanc un peu chaud. Cela dissoudra la Pierre quelque
grosse qu'elle puisse être: Il en faut prendre tous
les jours, jusqu'à-ce que toute la Pierre & Gravelle
soit sortie, ce qui sera en peu de temps
la chose est de peu de dépense, mais elle n'en
a pas moins de vertu.

Autre Remède expérimenté par Monsieur Bassa
Médecin, pour dissoudre la Pierre dans les Reins.
D Ans le mois de Mai, distillez de l'eau de fiente de Vaches, puis prendrez Lièvres étranglés par les Chiens, dont vous mettrez
l'un dans un vaisseau de terre, que couvrirez avec
un lit fait de fiente de Cheval & foin. Vous le
ferez cuire dans le four jusqu'à-ce qu'il soit tout
sec, & en état de pouvoir être réduit en poudre,
que garderez pour vous en servir. Après
vous
@

Expérimentés. 35
vous prendrez l'autre Lièvre dont vous ôterez les
boyaux, & briserez tout le reste pour en faire
distiller une eau que mêlerez avec celle de la
fiente de Vache, prenant de chacune deux cuillerées
avec de la poudre de l'autre, autant qu'il
en tiendra sur une pièce de quinze sols pour une
dose à jeun en pleine Lune, & à la nouvelle,
trois jours consécutifs.

Excellent Hydrosacharum pour la Pierre, expérimenté
par Monsieur Baccon Médecin.
P Renez dix-huit pintes d'eau de Fontaine mesure de Paris, quatre livres de sucre fin en poudre, une livre de gros Raisins bleus sans pépins, une branche de Romarin frais: faites
bouillir le tout ensemble à consistance de la moitié,
que mettrez dans un petit baril avec un peu
de levure de bière & de l'écorce de Citron:
après qu'il aura travaillé, il le faudra mettre
dans des bouteilles, dont vous pourrez boire le
mâtin, le soir & à toute heure.

Remède souverain pour faire accoucher facilement
une femme.
P Renez un gros Oignon blanc, ou deux moindres, que fricasserez dans la meilleure huile d'olive, jusqu'à ce qu'ils soient tendres, vous verserez le tout dans un pot de terre
avec un verre d'eau, & ayant bouilli ensemble
vous le passerez au travers d'un linge, & en
boirez le matin à jeun; faut continuer quinze
jours ou trois semaines avant le terme que vous
prévoyez de l'accouchement: En un mot, vous
préparerez ceci comme si vous vouliez faire une
C 2 soupe
@

36 Secrets & Remèdes
soupe à l'Oignon, excepté le sel que vous n'y
mettrez point, & que l'huile servira de beurre.
Ce remède disposera les parties de la femme de telle forte qu'elle accouchera & sera délivrée
fort facilement, & que si l'enfant était tourné
dans son ventre, il le remettra par son opération
pour sortir en après sans faire douleur à la
mère. Au défaut d'oignons blancs les oignons
ordinaires sont bons & peuvent bien servir.

A U T R E.
P Renez des noyaux de Dattes, Ambre Safran, de la semence de Cumin que réduirez tous en poudre fort subtile, chacune séparément,
& de chaque poudre vous en prendrez
autant qu'il en peut tenir sur une pièce marquée,
mais le double de la semence de Cumin; mêlez-
les bien ensemble, & donnez dans quelque liqueur
convenable à boire à la femme étant dans
les plus grandes extrémités des tranchées. Cela
est aussi excellent pour faire sortir l'arrière-
fais.

Remède spécifique & infaillible pour expulser l'arrière-
fais, faire sortir l'enfant mort dans le ventre de la Mère, & guérir toutes les douleurs & tranchées après qu'elle est délivrée.
P Renez les peaux ridées du gosier ou estomac des poules qui pondent: vous les essuierez-bien & les ferez sécher au Soleil, quand
vous voudrez vous en servir vous les réduirez en
poudre subtile, de laquelle donnerez une dragme
dans un peu de vin blanc. Vous pourrez réitérer
la dose une fois ou deux le même jour s'il
est
@

Expérimentés. 37
est besoin, & vous verrez un effet admirable
produit par une cause que l'on estime de si peu
de conséquence & de si peu de valeur pour être
inconnue.

Autre Remède pour faire accoucher promptement sans douleur.
P Renez une dragme de Cannelle en poudre une demie dragme d'Ambre aussi en poudre que mêlerez ensemble avec huit cuillerées de
vin clairet, & le ferez boire à la femme.

A U T R E.
I L faut prendre une chopine de bière que ferez bouillir, mettez-y une quantité raisonnable de lait de femme: passez-le, & le donnerez
à boire à la femme en couche.

Remède pour la vessie des femmes déchirée dans l'accouchement;
Ce qui arrive quelquefois par les Sage- femmes mal adroites, Il est expérimenté par le Docteur Clodius Médecin, qui m'a assuré en avoir fait expérience avec bon succès.
V Ous prendrez de la poudre de Crapaud calcinée, mise dans un petit sac que vous attacherez au col de la femme, de telle sorte qu'il
repose sur le creux de l'estomac & touchant la
peau. Tandis qu'elle portera cela elle ne sentira
aucune douleurs ni inconvénients qui arrivent
de ces accidents. Il faudra tous les mois changer
de poudre & de sac, d'autant que sa vertu
sera passée, & la force perdue.
C 3 Remède
@

38 Secrets & Remèdes
Remède assuré pour empêcher les Femmes de faire
de fausses couches.
I L faut prendre un peu de clous de Girofle, de cannelle, une branche de Baume, & une de Romarin que mettrez tous dans une chopine
de vin clairet, qui bouillira un peu pendant que
vous y mettrez le feu avec un papier allumé,
puis vous battrez les jaunes de six oeufs que vous
mêlerez avec ledit vin; ensuite vous prendrez
le germe de douze oeufs & le blanc d'un que
battrez ensemble jusqu'à-ce qu'ils soient en
huile, vous les écumerez & les mettrez aussi
dans le vin; mêlez bien le tout ensemble avec
du sucre, & en faites boire à la femme quatre
cuillerées à la fois, quand elle sentira quelque
douleur dans le dos ou dans le ventre.

Autre Remède expérimenté par le Docteur Goffe Médecin.
V Ous prendrez une pièce de boeuf de la cuisse que vous ferez à moitié rôtir, puis une chopine de vin muscat, du sucre, cannelle, gingembre,
clous de girofle, fleurs de muscade,
grains de Paradis & noix muscades, de chacune
une demie dragme, dont vous ferez une
fosse en les faisant bouillir ensemble, puis diviserez
le morceau de boeuf en deux étant chaud
& trempé dans cette liqueur. Vous en mettrez
la moitié au bas ventre de la femme, & l'autre
sur les reins, aussi chaud qu'elle pourra souffrir,
& les laissez l'espace de vingt-quatre
heures.
Remède
@

Expérimentés. 39
Remède pour empêcher à la naissance d'un enfant,
qu'il n'ait en toute sa vie la petite vérole, rougeole ou autres maladies qui proviennent de la putréfaction du sang menstruel.
L Orsque l'enfant est né, & que la Sage-femme va lier & couper le cordon ombilical, il faut qu'elle ne serre pas d'abord le fil avec lequel
elle le doit lier, mais étant prête à nouer,
elle fera monter & sortir avec ses doigts & son
pouce, tout le sang qui sera à la racine du
nombril, lequel s'il y demeure, causes toutes
les gales, clous, abcès & apostèmes qui viennent
aux enfants, & même aux adultes, parce
qu'étant corrompu il ne se peut convertir en
la substance, mais au contraire gâte le bon, &
faut de nécessité qu'il exhale par ces sortes de
vilenies que nous voyons tous les jours, qui tirent
leur origine de ce sang menstruel putréfié.
Ayant donc ainsi fait évacuer ledit sang, il
faut serrer le fil & couper le cordon ombilical
la racine duquel étant purifiée de la manière
susdite, l'enfant sera exempt de toutes ces maladies,
quant même il serait nourri parmi ceux
qui en seraient attaqués.

Remède pour les mamelles des femmes en couche,
pour empêcher les rides qui viennent ordinairement au ventre de celles qui ont eu plusieurs enfants.
P Renez Sperma Ceti, de la Cire blanche vierge & pure parties égales; faites premièrement fondre la cire, dans laquelle vous mettrez
le Sperma Ceti que vous ferez bien incorporer
ensemble: jetez-y un peu d'esprit de vin & remuez,
C 4 muez
@

40 Secrets & Remèdes
puis le tirerez du feu & y tremperez du
linge de la largeur du ventre pendant qu'il est
chaud, & d'autres pour les mamelles qui soient
un peu percés, à cause des bouts des mamelles
qui doivent être dehors: Aussi-tôt que la femme
fera délivrée il faudra lui appliquer ces linges
sur le ventre avec d'autres pour les tenir
en état & les serrer: Tous les matins il faut
les tourner, car ils peuvent servir des deux côtés.
Huit jours après vous en prendrez des nouveaux
qui suffiront pour conserver tellement la
fermeté & la délicatesse de la peau, qu'il n'y
aura pas la moindre ride.

Emplâtre admirable pour les mamelles, Apostèmes,
Loupes, vieille & nouvelles plaies, expérimenté par Monsieur Digby.
V Ous prendrez de la meilleure Cire Vierge, huile de roses, huile d'olives, de chacune demi livre, que ferez fondre tous ensemble, &
étant refroidies vous y mettrez demie livre de
blanc de plomb, puis le ferrez bouillir l'espace
d'une demie heure après vous y jetterez du Mastic,
de l'Encens, de la Myrrhe, Oliban, de
chacun deux onces en poudre séparément: Faites
bouillir le tout ensemble l'espace d'une demie
heure: Vous y mettrez aussi le quart d'une
once de Camphre, remuant toujours bien, &
étant chaud, vous y tremperez des linges que roulerez
pour les garder, & vous en servir dans
l'occasion.
Cata-
@

Expérimentés. 41
Cataplasme Anodin pour les mamelles cancérisés, expérimenté
par Monsieur Bressius sur Madame Brent.
I L faut prendre une Pomme de reinette bien meure, & y faire un petit trou en haut pour en ôter tous les pépins, sans diviser la pomme,
que remplirez de graisse de Porc, & couvrirez
avec le morceau que vous aurez ôté: faites-la rôtir,
pelez-la, & mêlez la bien avec la graisse, &
l'étendrez fort épaisse sur un linge que vous appliquerez
chaud sur les mamelles, & une vessie de
Porc par dessus. Ce Cataplasme est excellent pour
ôter, rafraîchir & dissoudre l'enflure & dureté,
si elle est dissoluble, sinon, pour la faire
fendre & séparer facilement sans douleur. Il
le faut changer en douze ou vingt-quatre heures,
à mesure qu'il est sec.

Autre Remède pour la dureté & inflammation des mamelles, éprouvé par Madame la Comtesse d'Orset.
V Ous prendrez durant un mois, & par chaque jour une purgation de Jalap en poudre subtile, que garderez en un verre bien bouché; &
en prendrez une demie dragme, ou une dragme,
ou quatre scrupules pour une dose dans du vin
blanc avec du sucre, & par l'usage vous saurez
quand il faudra ou augmenter ou diminuer la
dose, jusques à la fin de toute la quantité.
Il faut aussi remarquer qu'il est nécessaire de mettre un linge dessus les mamelles couvert de
lin préparé, cousu légèrement avec ledit linge,
de sorte qu'il soit fort épais & chaud.
Ladite Comtesse s'est guérie elle-même par le secours de ce Remède. Remède
@

42 Secrets & Remèdes
Remède aussi expérimenté par Monsieur Mayerne pour
la dureté & inflammation des mamelles.
P Renez des Cloportes que ferez sécher sur une poêle chaude ou sur une tuile, & en prenez en poudre trois pour la première fois avec du vin
blanc. Le lendemain prenez-en cinq, après sept,
puis cinq, puis trois, & vous verrez les mamelles
sans inflammation ni douleur, quoi que percées
en deux ou trois endroits, tout la matière sortira,
& les plaies se cicatriseront, & ce dans
cinq jours pour l'ordinaire; que si les cinq jours
passés il sort encore du pus ou des eaux rousses,
prenez encore des Cloportes, & tout se dissipera
avant que de donner la première prise, il
faut le soir mettre un Cataplasme remollitif sur
les mamelles, afin que le cuir se crève plus aisément,
& après il n'y faut plus qu'un linge tout sec.

Remède pour les Convulsions.
P Renez de la mie de pain blanc, les extrémités de la Mente coupée menu, que ferez bouillir ensemble dans de la bière assez épaisse
pour en faire un Cataplasme; & étant presque
assez bouilli, jetez-y de la poudre de Gingembre
& de l'huile de Thym, puis vous l'étendrez sur
des linges, & l'appliquerez sur le front, cela attirera
merveilleusement & guérira.

Remède pour augmenter le lait aux Nourrices.
P Renez la semence de Fenouil que vous ferez bouillir dans de l'eau d'Orge, & les femmes boiront fort souvent de cette décoction chaude
en
@

Expérimentés. 43
en Hiver, & froide en Eté: Elles s'abstiendront
de vin ou de bière, d'autant que ces liqueurs
chaudes dessèchent le lait: Les épices &
viandes salées leur sont aussi fort nuisibles.

Remède pour faire perde le lait.
I L faut prendre du beurre frais que vous ferez fondre, & y mettrez de l'Eau-de-vie: Etant hors du feu, vous mêlerez bien le tout ensemble
pour en faire Onguent, dont vous oindrez
les mamelles, puis y appliquerez un papier gris,
lequel étant séché, il faudra oindre derechef les-
dites mamelles & continuer ainsi jusques à l'entière
sécheresse du lait. Cela aussi empêche la
dureté & inflammation.

Remède pour faire venir les bouts des mamelles aux
femmes qui n'en ont point, & veulent nourrir des enfants.
O N prendra une petite bouteille, que l'embouchure soit étroite, & la remplissez d'eau chaude & la bouchez bien, jusqu'à ce qu'elle
soit échauffée, & que l'eau lui ait communiqué
sa chaleur: puis jetez l'eau & mettez l'embouchure
au bout de la mamelle, de sorte qu'il entre
dedans. Tandis qu'il y aura de la chaleur à
la bouteille, il s'attachera fort & s'allongera
peu à peu.

Remède pour faire venir les dents aux Enfants sans
aucune douleur.
V Ous prenez la tête d'un Lièvre bouilli ou rôti, & en ôtez la cervelle que vous mêlerez rez
@

44 Secrets & Remèdes
avec du miel & du beurre, & en oindrez
souvent les gencives de l'enfant.

Remède souverain pour faire partir la petite Vérole,
& pour dissiper les vapeurs vénéneuses du coeur & du cerveau, souvent éprouvé avec grand succès.
P Renez une once de pépins de Citrons, une once & demie de la semence de Chardons bénits, que pilerez bien & en ferez émulsion, avec l'eau de chardons bénits ou eau de
Scabieuse, ou Virga Aurea, puis l'adoucirez
avec deux ou trois onces de Sirop de Citrons,
& en boirez souvent plein un petit verre à la
fois, ou deux s'il en est besoin.

Autre Remède infaillible.
P Renez de la fiente de moutons nouvellement faite, que vous mêlerez bien dans un verre de vin d'Espagne, & quand cela sera d'une épaisseur raisonnable, vous le ferez boire
au malade, le tenant chaudement au lit pour
le faire suer: Il fera sans doute sortir la Vérole
ou rougeole, & guérira en fort peu de temps.

Remède pour empêcher les marques de la petite Vérole.

A Ussi-tôt que l'on reconnaît que la petite Vérole sort & se fait paraître, il faut prendre de l'huile d'amandes douces tirée sans feu:
puis en fomenter tout le visage avec une plume,
ou quelqu'autre chose propre, y passant dessus
cinq ou six fois, afin qu'il soit bien humecté
par tout, & que l'huile même en découle, le
malade étant couché sur le dos. Après vous
pren-
@

Expérimentés. 45
prendrez de l'or en feuille que mettrez sur le
visage & sur les paupières, couvrant bien toutes
les places qui pourraient être endommagées;
il faut mieux en mettre deux feuilles l'une sur
l'autre, que de manquer de tout cacher, & dans
dix ou douze jours les gales se détacheront &
tomberont, il n'en demeurera aucun vestiges.
Madame la Marquise de Montbesson l'a éprouvé sur plusieurs personnes avec bon succès; entr'autres
elle prit un jour une servante d'un corps
replet, & plein d'humeurs, qui était toute
chargée de petite Vérole, elle lui couvrit justement
la moitié du visage, depuis le front jusques
au menton, avec des feuilles d'or, &
laissa l'autre moitié sans y rien faire, & l'on
vit aussi-tôt que la vérole étant dissipée, le coté
couvert était aussi sain & uni qu'auparavant,
au lieu que l'autre était tout picoté, plein de
marques, & défiguré.

Autre Remède éprouvé pour faire sortir la petite Vérole,
rougeole, & pour en empêcher les marques & vestiges, expérimenté par Monsieur Digby.
P Renez deux ou trois grains de Safran bien séché, & en faites un nouet dans un linge fin. Faites infuser cela dans du vin blanc, jusqu'à-ce
que toute la teinture & vertu en soit
extraite, puis le presserez fort; & donnerez cette
liqueur au malade qui se doit tenir chaudement
dans le lit. S'il a mal à la gorge, vous
prendrez le quart d'une cuillerée de Safran séché,
dont vous ferez aussi un nouet, & le ferez
bouillir dans un demi setier de lait, mesure
de Paris, jusqu'à-ce que le lait en soit fort
jaune; vous y ferez bouillir un morceau de linge
ge
@

46 Secrets & Remèdes
jusqu'à-ce qu'il soit bien teint; & l'attacherez
à la gorge, sous le menton, quand il sera
refroidi, vous y en mettrez un autre trempé
dans ledit lait. Cela ôtera infailliblement toute
la douleur du gosier en huit heures de temps.
Il ne faut pas se servir de la graisse pour oindre
les gales, mais quand les pustules commenceront
à sécher, vous les frotterez avec bon
Unguentum album. Cela a préservé tous mes
enfants des marques de cette maladie.

Remède admirable pour la Paralysie & Apoplexie.

P Renez Imperatoria une livre, Salsepareille, Castoreum, de chacun demie once en grosse poudre, puis fleurs de Lavande, fleurs de Romarin,
fleurs de Sauge, de chacune une livre:
mettez le tout dans un vaisseau de terre, ou de
verre, & y versez bonne Eau-de-vie, tant qu'elle
surnage de deux doigts. Puis boucherez bien
le vaisseau pour le mettre en digestion à petite
chaleur, l'espace de quatre jours, remuant &
agitant ledit vaisseau cinq ou six fois par jour,
puis le laisserez refroidir à la cave ou autre lieu
froid, & y mettez neuf onces de Camphre dissout
dans une chopine d'esprit de vin: étant
bien remuez, vous le passerez par la manche
d'Hypocras, & le garderez bien bouché en lieu
froid: Vous en frotterez bien la tête & la fossette.
Ce remède est aussi excellent pour toutes contractions de nerfs, ou débilité d'iceux, en étant
bien frottez. Il est aussi très-bon pour le mal
de tête, en frottant les tempes, & pour toutes
autres douleurs des parties affaiblies.
Autre
@

Expérimentés. 47
Autre Remède admirable éprouvé pour la Paralysie.

P Renez des Oignons blancs coupés fort menu, mettez-les dans un pot de terre légèrement couvert, & puis dans un four les remuant
quelquefois: laissez-les cuire jusqu'à-ce
qu'ils soient bien mols, & alors vous en ferez
un cataplasme que vous appliquerez sur les membres
paralytiques: Changez-les toutes les heures,
& continuez jusques à guérison.

Autre expérimenté par Monsieur Conet.
P Renez une chopine de la plus forte Moutarde que vous mettrez sécher au four, puis sur un réchaud pour l'achever de sécher; vous la réduirez en poudre subtile & la mêlerez
avec une demi once de poudre de Bétoine,
& un peu de Sucre candi; & en prendrez dix
jours consécutifs.

Autre Remède pour la Paralysie, & pour ceux qui ont perdu la parole.
I L faut prendre des feuilles de Bourrache, de Virga aurea, de chacune une bonne poignée. Faites bouillir du lait, jetez-y un peu
de vieille bière pour le faire tourner. Passez
le par un tamis, & dans cette liqueur faites
bouillir les herbes susdites. Donnez-en un verre
au malade à jeun, le plus chaud qu'il pourra
boire, & qu'il demeure chaudement dans le lit
pour suer. Il peut aussi en boire au repas sans
autre liqueur. Si l'on ne peut avoir ces Herbes
en hiver, la semence est bonne.
Eau
@

48 Secrets & Remèdes
Eau pour la Paralysie, composée par le Docteur
Matthias.
V Ous prendrez des fleurs de Lavande huit livres que vous ferez infuser dans huit livres d'esprit de vin, fermant bien le vaisseau que
vous mettrez en lieu humide durant un mois ou
six semaines, remuant quelquefois ledit vaisseau,
ensuite distillez cela dans l'alambic, & quand
vous en aurez tiré l'esprit, vous y mettrez des
fleurs de Sauge, d'Antos, & de la Bétoine, de
chaque une poignée & demie: Des fleurs de
Lilium Convalium, Bourrache, Buglosse, Paralyseos,
de chacune deux poignées. Toutes
ces choses préparées, vous les mettrez en digestion
l'espace d'un mois ou plus, le vaisseau bien
bouché, y ajoutant à la fin de la Mélisse & Matricaire
bien choisies, c'est à dire les bouts &
extrémités, des épis de Nard, feuilles de Laurier,
& si vous pouvez aussi des feuilles & fleurs
d'Orange nouvelles, de chacune une once.
Quand vous les aurez bien broyées, faites-les
infuser dans dix livres d'esprit de vin, de l'écorce
jaune de citrons, & de la semence de Peone,
les bien piler & éplucher, de chacune six
dragmes: de la cannelle battue une demie once,
Noix muscade & fleurs de Muscade, Cardamome,
Cubèbes, de chacune une once: du bois
d'Aloès pulvérisé, une dragme, puis mettrez
tout dans l'alambic susdit: Après ladite infusion
distillez l'esprit de vin, auquel ajoutez Jujubes
nouvelles sans pépins une demi livre: Coulez
cela le pressant fort, & y mettez deux dragmes
de perles préparées, une pierre d'Emeraude
préparé, une dragme d'Ambre gris, Muscade,
de,
@

Expérimentés. 49
Safran, de chacun un demi scrupule: Roses
rouges, de trois Santaux pulvérisés, de chacun
une once. Mettez cela dans un petit sac
de satin ou taffetas, que suspendrez dans l'esprit
de vin. On y peut ajouter pour la saveur
& le goût du Sirop rosat, vous en mettrez quatre
onces sur une pinte de cet Esprit, parce
qu'il le rend fort doux & agréable.

Remède pour la goutte chaude & froide, savoir la
Podagre, Chirargre, Sciatique & Gonagre.
A Massez au mois de Mai des Hannetons que sécherez & réduirez en poudre, laquelle vous mettrez dans un verre, y versant dessus de
bon esprit de sel qui surnagera de deux ou trois
doigts, puis vous mettrez le tout en digestion
pour en extraire la teinture; L'esprit de sel étant
éteint, il le faudra tirer & en mettre de nouveau:
Ce que ferez jusqu'à-ce que la poudre ne
rende plus de teinture, faisant en sorte de ne
plus employer d'esprit de sel qu'il en est besoin
pour tirer toute ladite teinture, que vous filtrerez
jusqu'à-ce qu'elle ne rende plus de fèces: Puis
faites dissoudre deux onces de sel de Tartre dans
une quantité suffisante d'esprit de sel, après vous
le filtrerez, & mêlerez ces deux teintures en ensemble
& les digérez à chaleur lente l'espace de huit
jours, puis les séparerez des fèces par filtration
& garderez dans un verre bien bouché. La
manière de se servir de ce Remède est telle.
Commencez par une petite dose comme deux ou trois gouttes, & augmentez toujours la dose
jusqu'à-ce que vous sentiez un peu de cuisson
en urinant. Pour lors vous diminuerez la
dose, tant que vous n'en sentiez plus. Continuez
Tome I. D tinuez

@

50 Secrets & Remèdes
ainsi, prenant cela dans la petite bière,
ou hydromel; & ayant pris ce remède trois ou
quatre jours de suite, prenez de notre Antimoine
diaphorétique, & vous purgez le jour
suivant avec poudre de racine de Jalap demi
dragme; Crème de Tartre un scrupule en poudre
subtile mêlé avec l'autre, & incorporé avec
Sirop de Roses laxatif, le matin à jeun. Cette
Médecine purge par les selles les gouttes
chaudes ou froides.

Remède pour ceux qui ont courte haleine.
L E suc de basilic pris au poix d'une demie once, bu avec une demi scrupule de safran, sert merveilleusement à ceux qui ont l'haleine
courte.

Remède purgatif pour les personnes délicates.

P Renez gutte-gomme en poudre passée par un tamis de soie, puis mêlé avec sirop rosat & en formez des pilules: La dose de la poudre est depuis sept jusques à onze grains.
Cette Médecine purge ordinairement par les
selles ou vomissements faciles. Le jour après la
purgation vous recommencerez à prendre la
même dose de ladite liqueur, comme le jour
précédent, & continuerez trois jours consécutifs,
puis reprenez l'Antimoine diaphorétique,
& vous purgez comme ci-devant: Vous ferez
le même jusques à guérison. Durant cette cure,
le malade doit s'abstenir de viandes salées,
épicées, & du poisson, & ne boire que de la
petite Tisane ou bière douce les jours qu'il se
purgera ou prendra de la teinture.
Ex-
@

Expérimentés. 51
Excellent Emplâtre pour apaiser en un instant les
douleurs de la goutte.
P Renez résine de Pin, résine commune, de
la Cire jaune, de chacune quatre onces: deux
dragmes de clous de girofle, safran Oriental une
dragme & demie, de l'axonge de cerf une dragme:
fleurs de muscade, deux dragmes: Faites
dissoudre les Résines dans un vaisseau avec de
la Cire; & étant fondues, vous y jetterez les
ingrédients ci-dessus en poudre, & les mêlerez
bien ensemble, le vaisseau étant hors du feu,
puis y verserez peu à peu une pinte de vin d'Alicante,
que remuerez bien pour l'incorporer avec
le reste, & étendrez sur du cuir blanc, de la
largeur & grandeur de la partie affligée.

Autre Remède éprouvé du Docteur Stephen Médecin.

P Renez deux livres de Cire vierge, une demie once de graisse de Porc, deux onces de suif de mouton, huile de Ungula Caballina, &
de l'eau de Plantain & de Roses, de chacune
deux dragmes, eau d'Estragon, eau de Bourrache,
de chacune demie once, deux Muscades,
deux clous de girofle, & un peu de fleurs de
muscade, le tout en poudre mêlé ensemble,
puis faites bouillir à petit feu, jusqu'à-ce que
cela se réduise en onguent, dons vous oindrez
la partie douloureuse si chaud que le malade le
pourra souffrir: étendez-en sur des linges & les
appliquez.
D 2 AU-
@

52 Secrets & Remèdes
A U T R E.
I L faut prendre un pain blanc d'un sol que vous couperez en petits morceaux, & mettrez dans l'eau froide, puis prenez une poignée de feuilles
de Roses rouges; le jaune & le blanc de deux
oeufs battus ensemble, pour deux sol de safran
sec en poudre, & puis tirerez le pain de l'eau &
le faites bouillir dans du lait avec le reste des
ingrédients, & l'appliquerez si chaud que le malade
pourra l'endurer.

Remède infaillible pour la Sciatique & Rhumatisme.

V Ous prendrez Storax liquide, Cire jaune, poix neuve & miel, de chacun quatre onces; de la cannelle, du poivre en poudre, de
chacun une once: mettez tout ensemble dans un
pot neuf que laisserez bouillir un bouillon, le
remuant soigneusement, puis ôtez-le du feu
& y mettez quatre onces d'Aloès, & une once
d'huile de fleurs de Lis: Faites-les toutes
bien incorporer en remuant, puis remettez le
pot sur la cendre chaude ou braise, & remuez
toujours, jusqu'à ce qu'il soit en consistance
d'onguent que mettrez sur du cuir & appliquerez:
Si le mal est dans toute la cuisse; il faut
prendre une peau d'Agneau entière pour l'envelopper
& pour servir d'emplâtre, que vous
pourrez laisser sept ou huit jours s'il en est besoin.
Si quelque temps après vôtre mal revient
vous appliquerez derechef ce Remède, car il se
gardera long temps.
Remède
@

Expérimentés. 53
Remède pour les Ecrouelles du Docteur Farrar, qui
m'a assuré d'en avoir guéri des opiniâtres & invétérées, touchées plusieurs fois par le Roi d'Angleterre, pensées par les plus habiles chirurgiens & abandonnés comme incurables.
P Renez des limaçons de jardins ou Vignes, à coquilles grises ou blanches, pilez les dits limaçons dans un mortier avec un peu de persil, jusqu'à-ce qu'ils soient en consistance
d'emplâtre qu'appliquerez sur les Ecrouelles,
& en changerez une fois en vingt-quatre heures.
Ce remède est bon aussi pour apaiser la douleur
de la goutte chaude.

Autre Remède éprouvé par le Docteur Havervelt.

P Renez de bon Mercure sublimé fait par le Vitriol de Dantzic, & calciné au jaune avec Sel & Salpêtre, dans la proportion ordinaire: mais après qu'il est sublimé, il faut
le sublimer encore une fois par soi-même, &
en poudre seulement la partie cristalline, une
once que broierez dans un mortier de verre
avec son pilon, jusqu'à-ce qu'elle soit en poudre
bien subtile, que vous mettrez dans une
grande bouteille de verre, & verserez dessus deux
pintes de bonne eau de fontaine. Bouchez bien
ledit vaisseau, & le laissez ainsi quelques jours,
l'agitant & remuant souvent: puis l'ayant laissé
reposer au moins vingt-quatre heures, versez-en
le clair, que filtrerez par un entonnoir de verre:
Prenez une cuillerée de cette eau, & la mettez
dans une fiole avec deux cuillerées d'eau
de fontaine: remuez-le bien ensemble en agitant
D 3 tant
@

54 Secrets & Remèdes
la fiole, puis mettez la liqueur dans un
verre, & la donnez au malade le matin à jeun.
Il se doit tenir chaudement, qu'il se promène
tant qu'il pourra; mais ne boive ni mange que
deux ou trois heures après que la Médecine aura
opéré; Ce qui se fera par des selles & un vomissement
facile. Le lendemain si vous vous sentez
assez fort, prenez-la derechef, que si c'est
trop de la prendre tous les jours, vous pouvez
laisser quelque jour d'intervalle.
Par ce Remède on guérit toute sorte d'Ecrouelles ouvertes ou fermées, le Cancer ou Loup,
soit aux mamelles, ou autres parties du corps:
Toutes sortes de Pustules & Ulcères: Toutes
vieilles blessures telles qu'elles soient. A un enfant
vous donnerez la dose moindre de l'eau Médicinale
& de l'eau fraîche. Après le premier
ou second vomissement, le malade pourra prendre
quelque bouillon clair, comme l'on a accoutumé
de faire en pareilles occasions.

Remède pour les Ruptures ou Hernies expérimenté par
le Docteur Floid, qui en a guéri une Dame de qualité.
P Renez Sigillum Salomonis, Aigremoine, & Scolopendre, Politrix, racine de fraisier, de chacune une poignée, que vous pilerez toutes dans un mortier, puis le ferez bouillir
dans deux pintes de vin blanc mesure de Paris
l'espace de deux heures le vaisseau bien bouché,
afin que les esprits ne s'exhalent, ensuite passez
la liqueur par un linge que presserez fort, & en
donnez à boire au malade un bon verre le matin
à jeun; un autre une heure après, & continuerez
ainsi jusques à l'entière guérison, en prenant
ces deux verres tous les matins.
Autre
@

Expérimentés. 55
Autre Remède, par lequel a été guéri un enfant
d'une Hernie venteuse.
P Renez la fiente d'une vache bien chauffée devant le feu, & étendez-la sur du cuir en forme de cataplasme, puis mettez dessus de la semence
de Cumin & l'appliquez tout chaud,
étant refroidi vous en mettrez de nouveau. L'enfant
fut guéri en deux jours, ayant continué le
Cataplasme comme dessus sans intervalle.

Remède pour les Descentes de Boyaux.
P Renez environ une once de fiente de cheval entier: une once de racine de Fougère mâle en poudre, une once d'Hermonial en gomme:
mettez le tout bouillir dans du vinaigre, & en
faites une emplâtre que vous appliquerez sur la
descente bien serrée avec un brayer.

Remède pour le Cancer, soit à la mamelle ou à la
bouche, ou autre endroit du Corps.
I L faut prendre la grosseur d'un oeuf d'alun
que vous ferez dissoudre dans de l'eau de fontaine, puis faites rougir un morceau d'acier &
refroidir dans ladite eau: Continuez six ou sept
fois la même chose, puis trempez du charpie
dans cette eau, ensuite vous essuierez le pus du
Cancer avec ce charpie. Il ne faut pas essuyer
deux fois à une même place avec le même charpie:
car vous remettriez la matière que vous
auriez ôtée des autres endroits. Continuez à essuyer
avec de nouveau charpie tant que vous ayez
bien tout nettoyé, puis prenez un grand morceau
D 4 ceau
@

56 Secrets & Remèdes
de charpie trempée dans ladite eau pour en
couvrir entièrement le Cancer, & mettez dessus
une emplâtre de Diapalme. Changez tous
les matins & soirs jusques à guérison, laquelle
arrivera en peu de jours.

Autre Remède pour le Cancer.
P Renez de Panais sauvages (les fleurs en sont blanches & fort petites) que pilerez ensemble, savoir, fleurs, feuilles & tige: & les
appliquerez sur le mal en forme de Cataplasme,
dont vous changerez le matin & soir, il guérira
en fort peu de temps.

Remède pour le Chancre de la bouche.
P Renez neuf feuilles de Chicorée, autant de Plantain, & autant de rue, que vous ferez bouillir ensemble dans de l'eau de fontaine avec
une cuillerée de miel, l'espace d'un quart d'heure:
puis ôtez-le du feu & en gargarisez la bouche,
& même en buvez, frottez & nettoyez
vôtre bouche avec l'herbe & guérirez infailliblement.

Autre Remède pour le Chancre de la bouche.
P Renez une pinte de vinaigre fort, mettez-y de l'alun de roche la grosseur d'une noix. Puis le faites bouillir avec du miel, autant qu'il en
faut pour l'adoucir: vous gargariserez la bouche
de cette liqueur chaude, & mettez sur le
mal un linge trempé dans icelle.
Remède
@

Expérimentés. 57
Remède pour mal des Poumons de Monsieur Lumeley
Chirurgien.
P Renez la pelure épaisse de six pommes de reinette, que ferez bouillir dans trois chopines d'eau à la diminution d'une pinte, & vous l'adoucirez
avec du Sucre Candi. Buvez-en un bon
verre en vous couchant. Cette liqueur est bonne
aussi pour la fièvre, en la prenant dans un
peu de sirop de Citrons.

Autre Remède pour la Toux & le mal de Poumon
de la Comtesse de Kent.
P Renez une livre de meilleur miel que ferez fondre dans un pot de terre, puis ôtez-le du feu, & y mettez pour deux sols de fleurs de soufre, & autant d'Enula Campana, autant
de réglisse en poudre, & autant d'eau-rose,
remuez bien tout ensemble pour les faire incorporer.
Puis mettez-le dans de la faïence, &
en prenez la grosseur d'une noix le matin & le
soir, & à toute heure, quand vous serez incommodé
de la Toux, comme la nuit. Faut
le laisser fondre peu à peu en vôtre bouche, &
non pas l'avaler tout d'un coup.

Autre Remède pour le mal de Poumons.
P Renez une Poularde que remplirez des ingrédients suivants; savoir d'une once de conserve de roses, conserve de bourrache & buglosse,
de chacune demie once: des pépins de pomme
de Pin, de Pistaches, de chacune demie once:
Pilez cela dans un mortier; puis prenez carabé

@

58 Secrets & Remèdes
ou ambre jaune en poudre demie once: mêlez
tout cela ensemble, & le mettez dans la pour
larde, dont vous coudrez le ventre afin que
rien ne se perde. Puis faites-la bouillir dans
trois pintes d'eau; mettez-y de l'aigremoine,
endive, chicorée, de chacune une poignée,
racine de fenouil, racine de câpres, & de gros
raisins bleus sans les pépins, de chacun une poignée.
Quand ladite Poularde sera presque cuite,
vous la tirerez & pilerez dans un mortier, puis la
remettrez dans la liqueur pour la faire bouillir encore
deux ou trois bouillons. Ensuite passez cela
par un tamis ou linge, & y mêlez un peu d'eau de
roses rouges, & une chopine de vin blanc, &
vous en boirez le matin à jeun dans le lit, &
dormez après si vous pouvez.

Autre Remède pour le mal de Poumons.
P Renez deux ou trois os de boeuf où il y a de la moelle: brisez les & les faites bouillir dans quatre pintes d'eau jusques à la moitié de
diminution. Puis passez la liqueur & laissez refroidir
pour la mettre après dans un pot de terre
avec un Poulet mâle, un jarret de veau, &
la croûte de dessous d'un pain blanc: puis deux
onces de raisins sans les pépins: six dattes & un
peu de fleurs de muscade. Vous laisserez bouillir
cela jusques à consistance de la moitié. Ensuite
passez-le par un linge, prenez des pistaches
dont vous ferez émulsion, que mêlerez
avec vôtre bouillon, & l'adoucirez avec du sucre,
& en prendrez un demi setier de bon matin,
& sur les trois heures après midi. Ainsi
vous continuerez pour quelque temps.
Eau
@

Expérimentés. 59
Eau excellente pour les Pulmonaires, ou ceux qui sont
en danger de l'être.
P Renez trois chopines de lait, une pinte de vin rouge, que mêlerez bien avec douze jaunes d'oeufs frais bien battus. Puis mettez-y du
pain blanc tant qu'il en faut pour imbiber tout
le vin; ensuite ajoutez-y des fleurs de Primulaveris,
distillez le tout: & de cette eau distillée
vous prendrez une cuillerée dans un bouillon
fait de mouton ou volaille, pendant un mois
& serez guéri.

Autre Remède pour les Pulmonaires, & ceux qui
crachent du sang.
P Renez l'herbe nommée Ungula Caballina, qu'incorporerez bien avec du lard, & le jaune d'un oeuf frais, & les ferez bouillir ensemble
dans une poêle, & en ferez manger le matin
au malade, neuf ou dix jours de suite, &
vous en verrez les effets. Cette médecine est
aussi bonne pour faire devenir une personne grasse.

Autre Remède infaillible pour les personnes qui crachent
du sang, éprouve par Monsieur Boile.
V Ous prendrez de la racine de consolida six onces, deux poignées de feuilles de plantain que pilerez bien ensemble dans un mortier, puis
en presser le jus & passer par un linge, dont
vous ferez un sirop, ayant laissé rasseoir ladite
liqueur. Prenez de ce sirop plusieurs fois le jour,
ou deux cuillerées à chaque fois. Si vous voulez
vous en servir d'abord, vous prendrez parties
ties
@

60 Secrets & Remèdes
égales de jus & de sucre: mais si vous le
gardez toute l'année, il y faut mettre deux parts
de sucre sur une de jus.

A U T R E.
F Aut prendre du jus de Bétoine que mêlerez avec du lait de Chèvres, & le ferez boire au malade à jeun durant trois ou quatre jours.

Pierre médicinale de Monsieur Trear Chirurgien fameux
de Paris, tiré de son livre que la Veuve me prêta l'an 1660.
V Ous prendrez premièrement une livre de vitriol vert, demie livre de vitriol blanc, une livre & demie d'Alun, d'Anatron & de sel commun,
chacun trois onces, sel de tartre, d'armoisie,
d'absinthe, de chicorée, de plantain, de
persicaire, de chacun demie once: que tous ses
sels soient mis dans un pot neuf de verre, dans
lequel on jettera suffisamment du vinaigre rosat:
Ensuite vous faut faire cuire cela lentement sur les
charbons en l'agitant souvent, & lors qu'il commence
à s'apaiser jetez-y demie livre de céruse de
Venise bien pulvérisée, quatre onces de bol armenic,
faut avoir soin de le bien mêler continuez
cette agitation sur le feu, jusqu'à-ce que
cette masse soit réduite en pierre, que vous garderez
pour l'usage ayant brisé ce pot.

Ses vertus & usages.
Q Uant à ses vertus elles sont innombrables: quant à la manière de s'en servir elle est telle. Faut
@

Expérimentés. 61
Faut prendre de l'eau de pluie, y faire liquéfier une once de ladite pierre, à faute d'eau de
pluie, celle de rivière peut suppléer, mais non
de fontaine. Faites ensuite la mixtion & jetez
le reste, car on ne se sert que de l'eau claire en y
trempant un linge.
Elle guérit premièrement tous les ulcères extérieures du corps, étant lavés soir & matin, &
y appliquant le linge mouillé de ladite eau.
Elle arrête toutes les défluxions, mondifie & fortifie la plaie: dessèche les ulcères invétérées,
purifie & nettoie toutes les parties malades,
au grand étonnement & admiration de ceux qui
en font expérience.
Elle affermit les dents, empêche la putréfaction des gencives, arrête les larmes des yeux:
mitige la douleur, & ôte les rougeurs, les côtés
seulement des paupières étant arrosés de ladite
Eau, avec une petite plume ou autre chose
propre.
Si l'on veut encore s'en servir au yeux pour l'ophtalmie; on la peut mêler avec l'eau de Roses
& de verveine, dans lesquelles ladite pierre
se dissoudra; toutefois si c'est avec l'eau de
verveine qu'on la dissout, il faut que ladite herbe
soit cueillie au mois de Juin & Juillet avant
le Soleil levé, & la laisser un mois en digestion,
puis la distiller.
Elle guérit du feu sacré ou de S. Antoine: comme aussi des érésipèles, mettant un linge
trempé dans icelle sur le mal.
Il faut observer de mouiller ledit linge aussitôt qu'il est sec, & sans doute on sera guéri dans
vingt-quatre heures, que si par hasard il demeure
quelques trous, il le faut humecter de ladite
eau
@

62 Secrets & Remèdes
eau, & l'on verra des effets aussi surprenants que
profitables. Pour les gales tant des mains que
du corps, vous vous en laverez le soir avant que
vous alliez coucher.
Elle guérit aussi les dartres: mais il faut que l'eau soit un peu plus forte & qu'elle ait moins
servi, car pour lors elle a plus de vertu, comme
il est facile de juger. Elle est aussi excellente
pour la teigne.
Ses effets sont miraculeux pour les chancres déjà ouverts des mamelles: elle ne l'est pas
moins pour ceux de la bouche, outre qu'elle est
grandement bonne pour quelque mal de gencive
que ce soit.
Elle guérit le Noli me tangere, ulcères du gosier & autres excoriations de bouche, de quelque
manière qu'elles soient arrivées. Il faut
chauffer un peu cette eau, & s'en gargariser la
bouche; que si le mal était un peu trop grand,
vous y tremperez un pinceau & en laverez la
partie affligée.
Elle mortifie & mondifie quelque plaie que ce soit, quoi qu'invétérée, & ce qui est de plus
remarquable, c'est que son opération se fait sans
faire sentir aucune douleur au malade.
Item. Si ceux qui ont des pustules ou vessies blanches aux pieds, se lavent de ladite eau, ils
sont assurés d'être bien-tôt guéris.
C'est encore un médicament grandement bon pour les apostèmes y appliquant comme ci-dessus
un linge mouillé de cette eau.
Pour toutes sortes de brûlures, soit de feu, fer, plomb, huile, graisse, il faut seulement
mettre dessus la brûlure le linge qui aura trempé
dedans l'eau, & continuer quelques jours.
Pour le Fit, qu'on appelle ordinairement le feu
@

Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.