Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.

@

Page

Réfer. : AL0017
Auteur : Anonyme.
Titre : Révélation de la Parole Cachée.
S/titre : par la Sagesse des Anciens.

Editeur : Arma-Artis.
Date éd. : 1978 .




**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****



@


R E V E L A T I O N
de la
Parole Cachée
@
@


REVELATION de la Parole Cachée par la Sagesse des Anciens ou Généalogie de la Mère du Mercure des Philosophes
-%
PARIS ARMA-ARTIS 1978
@
@



-%


LIMINAIRE

Sans corruption, il n'y a lieu d'espérer nulle résurrection, ni glorification ou multiplication, car la corruption est le degré suprême, et le premier exorde de nouvelle génération. (Commentatio de Pharmaco Catholico, per Monte Snyder (1).)


pict ES siècles sont passés, le temps s'est mis à la besogne.
De la belle période, où les veines du monde bouillonnaient sous l'effervescence de ce sang, chaud, nommé Alchimie, que nous reste-t-il ? Qu'est devenue cette brise poétique, dont le souffle divin entretenait de sa candeur les feux sacrés ? Les convictions se sont taries, l'homme succombant de son propre chef, à l'abandon de tout effort pour retomber dans l'abrutissement collectif des masses ! Oh Dieu, que ta créature
est méprisable, elle qui doute présentement que tu n'aies jamais été, et qui


(1) Johanne de Monte-Snyder. Commentaire sur la Médecine universelle. Traduction de la commentatio de Pharmaco Catholico, par Pierre Pascal. Edition Arché, 1977

@

4 LIMINAIRE
totalement oublie qu'elle fut un jour créée ! Elle qui ne voit le bon sens de
la réalité que sur ce que lui semble possible ou non, et pour qui la valeur
nominative -- écrite toute lettre -- sur un petit papier -- dit monnaie -semble
plus éloquente que quelque page manuscrite d'un grimoire séculaire !
Oui ! que reste-t-il, sinon des vestiges, mais oh combien précieux !
De nos jours, l'industrie du livre, devenue entreprise bénéfique, à voir la sursaturation dont souffre notre quotidien, nous prouve assez la déchéance de
l'être humain par excellence, l'homme, perdu sans le vide de sa cupidité ignare,
entretenue par quelques malins. Mais, avons-nous déjà dit, si la plume et le
papier peuvent laisser l'auteur délirer à l'envie, et si l'écriture paraît si facile,
il ne surgira point de vérité d'une telle sophistication, sinon celle témoignant du
désastre.

* * *
Les bibliothèques parisiennes, la Nationale et celle de l'Arsenal entre- autres, renferment de véritables trésors, à l'instar de toute cette faune, et demeurent
pour les Amoureux de Science, les seuls lieux de prédilection. Certes,
nous le savons bien, ces lieux ne sont point d'un accès facile pour le commun,
à peine deux entrées par mois lui sont réservées; à l'instar d'un contrat
d'édition, ou d'un doctorat ès quelque idiotie permettant l'entrée à volonté;
acception à la classe de choix ./ De toute façon, la science hermétique, voire la
SCIENCE, se voyant d'un ordre de recherche bassement secondaire, eu égard
à l'officiel.
Le but que nous nous sommes proposé, afin d'aider le chercheur isolé, pour qu'il ne souffre pas trop du manque que procure l'éloignement, est de
mettre à sa disposition des textes de choix, -- bien qu'ils ne fussent pas forcément
volumineux --, tirés du prodigieux fonds de nos bibliothèques, où, souvent, ils
sommeillaient durant plusieurs siècles, avant que d'être ouverts. C'est précisément
un de ceux-ci, que nous offrons aujourd'hui à nos semblables, qui, nous

...............................................................
...............................................................

@



-%


LA PAROLE CACHEE


pict VANT que je vous fasse la généalogie du M. des
philosophes, et que je vous décrive au long la naissance de son fils, je crois qu'il ne sera pas hors de propos que je vous donne brièvement une idée de sa préparation philosophique. Il faut que vous sachiez que comme les philosophes disent que leurs M. est tiré de deux substances d'une même racine, l'une desquelles est fixe et l'autre volatile, une corporelle et l'autre spirituelle, de même le dessein
qu'on a en préparant notre mère est d'extraire deux diverses substances,
une fixe et l'autre volatile, qui dérivent toutes deux d'une même source.

@

10 LA PAROLE CACHEE
C'est à dire que notre intention est de tirer de cette matière par distillation, un esprit volatil et une huile ou sel fixe, et c'est ce que nous
apprennent les philosophes quand ils disent qu'il faut extraire le lait de la
vierge, ou qu'il faut tirer l'enfant hors du ventre de sa mère Dans notre
opération, l'esprit que nous tirons est le lait ou le fils de cette vierge
mère, et le sel ou huile fixe est la mère de ce même fils; tous deux d'une
même racine, puis qu'ils dérivent de l'esprit universel comme nous dirons
après Et par ce que les auteurs disent qu'il faut que le fils rentre dans
le ventre de sa mère, pour signifier l'union et le mariage philosophique
qu'il faut faire de ces deux substances du même sujet
De la vient qu'après que nous ayons tiré de notre mère l'esprit volatil et le sel fixe dont nous avons parlé, et que nous les avons suffisamment purifiés,
nous les unissons ensemble afin que de la conjonction de ce corps avec
cet esprit en résulte le dissolvant universel ou ce M. des philosophes, qui
est le commencement de notre oeuvre, et en joignant ainsi l'esprit avec son
corps, nous exécutons ce précepte des Sages, qui ordonne de mettre le fils
dans le ventre de sa mère, et la mère dans celui de son fils; afin qu'ils
se régénèrent l'un et l'autre, et par ce que pendant l'union de ces deux
matières de diverse nature, il se fait quelque effervescence, ils disent que
c'est le combat des deux dragons, qui se mordent la queue, et se dévorent
l'un l'autre, mais une des choses qui fait le plus de peine aux inquisiteurs
de cette occulte science, est l'explication d'un passage qui se trouve dans
tous les livres qui en traitent: c'est que les Sages voulant nous désigner la
matière de leur divin ouvrage, ils la font parler ainsi: La mère qui m'a
engendré a été engendré par moi. Ceux qui ont la connaissance de cette
précieuse et vile matière, qui se trouve partout, ne sont guère en peine
d'expliquer cette Enigme; ils savent assez que le fils plus vieux que sa
mère étant premièrement engendré par les astres ou leurs influences, descend
imperceptiblement du ciel en terre pour y engendrer cette mère
universelle, qui doit après le régénérer dans ses virginales entrailles, pour

@

LA PAROLE CACHEE 11
le mettre au jour et manifester aux enfants de la Science, ce fils que les
astres du ciel et les éléments engendrent par leur mutuel concours, est cette
âme du monde remplie de l'idée formelle et du caractère spécifique de tous
les êtres corporels
C'est cet Esprit invisible et universel que l'air porte dans son ventre, pour engrosser la terre de la vertu séminale et prolifique de toutes choses
et duquel cette même terre est la matrice, et le rendez-vous; ainsi que
nous apprend le trois fois grand Hermès, dans sa table d'Emeraude qui
fut trouvée dans son sépulcre dans la vallée d'Ebron: il dit que le Soleil
est le père et la Lune la mère, et qu'il est porté par le vent dans le sein de la
terre, comme entre les bras maternels de sa nourrice, pour s'y cacher à nos yeux,
jusqu'à ce que l 'industrie du Sage la fasse paraître, en la faisant sortir par le
secours du feu du sujet ou il est entré et caché.


Cet Esprit, donc, descend d'en haut dans le centre de la terre, où il commence à se corporifier en produisant de sa propre substance un Sel
hermaphrodite, que les Sages appellent le Sel du monde rempli de l'esprit
universel, la mère des Sels, le Sel Central, la Racine vivante de tous les
êtres qui sont dans les trois règnes de la Nature; et c'est ainsi que cette
quintessence occulte du ciel et de la terre, quitte le nom d'Esprit pour
prendre celui de Sel, en se corporisant. Ce Sel androgyne, ou cette mère
de Sel. est donc engendré par la terre prolifique de cet Esprit universel, au
même moment qu'il se corporise; mais non seulement cette mère des Sels
est produite de cet Esprit comme par son céleste progéniteur, elle en est
encore si bien remplie dans toute la capacité de son être, qu'elle est en
puissance de l'enfanter de nouveau, mais d'une manière plus sensible que
lorsqu'il est produit par la seule influence des astres et des Eléments Car
au lieu qu'il n'est là qu'une quintessence Spirituelle et invisible, il est ici un
Esprit visible et corporel en renaissant du ventre de sa mère, comme nous
l'enseignerons ci après.

@

12 LA PAROLE CACHEE
Par là, vous voyez que le Sel de ce monde est incessamment reproduit par cette quintessence du ciel et des Eléments; que cette mère universelle
est continuellement engendrée dans le sein de la terre par ce fils
spirituel, et qu'elle est aussi sans cesse en état de régénérer ce fils et le
reproduire, si elle est prise au temps qu'il faut, et secondée par l'industrie
et la main de l'artiste.
Alors ce fils a raison de dire par la bouche du Sage: la mère qui m'a engendré, par moi a été engendrée. Or puisque vous savez quelle est
cette matière universelle, ce Sel Central androgyne, cette vile et précieuse matière
qui se trouve partout, et de laquelle le pauvre en a autant que le riche; je me
contenterai de vous dire de quelle manière vous devez la traiter et comment,
vous devez lui servir de sage femme pour la faire accoucher de ce
fils qui doit faire tous nos désirs et toutes nos joies; c'est à dire comment
vous devez tirer des entrailles de cette mère un Esprit, par la cornue, qui
doit servir de souverain agent dans notre oeuvre, dissolvant naturel pour
la régénération de l'or, afin que par ce moyen vous puissiez faire ce grand
Or Potable, cet Elixir de vie et cette médecine universelle, dont les philosophes
ont si amplement parlé, et si obscurément écrit.


A cet effet prenez cette mère universelle des enfants de la nature telle que les Simples et vulgaires artisans l'ont tiré du sein de la terre virginale
par leur art mécanique et grossier; filtrez la bien pour l'avoir la plus pure
et la plus claire que vous pouvez; mettez la ensuite dans un pot de terre
verni, et faites y autour un petit feu de Roue pour faire évaporer lentement
toute l'humidité de la matière en remuant continuellement, et prenant
garde aux ébullitions qui se pourraient faire, si le feu n'était bien modéré;
continuez de faire évaporer à très petits bouillons et en séparez l'écume
jusqu'à ce que le pot soit à demi vide, alors versez la matière restante
dans un autre pot plus petit que le premier pour achever les écumes de la
matière restante jusqu'à sec, parce que si vous voulez achever l'opération


**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.

**** A T T E N T I O N ****



@



Achevé d'imprimer en février 1979 sur les presses de AWAC Bretagne 35100 Rennes




Dépôt légal 1er trimestre 1979
@
@



CHEZ LE MEME EDITEUR

N. FLAMEL, le grand Eclaircissement de
la Pierre Philosophale.

CROSSET de la HAUMERIE, les secrets
les plus cachés de la Philosophie des
Anciens.

J.A. AUGUREL, les trois livres de
la Chrysopée.

L'Astronomie inférieure des 7 métaux
( anonyme )

ETTEILA, les 7 nuances de l'OEuvre
Philosophique.

G. AURACH, le Jardin des Richesses.

B. COENDERS VAN HELPEN,
l'Escalier des Sages.

VULSON de la COLOMBIERE,
la Science Héroïque.

F. GEORGES, l'Harmonie du Monde.

COLLESSON, l'Idée parfaite de la
Philosophie Hermétique.

La Révélation de la Parole Sacrée.


Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.