Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.

@

Page

Réfer. : AL1203
Auteur : Klossowski de Rola Stanislas.
Titre : Le Jeu d'Or.
S/titre : Figures hiéroglyphiques et emblèmes hermétiques
dans la littérature alchimique du XVIIe siècle.
Editeur : Thames & Hudson. Paris.
Date éd. : 1997 .


**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****
@

Le Jeu d'Or
pict
@

pict

@

STANISLAS KLOSSOWSKI DE ROLA

L e J e u d'O r

Figures hiéroglyphiques et emblèmes hermétiques dans la littérature alchimique du XVIIe siècle


pict
Thames & Hudson
@




Cet ouvrage est dédié à la mémoire vivante de notre ami Eugène Canseliet F.C.H.

Le texte français de cette édition a été spécialement établi par l'auteur d'après une traduction de Vincent Bardet et Anne de Gandillac du texte de l'édition en langue anglaise.
Traduction des sous-titres latins par Catherine Henri.
(C) 1988 Thames and Hudson Ltd, Londres. (C) 1997 Editions Thames & Hudson SARL, Paris, pour la présente édition
Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est interdite. Une copie ou reproduction par quelque procédé que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d'auteur.
Cet ouvrage a été reproduit et achevé d'imprimer en mai 1997 par l'imprimerie Mladinska Knjiga pour les Editions Thames & Hudson.
Dépôt légal : 3e trimestre 1997 ISBN: 2-87811-134-6 Imprimé en Slovénie
@

S O M M A I R E
Préface et remerciements 7
Introduction 8
Avertissement 24
François Béroalde de Verville, Le Tableau des riches inventions, 1600 25
François Béroalde de Verville, Le Voyage des princes fortunez, 1610 25
Heinrich Khunrath, Amphitheatrum sapientiae aeternae, 1602 29
Andreas Libavius, Alchymia, 1606 45
Steffan Michelspacher, Cabala, 1616 52
Michael Maier, Arcana arcanissima, 1614 59
Michael Maier, Lusus serius, 1616 60
Michael Maier, Examen fucorum, 1617 61
Michael Maier, Jocus severus, 1617 61
Michael Maier, Atalanta fugiens, 1618 68
Michael Maier, Symbola aureae mensae, 1617 105
Michael Maier, Tripus aureus, 1618 117
Michael Maier, Viatorium, 1618 127
Johann Daniel Mylius, Opus medico-chymicum, 1618 133
Johann Daniel Mylius, Antidotarium, 1620 156
Oswald Croll, Basilica chymica, 1622 157
Michael Maier, Septimana philosophica, 1620 161
Johann Daniel Mylius, Philosophia reformata, 1622 167
Musaeum hermeticum, 1625 183
@

Lambsprinck, De lapide philosophico, 1625 187
Johann Daniel Mylius, Anatomia Auri, 1628 198
David de Planis Campy, L'Hydre morbifique exterminée, 1628 208
David de Planis Campy, L'Ouverture de l'escolle, 1633 209
Elias Ashmole, Theatrum chemicum britannicum, 1652 214
Johann Joachim Becher, Oedipus chimicus, 1664 222
Joannes de Monte-Snyders, Metamorphosis Planetarum, 1663 224
Theodorus Kerckring,
Commentarius in Currum triumphalem Antimonii, 1671 226
Joannes de Monte-Snyders(?), Chymica vannus, 1666 228
Goossen Van Vreeswijk, De Roode Leeuw, 1672 240
Goossen Van Vreeswijk, De Groene Leeuw, 1674 246
Goossen Van Vreeswijk, De Goude Leeuw, 1675 253
Goossen Van Vreeswijk, De Goude Son, 1675 260
Altus, Mutus Liber, 1677 266
Barent Coenders Van Helpen, Escalier des sages, 1689 285
Alexandre Toussaint de Limojon de Saint-Didier,
Le Triomphe Hermétique, 1689 301
Baro Urbigerus, Aphorismi Urbigerani, 1690 302
Christopher Love Morley et Theodorus Muykens,
Collectanea chymica, 1693 303
Jacob Böhme, Theosophische Wercken, 1682 308
Bibliographie 318
Formats des gravures 318
Index 319
@

P R E F A C E
Cet ouvrage, qui a l'ambition d'être à la fois plaisant et utile, rassemble une vaste collection d'emblèmes hermétiques extraits de la littérature alchimique
du XVIIe siècle. Toutes les gravures reproduites dans les pages qui suivent proviennent
de livres rares conservés pour la plupart dans les réserves des grandes
bibliothèques et, par conséquent, inaccessibles à l'amateur comme à l'amoureux
de science.
En outre, par une curieuse ironie, il semble que les rares réimpressions de l'un ou l'autre titre célèbre soient, presque toujours, ou épuisées ou de médiocre
qualité. Il arrive, d'ailleurs, que même un spécialiste ne puisse trouver
ce qu'il recherche : il n'y a, par exemple, pas un seul titre de Goosen Van
Vreeswijk à la Bibliothèque nationale à Paris.
Durant les nombreuses années consacrées à ce travail nous avons été aidé par un grand nombre de personnes qui ont souhaité garder l'anonymat. Néanmoins
que tous et toutes soient assurés de notre immense gratitude.
Nous souhaitons remercier tout particulièrement notre fidèle collaborateur David Britt, ainsi que Madame Antoinette de Watteville et Monsieur Tigrane
Matossian.
Nous remercions le personnel de la British Library pour sa gentillesse et son efficacité, Monsieur C.D. Blockhuis, directeur du Département des informations
bibliographiques et des prêts de la Bibliothèque universitaire de Leyde
qui nous fit parvenir de précieux renseignements concernant Goosen Van Vreeswijk,
ainsi que Monsieur Marc Sursock qui a bien voulu permettre que son
magnifique exemplaire de l'Amphitheatrum Sapientiae soit photographié.
Nous souhaitons exprimer notre vive reconnaissance envers Monsieur Bernard Renaud de La Faverie qui nous signala les trésors de la Bibliotheca Philosophica
Hermetica, située à Amsterdam, où nous fûmes reçus avec une gentillesse
et une courtoisie hors du commun par le personnel, par l'érudit
conservateur, Monsieur le Docteur F.A. Janssen et par le charmant propriétaire
Monsieur J.R. Ritman, véritable mécène des temps modernes.
Enfin, nous souhaitons rendre un très affectueux hommage plein de tendre gratitude à Mesdemoiselles Venetia Spicer, Anna André, Patrizia Brouwer et
Shireen Al-Hayderi auxquelles nous devons plus que ce que nous pouvons
exprimer et sans l'aide desquelles nous n'aurions jamais pu terminer ce livre.

@

I N T R O D U C T I O N

*
Il est assez curieux de constater que l'invention de l'imprimerie ne contribua pas à la diffusion de la vaste littérature alchimique avant une date relativement
tardive. En effet, tandis que des centaines de manuscrits alchimiques
circulaient en Europe, on ne connaît guère que deux textes imprimés à l'époque
des incunables.
Leur nombre resta d'ailleurs assez modeste jusqu'aux dernières décennies du XVIe siècle car, alors, les progrès techniques réalisés par l'imprimerie
devaient permettre l'excellente reproduction des motifs gravés les plus subtils.
Ainsi, la gravure sur cuivre allait dorénavant supplanter de plus en plus
la gravure sur bois. C'est pourquoi, dès le début du XVIIe siècle, l'on assiste
à une véritable floraison d'ouvrages alchimiques contenant de magnifiques gravures
dont la fonction réelle transcende cependant tout prétexte d'illustration
ou de décoration. (Ce qui, d'ailleurs, a été depuis toujours le cas de toute iconographie
hermétique.) En effet, ces « figures hiéroglyphiques » et ces « emblèmes
hermétiques » constituent un véritable langage pictural indépendant des
textes qui, en silence mais non sans éloquence, transmet un véritable enseignement
à ceux qui sont capables de le comprendre. Comme cet idiome extraordinaire
joue avec un art consommé sur les doubles sens, les analogies, et les
subtiles interprétations hermétiques de la mythologie classique, nous l'avons
nommé le Jeu d'Or (1).
Pour en retrouver les sources et en étudier le développement nous devons tout d'abord nous tourner vers l'Egypte, patrie mystique de la Philosophie
hermétique et de son légendaire fondateur Hermès Trismégiste.
La tradition veut en effet qu'Hermès, qu'elle identifie au dieu égyptien Toth, soit l'inventeur des hiéroglyphes, c'est-à-dire des signes sacrés qui préservent
la connaissance secrète de la sagesse divine. Selon les écrits grecs du Corpus
Hermeticum, la source de tout savoir est toujours la révélation divine sous forme
de vision ou de rêve :

« Hermès vit la totalité des choses. L'ayant vue, il comprit. Ayant compris, il eut le pouvoir de révéler et de montrer. Et précisément ce qu'il savait, il l'écrivit. Mais ce qu'il écrivit il le cacha, gardant le silence plutôt que de parler, de sorte que chaque génération en venant au monde devait chercher ces choses » (Kore Kosmou 5).
Le terme employé pour « écrire » dans le texte grec est celui de « graver ». Hermès grava donc ses secrets sur des stèles de marbre (« stelai ») qu'il cacha
soigneusement en affirmant cependant :

« Certains découvriront et connaîtront totalement les secrets de mes écrits et les interpréteront, et même s'ils en gardent quelques-uns pour eux seuls, ils en graveront d'autres pour le bénéfice de l'humanité sur des stèles et des obélisques » (Kore Kosmou VII et I xvi).
Les Grecs, fascinés depuis des siècles par l'Egypte et la splendeur de sa culture millénaire, vinrent s'y établir en grand nombre dès 565 avant notre ère.
Le pharaon Amasis avait en effet fondé une colonie grecque à Naucratis, où,
selon le récit de Socrate aux convives du Symposium de Platon, Hermès en
personne s'était établi.

..............................................................................


P L A N C H E S
E T C O M M E N T A I R E S


pict
@

A V E R T I S S E M E N T

Précédant les planches on trouvera successivement le titre complet de l'ouvrage
contenant la ou les gravures reproduites, les indications bibliographiques s'y
rapportant, une brève notice biographique concernant son auteur ainsi que
le nom du graveur lorsque celui-ci a pu être identifié.
Les planches sont suivies de commentaires alchimiques écrits avec le souhait qu'ils puissent quelque peu aider à élucider le sens subtilement voilé de
ces emblèmes hermétiques.
Il est cependant certain que nous n'avons pas essayé de répondre à toutes les questions, ce qui, vu la complexité d'un sujet qui ne peut pas être compris
sans préparation, serait pratiquement impossible.
« La clef de la compréhension du symbolisme alchimique est l'analogie naturelle mais c'est la science la plus difficile pour un ignorant ! » s'exclame l'auteur
anonyme de la Pratique des Lumières. Nos commentaires dirigés par l'esprit
de la Tradition Hermétique ne sont donc que des « indications » destinées à
diriger le lecteur, futur fils de l'art, vers ses propres découvertes.
Par conséquent, nos frères en Hermès ont toute licence de les amender à leur guise, car aucune « explication » ne saurait être autre chose qu'une allusion.
Chaque composition symbolique contient, en effet, des vérités ineffables
qui par la vue de ceux qui regardent et voient sont semées dans les esprits
afin d'y fleurir comme fleurs de l'intelligence et d'y mûrir comme fruits de
la Sagesse.
La véritable connaissance de cet Art Secret étant un Don de Dieu qui soudain illumine l'âme imprégnée de Beauté.

24 * Author's Note

@

F r a n ç o i s B é r o a l d e d e V e r v i l l e
Le Tableau des riches inventions 1600 ---------
Le Tableau des riches inventions couvertes du voile des feintes amoureuses,
qui sont représentées dans le Songe de Poliphile. Desvoilees des ombres du
Songe, & subtilement exposees par Beroalde. A Paris. Chez Matthieu Guillemot,
au Palais, en la gallerie des prisonniers. Avec privilege du Roy. 1600.

Pour Béroalde, voir note 14, p.20. La gravure |gendre du peintre Antoine Caron, ou selon qui ne porte pas de signature serait |les autres (nous-même inclus) celle de Léonard selon les uns l'oeuvre de Thomas Le Leu, |Gaulthier.

F r a n ç o i s B é r o a l d e de V e r v i l l e
Le Voyage des princes fortunez 1610 ---------
L'Histoire veritable ou le Voyage des princes fortunez divisee en IIII entreprises.
Par Beroalde de Verville. A Paris, chez Pierre Chevalier, au mont
Saint Hilaire. M.D.C.X. Avec Privilege du Roy.

Le graveur Léonard Gaulthier, qui grava en |cès. Il fut le graveur de trois rois successifs, 1610 le frontispice du Voyage des princes for- |Henri III, Henri IV et Louis XIII, dont il
tunez, naquit à Mayence en 1561. Il vint |exécuta de nombreux portraits. Il est aussi dans sa jeunesse à Paris où il devint rapidement |connu pour des portraits de Marie de célèbre travaillant exclusivement sur |Médicis et de divers grands seigneurs du cuivre, un moyen qu'il maîtrisait avec suc- |Royaume. Il mourut à Paris en 1641.
Le Tableau; Le Voyage * 25
@

pict
1

26 * BEROALDE DE VERVILLE

@

pict
2
Le Tableau; Le Voyage * 27
@

1 Le Tableau des riches inventions. L'Aigle est le symbole
du Mercure Philosophique, le Principe Volatil liant le
ciel et la terre. Le Lion est le Soufre des Sages, le Principe
Fixe. Ses quatre pattes sont sectionnées pour indiquer
la répétition d'une double opération résumée par
l'axiome alchimique Solve et Coagula (« Dissous le Fixe
et Coagule le Volatil »). La première rencontre violente
de ces natures à la fois antagonistes et complémentaires
est symbolisée par le combat des deux Dragons (l'un ailé
et l'autre aptère). L'harmonieux dénouement final de leur
lutte à mort est exprimé par l'entrelacement de leurs
queues. L'arbre enflammé, équivalent symbolique du
Phénix, indique la nature régénératrice de l'Oeuvre
alchimique.
Le médaillon central révèle l'action du Feu sur la semence des métaux, déterminant leur degré de perfection.
Exactement au centre, se trouve cette espèce de
Terre métallique que les Philosophes appellent « notre
Pierre », renfermant Soufre et Mercure des Sages. De ce
corps est extrait le Mercure Philosophique, d'où surgit
l'Arbre de Vie sur lequel est perché l'Aigle -- maintenant
révélé sous sa seconde apparence symbolique, celle
du Phénix -- toujours représenté comme un aigle au plumage
rouge et or --, tenant dans ses serres la corne
d'Amalthée (la corne d'abondance, un attribut caractéristique
de la Pierre Philosophale).
Le fabuleux Phénix, selon les Histoires d'Hérodote (II, 13), se rendait tous les cinq cents ans d'Arabie à Héliopolis
en Egypte. Il construisait un oeuf de myrrhe aussi
gros qu'il le pouvait ; l'ayant évidé il plaçait son père
dedans, le scellant hermétiquement. L'oeuf alors, par miracle,
pesait le même poids qu'avant. Sa fin approchant,
il se construisait un nid auquel il conférait un pouvoir
régénérateur de sorte qu'après sa mort renaîtrait un nouveau
Phénix. Dès que ce dernier avait grandi, il se rendait
à son tour à Héliopolis, brûlait et enterrait le corps
de son père dans le temple d'Hélios (Tacite, Annales VI,
34). Un autre récit décrit comment le Phénix, ayant atteint
un grand âge, se consuma sur un bûcher (Lucian, De
Mort. per. 27 ; Philostr. Apollon, III, 49). D'autres encore
prétendent que lorsqu'il mourut, un ver se glissa hors de
son corps et sous l'action du soleil se transforma en nouveau
Phénix (Pline X, 4.i). Une autre variante de la même
histoire utilisée par les Philosophes Hermétiques et tirée
des Métamorphoses d'Ovide (XV, 392-407), rapporte
qu'après cinq cents ans d'existence, le Phénix se bâtit lui-

***

même un bûcher fait d'épices, s'installa dessus et mourut.
Il surgit du corps calciné et, reprenant une nouvelle
vie, enveloppa les cendres de son ancien corps dans de
la myrrhe et les transporta à Héliopolis.
Un autre symbole de Dissolution et de Fixation est celui
du patriarche, tenant la Lune entre ses dents, un livre
ouvert dans les mains et le Soleil à ses pieds. Le Dragon
en flammes au-dessus de lui est la Matière brute nageant
sur les eaux de la transformation. La souche d'arbre est
une substance métallique « morte » qui peut être revivifiée
par les eaux dissoutes de la Fontaine de Jouvence
(eaux vives extraites du Sujet primordial). Le sablier indique
la nécessité de la patience et du temps dans le domaine
hermétique. Les branches de myrte poussant dans toutes
les directions signifient que l'Amour, dont le myrte
consacré à Vénus est le symbole, est l'origine, la cause
et la fin de toutes choses.

2 Le Voyage des princes fortunez est un roman allégorique
long de 800 pages, pleines d'allusions alchimiques.
« La stéganographie, écrit Béroalde (f. 2), est l'art de représenter
naïvement ce qui est d'aisée conception, & qui toutefois
sous les traits esboisis [ordinaires] de son apparence
cache des suiets [sujets] tout autres, que ce qui semble
être proposé; ce qui est pratiqué en peinture quand on
met en vue quelque paysage, ou port, ou autre portrait
qui cependant musse [recèlent] quelque autre figure que
l'on discerne quand on regarde par un certain angle que
le maître a désigné. Et aussi s'exerce par écrit, quand
on discourt amplement de sujets plausibles, lesquels enveloppent
quelques autres excellences qui ne sont connues
que lorsqu'on lit par le secret endroit qui découvre les
magnificences occultes à l'apparence commune. »
Sur le frontispice, la conjonction des Principes opposés est exprimée par un embrasement royal, produisant finalement
la Perfection Solaire de la Pierre Philosophale. La
Volatilisation du Fixe, dans la Dissolution, est représentée
par un combat mortel entre le Roi et le Dragon ailé.
(La nudité du Roi indique la Purification préliminaire de
la matière.) Le résultat de la bataille est la Mort et la Putréfaction
s'ensuivant, symbolisées par le Corbeau dans le
cercueil. Le Roi tenant l'Aigle démontre la Fixation du
Volatil. L'Eve nue est l'Albedo, blancheur ou Perfection
Première, qui finalement émerge de la Nuit de la Mort.
Au-dessous, dans l'Eden reconquis, coule la Fontaine de Vie.

28 * BEROALDE DE VERVILLE

....................................................................


70 * MICHAEL MAIER

@

pict
29 30
Atalanta fugiens * 71
@

pict
31
32

72 * MICHAEL MATER

@

pict
33 34
Atalanta fugiens * 73
@

pict
35
36

74 * MICHAEL MAIER

@

pict
37 38
Atalanta fugiens * 75
@

pict
39
40

76 * MICHAEL MAIER

@

pict
41 42
Atalanta fugiens * 77
@

pict
43
44

78 * MICHAEL MAIER

@

pict
45 46
Atalanta fugiens * 79
@

pict
47
48

80 * MICHAEL MAIER

@

pict
49 50
Atalanta fugiens * 81
@

pict
51
52

82 * MICHAEL MAIER

@

pict
53 54
Atalanta fugiens * 83
@

pict
55
56

84 * MICHAEL MAIER

@

pict
57 58
Atalanta fugiens * 85
@

pict
59


**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.
**** A T T E N T I O N ****
60

BIBLIOGRAPHIE |Ferguson, John. Bibliotheca chemica, CHOISIE | 2 vols. Glasgow 1906.
|Fulcanelli. Le Mystère des Cathédrales. | Paris 1926. Baltrusaitis, Jurgis. La Quête d'Isis. |--. Les Demeures philosophales, 2 vols. Paris 1967. | Paris 1930. (L'essentiel de l'oeuvre | de Fulcanelli a été réédité de nombreuses Bénézit, E. Dictionnaire des peintres, | fois.) sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris 1976. |Godwin, Joscelyn. Robert Fludd : | Philosophe Hermétique et Arpenteur Bryan. Dictionary of Painters and | de Deux Mondes. Coll. La Vue Engravers, 5 vols. Londres 1905. | (proposé par J.J. Pauvert) 1980.
Canseliet, Eugène. Alchimie, Etudes |Hind, Arthur M. A History of Engraving diverses de symbolisme hermétique | and Etching. Londres 1927. et de pratique philosophale. Paris 1964. |Holmyard, E.J. Alchemie. Arthaud. --. L'Alchimie et son Livre Muet
(Mutus Liber). Paris 1967. |Iversen, E. The Myth of Egypt and --. L'Alchimie expliquée sur ses textes | its Hieroglyphs in European Tradition, classiques. Paris 1972. | Copenhague 1961. --. Deux Logis Alchimiques, nouv. ed.
Paris 1979. |Jensen, Hans. Sign, Symbol and | Script. An account of man's effort Duveen, Denis I. Bibliotheca alche- | to write (traduc. George Unwin, 3e mica et chemica. Londres 1949. | édit.). Londres 1970.
***

Josten, C.H., ed. Elias Ashmole, | graphy of English Language Writings. 1617-1692 (avec une introduction | Londres 1980. biographique), 5 vols. Oxford 1966. |Ranque, Georges. La Pierre Philosophale. Monod-Herzen, G.E. L'Alchimie | Paris 1972. méditerranéenne. Paris 1962. |Seligmann, Kurt. Histoire des Magies. Needham, Joseph. Science and Civi- | Paris 1964. lization in China, vol. 5. CamTervarent, bridge 1974. |Guy de. Attributs et | symboles dans l'art profane Obrist, Barbara. Les Débuts de l'ima- | 1450-1600 -- Dictionnaire d'un langage gerie alchimique (XIVe-XVe siècles). | perdu. Genève 1958. Paris 1982. |Thorndike, Lynn. A History of Magic Panofsky, Erwin. Albrecht Dürer. Ed. | and Experimental Science, 8 vols Hazan 1987. | (vols 7-8, Le xviie siècle). New | York 1923-1958. Pirenne, Jacques. Histoire de la
Civilisation de l'Egypte Ancienne. |Van Lennep, J. Art et alchimie. Neuchâtel et Paris, 1961, Vol. I, | Bruxelles 1985. p. 102. |Wittkower, Rudolf. Allegory and the Pope, Maurice. The Story of Deci- | Migration of Symbols. Londres pherment: From Egyptian hierogly- | 1977. phic to Linear B. Londres 1975. |Yates, Frances A. Giordano Bruno et Praz, Mario. Studi sul Concettismo, | la Tradition Hermétique. Ed. 2e édit. Rome 1964 et Partie II | Dervy 1988. Rome 1974. |--. La Lumière des Rose-Croix. Retz | 1985. Pritchard, Alan. Alchemy, A Biblio-

***

FORMATS |Maier,Arcana, in-quarto : 16,5 X 12. DES | Lusus, in-quarto : 18,5 X 15 GRAVURES | (page). | Examen, in-quarto : 20 X 15 | (page). | Jocus, in-quarto : 11,6 x 6,8. | Atalanta, in-quarto : pt 17,7 X | 13,4; autres 10 de larg. Symbola, Les dimensions des images sont en | in-quarto : pt 17,2 x 13,5; portrait cm. Nous n'avons pas tenu compte | 10,6 X 9,5; autres 7,7 X 10. des légères variations dans une même | Tripus, in-quarto : pt vignettes série (pt = page de titre). | 9,5 X 9,8, 9 X 8; Clef (1-7) | 6,8 x 9,5; (8-9) 6,5 X 6,5; (10) Béroalde, Le Tableau, in-quarto : | 7,3 X 9,2; (11-12) 6,8 X 9,5. 25 X 15,5. Voyages, in-octavo : | Viatorium, in-quarto : pt 15,5 X 15,1 X 8,5. | 12; autres 9,5 X 7,5. Khunrath, Amphitheatrum, in-folio : |Mylius, Opus medico-chymicum, inquarto 24 X 15,5; 21,5 X 14,5; diamè- | : 19 X 14,5 (page); dépliants tre des circulaires 22,5; grandes | 117 19,5 X 28,5, 118 27 x gravures 27,8 X 32,2 | 27, 119, 120 27 X 33. Libavius, Alchimia, in-folio : | Antidotarium, in-quarto : 18 x 14 24 X 17 (page). | (page). Michelspacher, Cabala, in-quarto : |Croll, Basilica, in-quarto : 22 x 17 tous 31 X 25. | (page).
***

Maier, Septimana, in-quarto : N 17 |Becher, Oedipus, in-duodecimo : 11,5 x 13; Ire image app. 30 de larg. ; | X 6,3. autres 7,7 X 10. |Kerckring, Currus, in-duodecimo : Mylius, Philosophia, in-quarto : | 11,7 x 7. pt 7,3 de larg; autres 6 X 7,3 sauf |Monte-Snyders (?), Chymica vannus, Arbre 9,1 x 9,1. | in-quarto : tous 13 de larg. Musaeum hermeticum, in-quarto : |Van Vreeswijk, Roode Leeuw, GroeneLeeuw, pt 17,5 x 13,5; autres 10,5 de | Goude Son, Goude Leeuw, larg. | tous in-octavo : tous 7 de larg. Lambsprinck, De lapide, in-quarto : |Altus, Mutus liber, in-folio : tous 26,5 pt 17,6 X 10,6; armes 8,5 x 7,1; | X 18. autres 10,5 x 10,5. |Van Helpen, Escalier, in-folio : tous Mylius, Anatomia, in-quarto : pt | 29 X 18,3 17,5 x 14; dédicace 16,8 x 13; |Saint-Didier, Triomphe, in- autres 14,5 x 10. | duodecimo : 17,2 X 13 Planis Campy, L'Hydre, in-octavo : |Morley & Muykens, Collectanea, in- 15 X 9,8. L'Ouverture, in-octavo : | quarto : 14,5 x 9,6. pt & portrait 15,2 x 9,9. |Urbigerus, Aphorismi, in-octavo : Ashmole, Theatrum, in-quarto : tous | 13,9 x 8,1 14,5 x 11 sauf Jugement Dernier |Böhme, Theosophische Wercken, in- 15,2 x 12. | octavo : pt 18 x 14,5; autres 8 de Monte-Snyders, Metamorphosis, in- | larg. octavo : 15,5 x 9,5 (page).
318

@

INDEX
ABRAHAM LE JUIF, 104 |Bry Jean-Théodore de, 14, 15, 21, Adarmath, 151 | 68, 127, 187 Ademarus, 151 |Bry Maria Magdalena de, 21 Adfar l'Alexandrien, 150 |Bry Théodore de, 14, 15, 21, 60, Aegidius, 153 | 61, 62 Agathoclès, 132 |Buondelmonti Cristoforo, 9, 20 Albert de Bavière, 154 |CALID, Roi d'Egypte, 150 Alanus, 152 |Calid le Juif, 150 Albertus Magnus (St Albert le |Campen Jan Diricks van, 29, 30 Grand), 17, 114, 115, 152 |Canseliet Eugène, 19, 266, 282, Albugazal, 151 | 284 Alciati Andrea, 13, 14, 20 |Chaeremon d' Alexandrie, 14, 16, Aldo Manuzio, 10, 11, 16, 20, 42 | 22 Alexandre, 154 |Chevalier Pierre, 25 Alphidius, 100, 151 |Christian Ier, Prince d'AnhaltBernberg, Altus, 266-84 |59, 62, 127, 157 Amman Jost, 45 |Christian II, Electeur de Saxe, Anaxagore, 150 | 116 Andreae Jean-Valentin, 62 |Christian Wilhelm, Margrave de Androicus, Evêque, 153 |Brandebourg, 161 Anthony Francis, 60, 61 |Christophe de Paris, 152 Anton Wilhelm, 29 |Chrysippe Jean, 153 Apollonius de Tyane, 151 |Clauder Gabriel, 226 Apostolicus Hugo, 153 |Clément IV, Pape, 115 Aranus, 154 |Cléopâtre, Reine d'Egypte, 150 Arda, 154 |Coenders van Helpen Barent, Arentsz Pieter, 240 | 285-300 Arisleus, 155, 207 |Colonna Fra Francesco, 11, 20, Aristophane, 22 | 21 Aristote, 51, 115, 154 |Corrozet Gilles, 14 Arnaud, Philosophe, 152 |Cremer John, 117, 125 Arnaud de Villeneuve, 114, 115, |Croll Oswald, 127, 133, 155, 152, 207 |157-160 Arsianus, 151 |Custos Dominicus, 52 Artephius, 104, 125, 151, 221, |Custos Raphaël, 52 284 Ashmole Elias, 42, 214-221 |DA BOLOGNA FRANCESCO, 20 Augurellus Jean Aurelius, 153 |Daniel, Philosophe, 152 Avicenna Avicenne, 104, 114, |Dante, 151 132, 151, 197 |Dastin Jean, 153 Azinabam, 151 |Datin, 151 |Dee Arthur, 214 BACASSAR, 103 |Dee John, 42 Bacon Roger, 114, 115, 125, 153 |Démocrite, 98, 114, 132, 150 Balten Pieter, 52 |Dioclétien, 20 Barnaud Nicolaus, 187 |Diodore de Sicile, 114 Baur von Eyseneck Johann |Dominicus, l'Apôtre, 153 Martin, 207 |Dominicus, Evêque, 153 Bavran, 154 |Doort Paullus van de, 29, 30 Becher Johann Joachim, 222 |Dufresnoy Langlet, 29, 222 Belinus, 151 |Dumbeleius, 154 Bernard, Comte de Trévise, 152 |Durandus, 153 Birckner Johann Caspar, 300 |Dürer Albrecht, 10 Böhme Jacob, 308-17 |Duveen Denis, 228 Bogaert Hendrick, 303 |EFFARIUS, 153 Boissard Jean-Jacques, 21 |Elbo, 151 Bosco Valerandus de, 153 |Elisabeth, Reine de Bohême, 61 Boutesteyn Cornelius, 303 |Empédocle, 17 Bracesco Giovanni, 16, 17 |Ernst, Comte de Holstein, Bry Jean-Israël de, 14, 15 |Schaumburg et Sternberg, 105 |Espagnet Jean d', 16, 68, 214
***

Etienne, Philosophe et Chimiste, |l'Egyptien), 8, 18, 42, 43, 51, 152 | 114, 132, 150, 160, 285, 299 Euthica, 150 |Hérodote, 9 Euthices, 151 |Hésiode, 22 FAITHORNE HENRY, 302 |Hippocrate, 51, 150, 208 Ferdinand Ier, Empereur, 115 |Hiram (Hyram), Prince de Tyr, Ferdinand II, Empereur, 157 | 161 Fernley Jean Ambiensis, 152 |Hirschberger Joachim, 61 Ficin Marcile, 9 |Hoffmann Nicholas, 61, 62 Flamel Nicolas, 17, 18, 104, 152, |Homère, 16 183, 197 |Hooghe Romeyn de, 226 Fludd Robert, 15, 22, 60, 62, 299 |Horace, 60 Francken David, 52 |Horapollo (Horus Apollo), 9-11, Frédéric, Duc de Saxe-Gotha, 302 | 13, 14, 20 Frédéric, Duc de Württemberg, |Hortulanus, 153 116 |Hummius Antonius, 105 Frédéric, Prince de Norvège, 105 |ISAAC, PHILOSOPHE, 152 Frédéric V, Electeur Palatin, Roi |Isaac le Hollandais, l'Ancien, 152 de Bohême, 21, 60, 62, 127 |Isaac le Hollandais, le Jeune, 152 Frédéric Henri, Prince de Nassau, |Iversen E., 10 133 |JACOB PAUL, 117 Frisius Andreas, 226 |Jacques VI, Roi d'Angleterre, 60, Fulcanelli, 18, 19, 43, 115, 125, | 61 126, 197, 244, 252, 284, 307 |Jacques II, Roi d'Irlande, 301 |Janot Denys, 14 GALIEN, 51, 150, 156 |Jansson Van Waesberge Johan, Galienus, 151 | 224, 228, 246, 253, 260 Galler Jérôme, 60, 68, 127 |Jennis Lucas, 15, 16, 21, 60, 62, Galud, Roi de Babylone, 151 | 105, 117, 133, 156, 161, 167, Garcia, Cardinal, 153 | 183, 187, 198 Gaulthier Léonard, 26 |Jean XXII, Pape, 115 Geber, 16, 17, 151, 285 |Jean d'Aquin, 153 Gelle Aulus, 132 |Jean d'Autriche, 152 Gichtel J., 308, 309 |Jean de Padoue, 152 Giehlow Charles, 10 |Justinien, Empereur, 20 Gilgil, 151
Gilbert, Cardinal, 153 |KELLER GEORGES, 45 Goebel Séverin, 59 |Kelley Edward, 154 Gratianus, 152 |Kerckring Theodorus, 226 Gravia Bernard de, 154 |Kerver Jacques, 11 Greverus Jodocus, 98, 152 |Khalid ibn Jazid ibn Mu'awijah, Grosseteste Robert, Evêque de | Prince, 114 Lincoln, 115 |Khunrath Heinrich, 29-44 Guainerius Antonius, 117 |Kirchmacker, 226 Guden Johann Moritz, 117 |Kopffius Petrus, 45 Guillaume de Paris, 152 |Kuhdorfer Heinrich, 51 Guillemot Matthieu, 25

HAARING FREDERICK, 303 |LA PERRIERE GUILLAUME DE, 14 Hakluyt Richard, 21 |Lacinius Jean, 153 Hamilton William, 116 |Ladislas II, Roi de Hongrie, 115 Hamuel, 151 |Lambsprinck, 183, 187, 197 Hasolle James, voir Ashmole Elias |Landolfo, Comte d'Aquin, 115 Hélisardes, 151 |Lant Thomas, 21 Helpen, voir Coenders |Lazarellus Ludovic, 153 Helvetius Johann Fridericus, 183 |Le Jeune Claude, 285 Henri III, Roi de France, 25 |Le Mort Jacob, 303 Henri IV, Roi de France, 25 |Le Moyne Jacques, 21 Henri III, Roi d'Angleterre, 115 |Leibniz Gott fried Wilhelm von, Héraclite, 151 | 226 Hercule, Philosophe, 151 |Lemnius Levinius, 224 Hermès Trismégiste (Hermès |Léopold Ier, Empereur, 229
319
@

Leucippe, 114 |Morley Christopher Love, 303 Libavius Andreas, 45-51 |Mosanus Jacob, 61 Limojon, voir Saint-Didier |Mulder Joseph, 303 Louis II, Roi de Hongrie, 115 |Musa, 150 Louis XIII, Roi de France, 25, |Muykens Theodorus, 303 208 |Mylius George, 133 Louis XIV, Roi de France, 208 |Mylius Johann Christoph, 133 Lulle Raymond, 98, 102, 114, |Mylius Johann Daniel, 133-156, 115, 153 | 167-183, 198-207 |NERON EMPEREUR, 16, 22 MADATHANUS HENRICUS, 183 |Neron, Empereur, 16, 22 Maëts, C.L. de, 303 |Newton Isaac, 224 Mahomet, 151 |Norton Thomas, 60, 117, 125, Maier Michael, 14, 15, 17, 18, | 154, 214, 221 19, 20, 22, 59-132, 161-166, 167, 180, 183, 197 |OVIDE, 16, 97, 208 Malchamec, 154
Malus, 151 |PADDYN WILLIAM, 60 Margraff Christian, 303 |Palingenius Marcellus, 153 Marie de Médicis, Reine de |Palthenius Hartmann, 161 France, 25 |Panofsky Erwin, 10 Marie la Juive, 114, 150 |Pantheus Augustin, 153 Marlianus Aloysius, 153 |Paracelse Philippe Théophraste, Massara, Philosophe de, 151 | 150, 152, 208, 308 Matheus Jean, 208, 213 |Pernety Antoine Joseph, 17-18, Matthias, Empereur, 157 | 22, 103, 104 Maurice de Nassau, Landgrave de |Petrus Bonus, 16, 22, 153 Hesse, 59, 62, 105, 133, 161 |Petrus Peregrinus, 115 Maximilien I", Empereur, 10 |Philalèthe Aeyrenaeus, 183, 258 Medera, 150 |Philippe de Ravilasco, 152 Médicis, Cosme de, 9 |Philippos, 10 Mesnil Hervé de, 208 |Photius, 20 Meung Jean de, 152, 166, 183 |Pielat Barthélemy, 246 Melchior Cibinensis (Nicholas |Pierre, Moine et Philosophe, 153 Melchior Szebeni), 114, 115, |Pierre de Villeneuve, 152 154 |Pieman Charles, 285 Merian Caspar, 21 |Pirckheimer Willibald, 10 Merian Matthäus, 15, 16, 21, 68, |Pirenne Jacques, 9 97, 133, 150, 158, 183, 186 |Planis Campy David de, 208-213 Merian Matthäus le Jeune, 21 |Platon, 151 Mesme Jean-Antoine de, Comte |Plotin, 9 d'Avaux, 301 |Pontanus Jean, 152, 221 Meyer Dietrich, 21 |Psellus Michael, 151 Michelspacher Steffan, 52-58 |Pythagore, 150 Mitigo, 151
Montanor Guido de, 152 |RACHAIDIBI, 154 Monte-Snyders Joannes de, 224, |Raleigh, Sir Walter, 21 228-239 |Rasis (Rhasis), 104, 151 Morienus, 98, 114, 151, 207

***

Raymond de Marseille, 152 |Steyner Heinrich, Reinhart Christophe, 68 |Stolcius Daniel, 21, 116, 133, 167 Remmelin Johann, 52 |Sulat Jacob, 266, 282 Rhodianus, 154
Richard, Philosophe, 154 |TAMPACH GOTTFRIED, 157 Ripa Cesare, 14 |Thaphuntia, 150 Ripley George, 154 |Theobanus Jean, 153 Robertus Castrensis, 114 |Therapus Janus Lacinius, 16 Robertus Vallensis, 17 |Tholden Johann, 117 Rodolphe II, Empereur, 20, 42, |Thomas d'Aquin St, 114, 115, 59, 60, 116, 157 | 153, 285 Rosinus, 151 |Thorndike Lynn, 30 Ruccius M. Andr., 42 |Trévisan Bernard le, 101 Rumpf Christian, 61 |Tzetzès Jean, 16, 22 Rupescissa Jean de, 153
Russell Richard, 226 |UFFENBACH PHILIPP, 45 |Urbigerus Baro, 300 S. ERASMUS WOLFART, 29
Sacro Bosco Jean de, 152 |VADIUS AEGIDIUS DE, 154 Sadeler Aegidius, 157 |Valentin Basile, 18, 99, 102, 117, Sadeler Jan, 157 | 125, 132, 133, 152, 180, 226 Sadeler Raphael, 157 |Valeriano Pierio, 14, 21 Saint-Didier Alexandre Toussaint |Vaughan Robert, 214 de Limojon de, 299, 301 |Verville François Béroalde de, 11 Saba, Reine de, 161 | 12, 20, 25-28 Salomon, Roi, 161 |Vincent de Beauvais, 152 Sande Hermann van de, 183, 222 |Virgile, 16 Sande Johann Maximilian van de, |Vredeman de Vries Hans, 30 183 |Vreeswijk Goossen van, 240-265 Samarte Anonyme le, 116, 154
Saurius Joannes, 45 |WALTER BALTHASAR, 317 Schwan Balthasar, 166, 167 |Wessel Wilhelm, 62 Scot, 154 |Wetstein Henry, 301 Scot John Duns, 154 |Weyerstraeten Elizeus, 222, 228 Scot Michael, 154 |White John, 21 Sendivogius Michael, 116, 183 |Whitney Geoffrey, 14 Sénèque, 152 |Wittkower Rudolf, 10 Senior, 18, 151, 181 |Wood Anthony à, 214 Serapio, 154
Seton Alexander, 116 |YATES FRANCES A., 62 Sevestre Charles, 209 |Yezid, 151 Sigismond III Vasa, Roi de
Pologne, 116 |ZACHARIAS DENYS, 152 Smith Thomas, 60 |Zalento Pierre de, 153 Sobieski Jean, Roi de Pologne, |Zamolxis, 151 226 |Zeiller Martin, 21 Spinola Ambrogio di, 15 |Zozimos de Panapolis, 114 Spinoza Baruch, 226
Stabius, 10

@

pict

@

Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.