Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.

@

Page

Réfer. : AL1308
Auteur : David Lagneau.
Titre : Harmonie Mystique.
S/titre : ou Accord des Philosophes....

Editeur : Melchior Mondiere. Paris. J.-C. bailly. Paris.
Date éd. : 1636 .




**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****



@



Harmonie mystique
@





(C) Copyright J.-C. Bailly 1986 ISBN 2-86554-009-X
@

D. LAIGNEAU
Harmonie mystique
Introduction de Sylvain Matton

A Paris chez J.-C. Bailly éditeur 1986 @

%
@

7


VIE ET OEUVRE DE DAVID LAIGNEAU ALCHIMISTE ET MEDECIN DU ROI
David Laigneau (dont le nom est parfois orthographié l'Aigneau, l'Agneau où Lagneau) vit le jour
à Aix-en-Provence, ou du moins dans le diocèse de
cette ville. On peut fixer la date de sa naissance
vers 1564, puisque dans la dédicace, rédigée en 1645,
de la troisième version de son traité contre l'abus
de la saignée, il écrit: « Je n'attends plus que le son
de la Trompette pour m'appeler hors du monde,
auquel j'ai déjà demeuré quatre vingt un an. » (1)
Il résida peut-être un temps à Montélimar: il ressort
d'une observation qu'il fait sur l'ithyphallisme cadavérique
qu'il assista au moins à la reconquête de la
cité en août 1587 par les protestants: « Sur le coït,
note-t-il, on émeut une question, qui est d'où vient
qu'à plusieurs étant morts, le membre viril s'enfle
et roidit si fort qu'il est impossible de le déraidir,
ce que j'ai vu être advenu à tous les soldats tués
à la reprise du Mont-limar ville du Dauphiné. Le
nombre est de sept à huit cents, sur le membre
desquels, étant tous nus au milieu des rues, les
femmes mettaient quelque chose dessus pour ne
paraître ainsi tendu. » (2) En 1590, il s'inscrivit à
l'Université de médecine de Montpellier, choisissant
pour patron et lecteur Jean Saporta, fils d'Antoine
Saporta, l'ami de Rabelais, que ce dernier mentionne
dans son Pantagruel. (3) Il eut également pour maîtres

@

8

le futur premier médecin d'Henri IV, André Du
Laurens (1558-1609), (4) et Jean Hucher (?-1603), chancelier
de la faculté en 1583 et auteur d'un De
sterilitate utriusque sexus, dont le livre IV tout entier
traite des maléfices. (5) Nous ignorons quand exactement
Laigneau prit ses degrés, et quels furent les
sujets de ses thèses. Il resta en tout cas fort attaché
à l'enseignement montpelliérain qu'il évoquera avec
nostalgie dans sa vieillesse, en louant son caractère
pratique:
« J'estime, observe-t-il, devoir montrer l'ordre qu'on tient à Montpellier aux consultes et visites
des malades, qui est la cause qu'il n'en peut sortir
aucun ignorant en pratique, qui y ira étudier, et
s'y rendre capable, lesquelles sont profitables, non
seulement pour les malades: mais aussi pour les
Ecoliers en médecine et chirurgie. Si c'est matière
chirurgicale, que les maîtres Chirurgiens y soient
appelés, iceux y parlent chacun à son tour (et sans
contestation) du mal, de la cause, du lieu d'icelui,
du pronostic, de la *curation par dite Chirurgie,
et Pharmacie, parlant selon la qualité et intelligence
des assistants, ou Latin, ou François: la conclusion
prise, le Médecin ordinaire du malade dit tout haut,
et un des Ecoliers écrit, et tous les Ecoliers,
tant en médecine, que chirurgie qui y veulent assister,
y viennent, et puis tous les consultants signent à leur
ordre: L'Apothicaire ayant dispensé le tout (si ce
sont drogues d'importance) les met en vue d'un
chacun, qui dit son avis sur la bonté, *mauvestie,
et préparation d'iceux remèdes. Si c'est une opération
chirurgicale, ceux qui y veulent étudier, y sont les
biens reçus; et sur les doutes proposées, il est
satisfait aimablement, par autorités et raison, et les
Ecoliers en médecine, et chirurgie, suivent (s'ils
veulent) les Médecins qui vont visiter leurs malades,
entrant avec eux, entendent leurs demandes aux
malades, et à ceux qui les assistent, la réponse

@

9
d'iceux, voient ce qu'il faut voir, demande ce qui
leur plaît touchant la maladie, à quoi leur est
répondu jusques au moindre doute et interrogation,
mêmes ayant écrit l'ordonnance au détail du
Médecin, et tant plus l'Ecolier se montre curieux
en ses interrogations, et reparties faites par jugement,
et tant plus est-il aimé et estimé. Pour le jour du
Mercredi, qu'il n'y a point de leçons, un des
Professeurs va à la campagne avec les Ecoliers,
tant en médecine, chirurgie, que Pharmacie, qui y
veulent aller, tantôt à Peraux, Ville-neuve, Chasteau-neuf,
Boutonnet, ou entre la Mer, et l'étang
pour y voir et connaître les plantes, où plusieurs
profitables questions se proposent, en tout ce qui
consiste la Médecine: bref tout y est tellement
policé, qu'il est impossible que celui qui y étudie
(y voulant bien profiter) ne s'y rende bon Praticien;
aussi n'y reçoit-on aucun Professeur, que par la
théorique, et pratique, laquelle se connaît par
l'examen, et dispute publique, et un d'iceux étant
mort, billets sont envoyés par tout où on croit y
avoir des Docteurs de Montpellier, les invitant à la
dispute pour la Chaire. » (6)
A l'université, il eut pour camarade le fameux Turquet de Mayerne, lequel suivit les cours de la
faculté de médecine de 1592 à 1597. (7) Evoquant les
médisances que colportent sur lui ses adversaires,
les médecins adulateurs de la saignée, Laigneau se
console en effet en observant: « ces mauvais, vulgaires
et *Rabauds Médecins *Cochomistes, me calomnient,
dénigrent, noircissent, et m'échafaudent plus
qu'ils n'ont jamais fait aucun, et autant que Cardan
pour le moins a été, et Majerne mon compagnon
d'étude à Montpellier, à présent premier Médecin
du Roi d'Angleterre, et de feu Jacques son père.
Je suis (disent-ils) sorcier, magicien, charlatan, empirique,
distillateur, (sans qu'aucun m'ait jamais vu
au fourneau,) Apothicaire, (sans boutique, boëttes,

@

10

ni drogues,) Barbier, (sans savoir faire la barbe,)
ignorant, *affronteur, et seul en mes opinions. » (8)
Parmi ses autres condisciples, on relève plusieurs
noms intéressants qu'il convient de signaler, même
si Laigneau lui-même ne les mentionne pas dans ses
écrits: François de Monginot (1569-1637), qui deviendra
médecin du prince de Condé et dédiera à
Richelieu un Traité de la conservation et prolongation
de la santé (Paris, 1635) dont le chapitre III est
consacré à la pierre des philosophes, ou médecine
universelle, et le chapitre IV à la liqueur d'or; (9)
Marcellin Bompart (?-1648 ?), qui dédiera au marquis
d'Effiat sa Conférence et entrevue d'Hippocrate et
Démocrite (Paris, 1632) où il donne un sens alchimique
à cette « langue des oiseaux » que, selon la
« lettre du Sénat et peuple abdéritain à Hippocrate »,
Démocrite disait comprendre; (10) Jean Taxil (c. 1570-
1640), qui dédiera à Guillaume Du Vair son
Astrologie et Physiognomie en leur splendeur (Tournon,
1614); (11) enfin, Jean Aubery (1569-1622), futur
médecin du duc de Montpensier, qui dédiera à Du
Laurens son Antidote d'Amour (Paris, 1599). (12) Peut-
être Laigneau a-t-il pu aussi rencontrer à Montpellier
le poète alchimique Christophle de Gamon, qui se
formait alors à la pratique du commerce chez l'apothicaire
Maignol. (13) A cette époque Laigneau connaissait
déjà Henri de Rochas, qui consignera ses
observations sur les mines et ses doctrines chimiques
dans sa Physique démonstrative (Paris, 1643), dont
le livre II traite « de l'esprit universel, et des
principes spagyriques ». (14) A propos des diverses
appellations que l'on a données à la peste, Plaie
de Dieu, Air mortel, Contagion, Verges de Dieu,
Maladie contagieuse et mortelle, Laigneau avertit en
effet: « desquels noms le livret qui porte le nom
de Rochas, imprimé à Paris 1619 se moque très-
mal à propos; hors cela, j'en estime l'auteur habile
et docte, et je crois qu'il peut faire mieux, ayant

@

11
jeté à la censure du public ce livret sous le nom
d'autrui, comme cet excellent peintre son tableau,
et prie ce docte homme nous donner de ses oeuvres
sous autre nom: car Rochas (que je connais y a
quarante ans, quoi que gentilhomme d'ancienne et
bonne famille, homme doux et paisible, et qui a de
beaux secrets en la chimie, en laquelle il s'est exercé
depuis sa jeunesse, ayant conduit les fourneaux d'un
Conseiller de Parlement, et mon ami, grand amateur
et sectateur de Paracelse) ne peut supporter l'éclat
des rayons réverbérés à sa face, ou il aurait une
science infuse, ou acquise par l'épuration de son
esprit éclairé et monté jusques au cercle des sciences
abstruses par l'usage de la quintessence astralisée. » (15)
Coiffé du bonnet de docteur, Laigneau alla exercer son art à Crest, la patrie d'un autre célèbre adepte,
traducteur de Lambsprinck et commentateur de l'épitaphe
de Bologne, Nicolas Barnaud (1538-1607). (16)
C'est là que débuta sa carrière officielle, avec sa
nomination au poste d'inspecteur des hôpitaux,
charge qu'il conserva apparemment jusqu'à sa mort.
Sur son obtention, il se plaît à nous fournir tous
les détails: « Ayant été auparavant, année 1598,
comme j'exerçais la Médecine à Crest, ville de
Dauphiné, choisi, nommé et député, sur la requête
de Monsieur le Procureur du Roi, par Messieurs
Lesdigieres, Lieutenant général de ladite Province
pour le Roi, et d'Ilins, premier Président au Parlement
d'icelle Province, et de Vic, Maître des
Requêtes de sa Majesté, Députés pour l'établissement
de l'Edit de Nantes, pour régler les abus
et malversations des Hôpitaux, voir, visiter et séparer
les lépreux d'avec les sains aux Sénéchaussées
du dit Crest, Montlimar et Bailliage du Buys: et du
depuis par toute ladite Province, par le Parlement
d'icelle, en l'année 1606, confirmée et amplifiée par
sa dite Majesté, des Provinces de Languedoc, Provence,
Bourgogne, et autres en l'an 1609 et encore

....................................................
....................................................

@

Harmonie mystique.


**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.

**** A T T E N T I O N ****



@

%

T A B L E D E S M A T I E R E S
C O N T E N V S E N ce Traité.
A
% Dam a appor- que c'est 415 Ame de la pierre 166. com- té la ma- me est extraite de son corps tière de la 207. 211. logée aux sourcils, tière du & la signification 109. l'âme, Paradis ter- le levain & la forme est restre 37 même chose 74 l'Agent agit selon la forme Ame du Soleil & de la Lune du résistant. 197 ne se tirent que peu à peu
Agent des minéraux. 38 181.
Agent & patient 145 Ame & esprit comme se
Airain d'Hermès 136.211. joignent & en quel temps
Albar aeris 149 388 401.
Alchimie que c'est 403. Amphithéâtre de Conrath
Alliages à l'or & à l'argent Lips, & l'Aureum Vellus par les orfèvres ou mo- de Guillaume Mennens nayeurs 189 improuvés, & pourquoi
Aludel 315 33.
Amalgame que c'est 77 Animal grand que c'est 40. 224. ou mis 151. 153. aman- Années comme entendues dement de toutes choses, Hh ij
@

Table des Matières.
371. diverses langues 65.80,129.
Antimoine des Philosophes, 282. 198. 317. quel. 213 Argent & son prix ancienne- B ment & maintenant 259 Bain Marie & fumier de
l'Argent & l'argent vif com- cheval même chose. 314.
muns sont morts 217 Baromets ou agneau vé-
l'Argent vif a plusieurs & gétable de Scythie. 301
divers noms, & quels 69. Beia & Gabriel. 136 80, 98 160. que c'est 185. la Blancheur comme ad- s'il est sale comme doit vient. 311 être épuré & nettoyé Blancheur de Jupiter n'est 190. des Philosophes de la tant désirée. 306 quoi fait 164. 165. comme Brûler la matière comme il agit 312. tiré des métaux entendue, & pourquoi 70.
est inutile en cet art. 118. 206. 235. Arsenic que c'est. 80 C
notre Art n'a besoin de Calcination que c'est. 226
multitude de matière 81. Crapaud au sein de la femme
ne fait point la matière de 286. 288 la pierre 262. commence où Centres différents en l'oeu- nature laisse 240. purifie vre. 405
les métaux nommés im- Cération. 295
purs 161. imite natu- Cerbère & sa bave. 350 re & comment. 231 Chaleur tempérée, & son
Assation que c'est. 243 opération. 338 Assemblée ou mixtion est la Charbon de montagne. 154
première opération de l'ar- Chacun engendre son sem- tiste 70 blable 119. 161. 168 Aucun n'a jamais fait métal. Chaux des métaux comme 261. entendue. 189. 314
Autruche née en terre. 74. Chélidoine, pourchaille, &
Azoth & sa signification en mercuriale matières de la
@

Table des Matières.
pierre. 166 servation. 75 Chien & chienne 296. d' Ar- la Couleur jaune est la fin ménie. 136 de la blanche & com-
Chybric que c'est. 344. mencement de la rouge.
le Ciel est animé & son mou- 25. 23. 34. vement est volontaire. 78 le Cuivre doit être cuit jus- Cimetière ou crible. 357 ques à la noirceur & ses
Clef de l'art qu'est-ce 307. noms. 69
238 D la Coagulation comme fai- premier Degré de l'oeuvre, te. 299. 314. second, troisième, &c.
faut Commencer la besogne 228 le Soleil étant au Bélier Destructeur accompagne comme entendue. 337 chaque chose née. 319 Comparaison de la matière Destructeur de l'or co- des Philosophes avec la se- nnu du seul vrai artiste.
mence des animaux. 9 319.
le Composé que c'est. 290 Dieu a tout fait de rien
Composition quand nom- (que de sa seule parole) mée. 243. & les charlatans de tout
la Congélation & la solution font rien. 28
se font en même temps du Dieu doit être invoqué corps & de l'esprit.236.242 par ceux qui cherchent & Corps sale & immonde que désirent la pierre des Phi- c'est. 50 losophes. 65 les Corps doivent être ré- Dieu seul crée l'or & l'ar- solus en mercure par le gent, & toutes autres cho- mercure. 193 les Corps purifiés doivent Dispositions du magistère être mis dans le mercure & les nombres. 226. 243
mondifié. 203 le Dissolvant communi-
tout Corps tend à multipli- que de sa propriété à la cation, génération & con- chose dissoute. 132
Hh iij
@

Table des Matières.
Dissolution pourquoi ain- mains. 74. brûle. 275. 24 si appelée. 74.117 Eau puante 136 la Dissolution est le princi- l'Eau dessèche avec la ter- pe de l'art. 237. 247. re. 383 Divisible & indivisible que Eau volatile pourquoi. 91.
c'est. 119 314
Dragon brûlant est le feu Egypte & Perse nécessaires contre nature. 335 au parachèvement de la
Dragon dont extrait 312 pierre comme entendu. 60 queue de Dragon que c'est. Electre. 281
288. 292. 298. 333 Eléments comme entendus. le Dragon ne meurt qu'a- 283. comme convertis l'un vec son frère & sa soeur 135 en l'autre. 244
E les Eléments des Chimi- Eau bénite. 166. 309 ques sont composés. 29. Eau céleste ne mouillant 140. 143 point les mains 159 Elixir se prend en diverses
Eau du mercure. 274. 306 façons. 83. 85. 130. 164 165.
l'Eau des Philosophes lave 166. 202. 193. 311 les saletés de la terre. 273. Enfant naissant. 316.ingrat. 278 111 Eau de pluie. 293 Erneth, que c'est. 80. 344 Eau de vie & pourquoi 80. 358
366 l'Ecriture sainte où conte- Eau dorée de quoi faite. nue. 3
108 l'Ecriture a trois sens ou l'Eau & son opération. 2 I intelligences, littéral, mo-
l'Eau est nommée air. 286 ral ou allégorique, & ana-
l'Eau est un esprit purgeant, gogique. 2.3
& blanchissant les corps. Ecume ou graisse de la ma- 283 tière. 319
Eau marine. 319 Esprit moyen, que c'est 379,
Eau ne mouillant point les & comme tiré. 231.

@

Table des Matières.
Ethelie. 210. 386 le Feu peut être dit continue
l'Etude est fort recomman- 334. dée en cette recherche. 68. Feu seul sous la Lune quoi 71. 101. 138. 208. 262. 320. que visible est invisible 374 & noms. 328
Exaltation du Soleil. 216. le Fils doit être nourri de
Excrément ne se nourrit sa propre & pure substance point. 180 281 Fils ingrat. 269 Extraction de l'esprit du Le fixe des Philosophes que corps, que c'est. 227.233 c'est. 11
l'Extraction, la séparation, Fleur d'or que c'est. 11
& la nutrition de la matière Fols comme doivent être des Philosophes, sont ca- traités. 65. 68
chées, & le moyen de l'ap- Forme des Philosophes, prendre & découvrir. 10. que c'est.36.74.155.228.306
11. 14 Forme spécifique, que F c'est. 402
lier les mains à la Femme Fumier de cheval, & bain à son dos. 286 marie. 314 Fermentation, que c'est.397 G Feu d'amitié. 70. 145. 299. Gabriel & Beya. 136 noir, 154. vif.200.sec & hu- Garip. 95. 297.
mide. 135 Génération de l'enfant 143 Feux divers. 333. 337. pour Génération & corruption, l'oeuvre. 340 145. comme se fait. 338 le Feu est nommé tout ce en la Chasse de Sainte Ge- qui fuit le feu. 338 neviève de Paris, com-
Feu & soufre, même bien il y a de l'or & de l'ar- chose. 262 gent. 259 le Feu lave.235.nourrie272. Germe & son augmenta- 293. 313 tion. 154
Feu lent & violent, leurs Grain incombustible, que
actions. 244. 248 c'est. 57 Hh iiij
@

Table des Matières.
Graisse de la terre.159.210. vérité, & la vie. 261
214.221.253.269.280. 319 Jeunesse impatiente. 369
350. 368 Ignorance de la composition, la Graisse en combien de dissolution & extraction.182 temps est desséchée, & 279 comment ré-humectée. 329 Imbibition de la noirceur,
333 H comme faite. 284 Hercule. 111 Imprégnation & composi-
Histoire d'un mélange tion comme & de quoi d'argent limé avec le cina- faite. 166. 292
bre. 36 Incération que c'est. 305 Histoire d'un Parisien 275. Ingrès, que c'est. 315 autre histoire. 279 Inspissation de quelque hu-
Histoire d'un qui se vantait midité, comme faite.315 de réduire les métaux en Intention invariable des mercure, & attirer au dos Philosophes, quelle. 305
les anévrismes de la poi- Isir ou Ysic. 305
trine. 185 L
Histoire mal-heureux. 63 Homogénéité. 15. 35. 315 Lait de la Lune, & lait du
l'Homme est la minière de Soleil différence avec aver- la pierre & comment. 72. tissement. 317 73 Lait virginal. 108. 111.283 Humidité Physique propre 313 pour l'oeuvre. 217 le Laton comme lavé & net-
Huile des Philosophes. 90. toyé. 282. 294. 317 183. 184.185.212.214. 271 le Lavement des corps que 274. 292 c'est. 305. 313
Huile des retenues, que la Lecture recommandée. c'est. 405 195. 197
Huile incombustible & sa- Levain du mercure para- von des sages. 419 chevant l'oeuvre. 172 I la Lie nommée terre ou Jésus Christ est la porte, la corps 313

@

Table des Matières.
Limosité des métaux, quel- Matière noire comme trai- le. 214 214 tée. 314 Lion vert. 146. 358 Matière qu'il faut prendre
Liquéfaction vulgaire n'est des métaux. 185
la philosophique. 197 la Matière tirée pour la
un Livre éclaircit un autre pierre a des marques, s'exha- obscur. 197 le & se vitrifie mal condui-
un seul Livre n'apprend pas te. 9
tout ce qui est nécessaire Matière subtile tirée de la pour l'oeuvre philosophique. masse & sa forme, fonde- 197 ment de l'art. 5. 9. 15
M Médecine des Philosophes tout le magistère de la pier- qu'est-ce.130. de quoi fai- re en quoi consiste. 272. te 160. de quoi produite.
291 220 Magnésie faite de plusieurs Médecine du second ordre. choses. 149. 189 418
Marbre comme entendu. une seule Médecine 90. 233
312 236 Mariage de Gabriel, & de Mercure animé, que c'est. Beya. 161 173
Masse & femelle, père & le Mercure a divers noms. mère, quels. 165 11. 74. 132
la Matière des Philosophes fix Mercures. 330
n'est tirée des mines métal- le Mercure cru dissout les liques. 165 corps. 177 la Matière de la pierre est Mercure double. 330
une & de même chose, de le Mercure est un feu brû- vil prix. 74 lant mieux les corps que le
la Matière des Philosophes feu. 338
de quoi & comme nourrie, le Mercure fixe est l'oeuvre & jusques à quand. 9. 137. parfaite. 177
354 le Mercure ne doit être
@

Table des Matières.
réduit en eau transparente, taux, mais non les teintu- & pourquoi. 240 res comme entendu. 241 le Mercure ne peut être Nature s'amende en sa natu- brûlé.129. & est mine par- re. 81. 84. 156
ticulière. 336 Nettoiement de l'argent vif
Mercure pourchaille, & ché- 190 lidoine matières de la pier- le Noir, comme nourri 287.
re. 166 314
Métaux de quoi engendrés. le Noir n'est point la saleté, 214 des corps desquels il est ti- Métaux malades comme ré. 180
guéris. 177 Le noir se cueille dessus &
Métaux préparés, & leurs dessous la matière, & com- noms. 74 ment. 184 le Métaux pour être puri- la Noirceur de la pierre, les fiés requièrent plus que signes & cause 13.16.17.52 tout autre un esprit subtil 65.69.70. 81.111.114. 191. & vif. 3. 4 194. 203. 215. 235
Minéraux & leur abjection. la Noirceur comme se blan- 144 chit. 273. pourquoi nom- aux Minières de l'argent vif mée feu. 299
ne se trouve aucun métal. la Noirceur survenant à la 285 pierre est un très-bon si- la Mort comme chassée gne. 377
des corps. 285 les Noms comme & pour-
Mortification comme fai- quoi donnés aux choses. te. 219 67. 73
Mortification du mercure Nourriture que c'est. 302.
comme faite. 280 307. 319
les Mots des Philosophes O doivent être entendus.110 Oeuf des Philosophes. 89.
N 98. 356 Nature engendre les me- Opérations diverses en la
@

Table des Matières.
pierre inutiles & nuisibles & troisième. 208. 212. de & comme entendues 223. trois jours. 417 2 9 237. 247 P toutes les Opérations peu- la Paix des matières Philo- vent être mises en cinq sophales, c'est à dire, com- classes. 155 posantes l'oeuvre comme
l'Opération seule apprend faite 198
l'art. 227 Parties semblables & dissem-
Opinions diverses des Phi- blables comment se multi- losophes sur le principe des plient, ce qui est à noter. choses. 139 232
Or, argent, & argent vif, la Pâte des Philosophes quand sont dits être vifs ou doit être desséchée, & com- Soleil, Lune & mercure.190 ment. 319
Or, argent & mercure sont la Patience est requise en le commencement de l'oeu- cet oeuvre. 143.308.318.369 vre. 70 Père & mère de la pierre,
l'Or des Philosophes, quel quels. 166
117. 174 les Philosophes ont décrit Ordre troisième en notre diversement, & pourquoi. ouvrage. 372 232. 238
Or & ses noms. 74. 81. 90. les Philosophes parlent
145. & sa valeur. 259 par figures. 38. 48. 100 l'Or & l'argent & leur de- Pierre bénite. 166
struction. 226 la Pierre des Philosophes
l'Orpiment est la clef de la de quoi composée. 14.17.22. science. 80 23. 35. 48. 53
Or potable. 58. 90 la Pierre des Philosophes
l'Or vulgaire est impur, a plusieurs noms, voire sale, moribond, stérile.217 nommée du nom de toutes l'Ouvrage des Philosophes les choses du monde, & comme parachevé. 94. 183. pourquoi.1 5.14.15.16.21.25
208. 312 29.34.39.55. il n'y a donc Ouvrage premier & second, aucun nom comme vin
@

Table des Matières.
aigre très-fort.17.19. 36. de la pierre que c'est. 216 57.66. soufre, animale, aux Prêtres anciennement végétable, minérale, gom- combien ordonné pour me, mercure, nuée, trouvée leurs vivres. par tout, pauvres & ri- Préparation des corps, quel- ches l'ont, qu'on ne le le. 212. 276
trouve dans ce traité. Principes & éléments com- une seule Pierre des Philo- me diffèrent 140. 145
sophes. 220 Principes ou éléments de
la Pierre des Philosophes l'Art, quels.171 278. 221 se parfait d'elle même, & Prix de l'or & de l'argent en comment. 224. 230 l'année. 1242. 1465. & à
la Pierre en sa Composition présent. 259
a besoin de deux substances Purification du Soleil, Lune crues, 5. 8. 9. 130 & eau de vie. 170 la Pierre est nourrie du seul la Putréfaction des Philo- feu. 272. 273 sophes n'est point sale, &
la Pierre est super-naturelle que c'est. 386
& comme. 33. 76 Pyraustes, mouches s'engen-
Pierres mortes. 129 drant & nourrissant au feu
Pierre première. 356 275
la Pierre que c'est. 79 Q
Plaisante joie que c'est.171 la Quadrature du cercle Plomb des sages. 69. 387 28. 63. 205. 320
Poudre des Philosophes. Quantité de l'eau sur les 270 corps pour les dissoudre.191 la Poudre sèche & noire Queue de Dragon. 125. 333
comment arrosée, & jus- Quintessence que c'est. 77
que à quand. 3 6 R
Pourchaille, mercuriale, & R Ebis que c'est. 130 chélidoine, matières de la Rechercheurs impa- pierre. 166 tians à l'étude. 319 Pourriture & mondification Réduction à la première ma-
@

Table des Matières.
tière comme entendue. 228 des impures, pesantes & lé- un seul Régime. 233 gères. 192 Réitération de mêmes cho- Séparation des éléments inu- ses pourquoi. 296 tiles.178. comme entendue.
Rosée de Mai que c'est. 170. 248 273 Séparation que c'est. 149
Rouillure est nom feint. 69 Serpent horrible tué par S Hercule. 111
les S Ages ont divers noms Serpent Python tué par A-
selon les diverses ré- pollon. 317
gions, comme Mages, Prê- Soleil exalté. 215
tres, Gymnosophistes, le Soleil, la Lune & le mer- Druides. 4 cure des Philosophes ne sont
si Salomon a eu la pierre.33 les communs. 22.49.81. 90 Sangsue Philosophique que Solution du corps se fait c'est, & pourquoi. 70. 71 peu à peu. 181. 231. 312
la Science comme acquise 3. Sophismes des Philosophes.
pourquoi cachée. 91 384.
chaque Science a ses noms les Sophistes s'amusent aux propres. 92 noms & non à la matière.2
Secret de l'Art en quoi gît. Soufre des Philosophes de 136.146.191.211. 213. 316. quoi fait. 160. 176. 200.
Sel alcali. 154 206. 299
Sel de nature. 159 Soufre & feu même cho-
Sel fusible. 3. 419 se. 262 le Sel n'a rien de commun a- Soufre rayonnant. 194
vec la pierre. 196 Sperme des Philosophes quel
Semence animale ou de l'ho- 214. me que c'est. 180. 196. Sublimation que c'est. 225. Semence conçue, nourrie, 227. 229. 239. 241. 244 & parfaite par le feu.11.13 Superfluités en la pierre Semence féminine. 274 q'est ce. 14. 95. 200.217
Séparation des parties pures 219. 221.
@

Table des Matières.
T Toute chose qui est sous les T Aureaux ne jetant que Cieux est brûlable & vola-
feu. 117 tile hormis l'or & l'argent.
Teinture que c'est, 130.204. 132 232. 270. 277 Toute chose se détruit par Temps divers comme en- le même moyen qu'elle se tendus. 365 fait. 226 Temps du parachèvement de la Trituration comme faite. l'oeuvre. 163 231
Terre blanche & terre rouge V 35. 36 V N seul vaisseau, 213. Terre comme préparée. comme entendu. 154
282. 285 un Vaisseau, un fourneau, & Terre foliée pourquoi.72.73 une disposition comme & 272. 284 en quel temps s'entendent. Terre morte. 362 356
la Terre ne germe point sans Vapeur & eau seuls en no- assidue arrosement 278 tre oeuvre. 210 la Terre noire jusques à quand Venin des Philosophes. 131
imbibée. 310 Victoire nom de la pierre.
la Terre prise en deux fa- 211 çons. 283 Vieillard avale l'or & l'argent
Tête de corbeau. 70. n'est 160 d'impureté. 386 Vinaigre. 308 Thelesme que c'est. 91 Vinification de la matière.
Thésée sème les dents du 179. 344 serpent. 317 tout Vivant a une foi à sa
Toile d'araignée nageant mode. 20 dessus la matière.155.153 Usifur que c'est. 75

@


Privilège du Roi.
L Ouys par la grace de Dieu Roy de France & de Nauarre, A nos amez & feaux Conseillers les Gens tenans nos Cours de Parlemens, Maistres
des Requestes ordinaires de nostre Hostel, Baillifs
Seneschaux, Preuosts, leurs Lieutenans, & autres
nos Iusticiers & Officiers qu'il appartiendra,
Salut: Nostre cher & bien amé Melchior Mondiere
Marchand Libraire & Imprimeur de nostre
Ville de Paris. Nous a fait dire & remonstrer qu'il
a recouuert vn Liure intitulé Harmonie Mystique
ou accord des Philosophes Chymiques auec les Scholies,
sur les plus difficiles passages des Autheurs y alleguez,
&c. composé par DAVID LAIGNEAV Nostre Medecin
ordinaire, lequel il desireroit imprimer ou faire
imprimer, vendre & distribuer, pour cet effext
nous a faict supplier, luy vouloir accorder nos lettres
requises & necessaires, desirant le fauorablement
traiter: A CES CAVSES luy auons permis &
permetrons par ces presentes d'imprimer ou faire
imprimer, vendre ou faire vendre durant le temps
de douze ans ledit Liure, à compter du iour qu'il
sera acheué d'imprimer pour la premiere fois, en
telle forme, volume & caracteres que bon luy s'emblera,
pendant lequel temps faifons tres-expresses
inhibitions & deffences à toutes personnes de l'imprimer,
faire imprimer, vendre & distribuer sous

@

Privilège du Roi.
quelque deguisement ny pretexte que ce soit sans
le consentement dudit exposant, à peine de trois
mil liures d'amande, moitié à nous, l'autre moitié
enuers la partie, de confiscation desdits liures, &
tous despens, dommages & interests, à la charge
que ledit exposant sera tenu en mettre trois
emplaires; sçauoir deux en nostre Bibliotheque
& le troisiesme de nostre tres-cher & féal le sieur
Seguier Cheualier Chancellier de France, auant que
l'exposer en vente, à peine d'estre décheu du Priuilege.
SI VOVS MANDONS que du contenu en ces
presentes vous ayez à faire iouyr & vser le dit exposant,
& ceux qui auront charge de luy, sans souffrir
qu'il y soit troublé: & qu'en mettant au commencement
ou à la fin dudit Liure ces presentes
ou vn bref extrait d'icelles, voulons qu'elles soient
tenuës pour verifiées. Car tel est nostre plaisir.
Donné à Paris le I. iour de Septembre l'an de
grace 1636. & de nostre regne le vingt septiesme.

Par le Roy en son Conseil.
Signé R E N O V A R D.
Acheué d'imprimer pour la premiere fois le 12. Septembre 1636.
@


La présente édition de « Harmonie Mystique » de
D. L'AGNEAU a été établie d'après l'exemplaire
de la Bibliothèque nationale (cote R. 40372). Nous
l'avons reproduit avec un grand souci de fidélité, tel
que fut imprimé l'original, sans corriger les erreurs
ou imperfections que l'on rencontre parfois dans les
éditions anciennes.


Exemplaire n°
000468



Achevé d'imprimer sur les presses de l'Imprimerie Chirat 42540 Saint-Just-la-Pendue Dépôt légal 1986 n° 1170 pour le compte de J.-C. Bailly, Editeur
Reproduction partielle ou totale réservée (C) BAILLY - 1986
@


Traduction augmentée de l'Harmonia seu Consensus
Philosophorum chemicorum (1611),
l'Harmonie mystique (1636) est un recueil raisonné
et commenté des textes essentiels de
l'alchimie. Fruit de vingt-deux ans de travail
assidu, au dire de son auteur, le médecin du
roi David Laigneau (c. 1564-c. 1650), ce florilège
vise à montrer que " les Philosophes
chimiques s'accordent en une seule matière,
un seul vaisseau, un seul feu, et une seule
opération, et que la diversité des noms ne fait
pas que la chose soit diverse." Il ambitionne
aussi de prouver " qu'un seul livre suffit pour
la recherche, connaissance, et jouissance de
ce qu'on appelle pierre des Philosophes".
Ambition pleinement réalisée si l'on en croit
E. Canseliet, qui écrivait dans Alchimie:
" L'étudiant saisira la particulière importance
que comporte, pour lui, l'ouvrage majeur de
Laigneau, lequel apporte une solution, de manière
excellente, au puzzle compliqué, soumis
par les auteurs et plus difficile encore que le
jeu des enfants ".
Une étude historique de Sylvain Matton sur la
vie et l'oeuvre de Laigneau (qui fut en relation
avec les fameux alchimistes N. Barnaud, le
traducteur de Lambsprinck, et B. Penot, le
" martyr du paracelsisme "), complète la reproduction
de cet important traité.

TIRAGE LIMITE
F
@


Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.