Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.

@

Page

Réfer. : AL0423
Auteur : Duchesne Joseph.
Titre : Traicté familier de l'exacte preparation Spagyriqve.
S/titre : .

Editeur : Cosmogone. Lyon.
Date éd. : 1995 .


**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****
@





La loi du 11 mars 1957 n'autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41, d'une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et
non destinées à une utilisation collective" et, d'autre part que les analyses et les courtes
citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction
intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant-droits ou ayant-
cause, est illicite" (alinéa 1er de l'article 40).
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc
une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivant du code pénal.


(c) Editions du Cosmogone, Lyon, 1995 6, rue Salomon Reinach 69007 Lyon I.S.B.N. 2-909781-24-0 I.S.S.N. 1264-3904
@



T RAICTE FAMILIER DE L'EXACTE PREPARATION SPAGYRIQUE

@


pict

Réimpression de l'édition de 1630
@


Joseph DUCHESNE
T RAITE FAMILIER DE L'EXACTE PREPARATION SPAGYRIQUE
DES MEDICAMENTS PRIS D'ENTRE LES MINERAUX ANIMAUX ET VEGETAUX.
pict
Editions du COSMOGONE
@
@
3
pict

M A N I E R E D E PREPARER SPAGYRIQUEMEMT LES MINERAUX & pierres précieuses.
D E L'O R.
Chapitre I.
pict Ous médicaments se prennent
des minéraux, animaux & végétaux. Le plus tempéré & parfait d'entre tous les minéraux est l'or seul, qui étant réduit en petites & minces feuilles, se donne (ainsi qu'avons dit ci-dessus) par les
Médecins tant Grecs qu'Arabes, afin de conforter
la nature contre le dévoiement d'estomac,
les maux de coeur, & toutes affections mélancoliques:
C'est pourquoi on le prescrit es Electuaires
de Gemmis & létifiant de Galien, (lequel
toutefois semble à aucuns être faussement
attribué à Galien) en la confection d'Alkermès,
en l'aurea Alexandrina de Nicolas Myreps, en
l'Electuaire analeptique, au Diamargaritum
d'Avicenne & en plusieurs autres remèdes:
Tous lesquels à leur jugement réjouissent le
coeur, domptent la mélancolie & manie, restaurent
A ij
@

4 Préparation Spagyrique
les esprits & forces épuisées produisant
tels effets, même sans aucune préparation.
Or pour le regard des Médecins Chimiques,
ils tirent de l'Or une vraie teinture contre
les mêmes, & beaucoup d'autres maladies
incurables, surtout pour la guérison des ulcères
chancreux & profonds: Et font ainsi un remède
salutaire, qui peut facilement être
transporté par les veines mesaraïques au foie,
puis au coeur, voire en toutes les parties du
corps, n'étant autrement sinon bien peu profitable,
mais fort nuisible, à cause qu'il ne peut
être vaincu par la chaleur naturelle, ni aussi
brûlé & consommé par aucune ardeur de feu.
Par quoi nous extrairons la vraie teinture d'icelui
en la description suivante.


Teinture d'Or.
La teinture de l'Or est la couleur d'icelui tellement séparée du corps qu'il demeure tout
blanc: Or elle se fait en le préparant avec Antimoine,
comme on a accoutumé, & le mortifiant
derechef avec eau très forte & sang
d'hydre, afin qu'au four de réverbère il devienne
un corps léger, spongieux & irréductible,
lequel on réverbère encore tant qu'il soit teint
en couleur de pourpre. D'icelui enclos hermétiquement
dans un matras avec esprit de corneole
qui le surpasse de quatre doigts & digéré
au bain l'espace d'un mois, on sépare une
couleur qu'on mêle parmi l'esprit: & l'ayant
séparée conformément à l'art, il reste au fond

@

des Médicaments. 5
une belle liqueur qu'on doit en après circuler
jusqu'à ce qu'elle soit fixée. On mêle une
dragme de cette teinture avec une once de
bonne eau thériacale, afin d'en prendre le matin
à jeun la quantité d'un scrupule, ce qu'il
faut continuer à faire par l'espace de dix jours:
ce médicament est diaphorétique, évacuant par
sueurs les humeurs superflues & malignes de
tout le corps.
Le corps blanc de l'Or, qui est vraie Lune fixe (après que la teinture en a été extraite
comme ci-devant) se réduit dans peu de jours
en Mercure par le Spagyrique expert, avec
ses ressuscitatifs & saumure douce acide,
préparée selon l'art par digestions & exaltations:
L'ayant mis dans un vaisseau convenable
on le précipite seul dans le four d'Atanor
à chaleur lente: par quoi il se réduit en
poudre rouge, dont on fait prendre quatre
grains avec vin ou eau thériacale, pour guérir
l'hydropisie & la grosse vérole, par sueurs tant
seulement.
Si vous épandez ce Mercure d'Or sur proportion convenable de son propre souphre:
& les cuisez philosophiquement, vous ferez
un remède plus excellent que tous autres, pour
guérir la lèpre même: Car il purifie le sang
corrompu, & par sueurs tant seulement, purge
tout le corps de tous excréments, & le fait
aucunement rajeunir.

A iij
**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.
**** A T T E N T I O N ****


@


La présente édition de "TRAICTE FAMILIER DE L'EXACTE Preparation Spagyrique" de Monsieur Joseph DUCHESNE a été établie d'après l'exemplaire de M. R.G. (collection privée). Nous l'avons reproduit avec un grand souci de fidélité, sans corriger les erreurs et imperfections que l'on rencontre quelquefois dans les éditions anciennes. Une erreur de pagination s'est glissée en page 96: elle reprend à la page 89.

------------------- Achevé d'imprimer en novembre 1995 par SUP'COPY à Lyon (Rhône).
Dépôt légal: 1er trimestre 1996. Editions du Cosmogone Imprimé en France.
@

Du même Editeur COLLECTION ALCHIMIE
BARADUC H. La force vitale BARLET A. Le vray cours de Physique résolutive... BARNEZET P.H. Les systèmes des mystères du monde BEGUIN J. Les éléments de Chymie BERKELEY G. L'eau de goudron CASTAIGNE G. Le grand miracle de la nature métallique CASTAIGNE G. Le Paradis Terrestre DIGBY K. Remèdes souverains DIGBY K. Discours fait en une célèbre assemblée DUCHESNE J. Traicté familier de l'exacte préparation spagyrique GRIMALDY Purgatif universel JOLLIVET CASTELOT F. La synthèse de l'or JOLLIVET CASTELOT F. La médecine Spagyrique LONGEVILLE-HARCOVET Histoire des personnes qui ont vécu plusieurs siècles PECHMEJA A. Histoire secrète du zéro PLANIS-CAMPY D. Traité de la vraye unique, grande et universelle médecine des anciens PLUQUET M. La sophiale RAVIER G. et S. Le Feng-Shui SMITH M. Traité de vertus médicinales de l'eau commune TIFFEREAU G. L'or et la transmutation des métaux THIBAUT P. Cours de chymie
@
@
@

pict

@


Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.